Albums du moment
Pochette Vivre Encore
Pochette A Spectre Is Haunting The World
Pochette Only Human Crust Pochette Glow

logo Comalane

Biographie

Comalane

Début 2004, dans la région nantaise, ToF (guitare rythmique) et Manu (guitare lead) commencent à composer en vue de former un groupe de metal. Au bout d'un an de compositions assez farfelues, ils croisent le chemin de Gael (batterie), qui à l’époque bat la mesure dans Yersinia Pestis (RIP). Ben (basse), qui joue également dans Era Nova, les rejoint début 2005. Le remaniement indispensable des compositions commence alors et Tof, Manu, Gael et Ben sont plus motivés que jamais pour faire un jour monter leur groupe sur scène. Chacun apporte son style de prédilection, et les morceaux s'annoncent vite originaux et variés, conséquence d’une ouverture d’esprit quasi sans limite. En résulte un metal complexe aux structures alambiquées, une synthèse des différentes influences des membres du groupe.

Environ trois années plus tard, pendant lesquelles le groupe peaufine ses compositions et recherche un vocaliste compétent, l'été 2008 voit l'arrivée d'Yroenn (chant) qui, malgré son penchant pour les vocaux typés « heavy métol », assure également les chants guturraux et autres growls, tout en intégrant quelques parties plus mélodiques. Pour raisons médicales, Manu cède sa place quelques semaines plus tard à Clément (guitare lead), qui assimile rapidement les compos et apporte de nouvelles influences. Décembre 2010 voit l'arrivé du nouveau chanteur, Nico. En 2012, Comalane repart sur de nouvelles bases, cette fois sans batteur. 'Til I Die, le premier EP totalement autoproduit du groupe (avec programmation de batterie), verra enfin le jour en 2013.
(bio FB)

line-up :

Nico / Chant
ToF / Guitare
Ben / Basse

Chronique

'Til I Die ( 2013 )

Comalane est une formation nantaise composée de trois musiciens expérimentés, et surtout forts doués : un chanteur/hurleur, un guitariste et un bassiste. La batterie étant entièrement programmée, à défaut de frappeur humain disponible. Et c’est justement ce dernier point qui est remarquable, tant les mecs se sont tordus les neurones pour recréer une section rythmique aux petits oignons. Chose d’autant plus compliquée que cet EP propose un joli panel d’influences métallisées. Le death-metal technique de Meshuggah, le sens du groove de Machine Head, ou bien la touche progressive de Cynic sont autant d’éléments retrouvés, tranchés par des mosh-parts hardcore du plus bel effet, marchant parfois sur les plates-bandes d’un black-metal sirupeux (‘Til I Die). Les bonhommes sont au taquet, alignent les plans et soli sans temps mort, bassiste et guitariste virevoltent, se répondent, se complètent et partagent une même énergie implacable. Le hurleur pose une voix plutôt classique mais assure ses parties sans sourciller, et ose même le chant clair (Dawn Of Mind) sans être réellement convaincant.

Hormis quelques approximations minimes sur ce premier jet, les gars de Comalane ont clairement du talent à revendre et s’y connaissent incontestablement en programmation de batterie. Le projet n’étant pas sûr de continuer, espérons une suite quelle qu'elle soit, avec ces musiciens-là, augmentés d’un batteur digne de ce nom (quand même).

Beautiful End en écoute sur Reverbnation.

A écouter : Oui.
Comalane

Style : Metal / Death-metal / Hardcore / Black-metal
Tags : - - - - -
Origine : France
Facebook :
Reverbnation :
Amateurs : 1 amateur Facebook :