Découverte
Pochette s/t

logo Condkoï

Biographie

Condkoï

1996 à Toulouse: l'aventure Condkoï commence avec des influences diverses: punk, hardcore, reggae... Premier cd autoproduit en '99 suivi d'un premier vrai album sur Dialektik Records en '00. Après près de 300 concerts un peu partout en France et un nouveau batteur, la bande revient en force fin '02 chez les Skalopards Anonymes avec un Evilution bien chargé et peut être plus évolué.

Chronique

12.5 / 20
1 commentaire (17.5/20).

Evilution ( 2002 )

Cette galette se compose de 9 nouveaux titres + 3 titres en live...

Commençons par les morceaux studio.
"Push in vain" qui ouvre le disque est quelque peu différent du reste de l'album. C'est de loin le morceau le plus mélodique et le moins sombre. On pourrait presque parler de punk rock mélodique s'il n'y avait pas la voix rauque, le son que moyennement gentillet est la fin franchement punk/hardcore (ça devait démanger nos toulousains)!

Après ce premier morceau, le ton se durcit quelque peu et l'ambiance se fait plus pesante, plus sombre et Condkoï nous introduisent à un punk/hardcore façon française, c'est à dire quelque peu empreint de l'esprit punk français.
Les guitares ne seront plus vraiment enjouées jusqu'à la fin de l'album (exceptè peut être légèrement sur "Evilution" ou "PNT") et on se rapprochera plus de riffs hardcore parfois quasi New Yorkais ("Sorry Man" et son surprenant break). Cöté désavantage, les riffs sont parfois très classiques et pas énormément variés.

En transition quelque part dans l'Atlantique, Evilution rend hommage à ses influences tout en conservant ses racines: chant français sur "Le 508 à Jer" ou "DWTT", percussions assez inhabituelles pour ce style sur "Definition", "DWTT" et un "Switch On" au break étrange.

L'intro d'"Evilution" fait bien monter la sauce et ce morceau tendu retombe à chaque fois sur un refrain mélange de mélodie et de dureté.

Le tableau des racines punk de Condkoï ne serait pas complet si on ne parlait de leurs paroles: à 100% anti-"glandarmerie", anti-racisme etc., le tout parfaitement résumé par "Shame on my Country".

Les 3 pistes enregistrées en concert confirment le fait que les Condkoï sont gonflés à bloc et qu'ils n'ont pas peur de suer sur les planches! De l'énergie, du rythme, de la sueur... la même chose qu'en version studio.

A écouter : Push In Vain ; Evilution ; Choice ; Switch On
Condkoï

Style : Punk / Hardcore Mélodique
Tags : -
Origine : France
Site Officiel : condkoi.free.fr
Amateurs : 17 amateurs Facebook :