Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere Pochette Spotted Horse
Chroniques
Pochette Of Jupiter And Moons
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Bleeding Mask Of Dread Pochette The Den

logo Colossus Of Destiny

Biographie

Colossus Of Destiny

Colossus Of Destiny est un trio parisien composé de Guillaume Taliercio (Basse - Eibon), Jérémie Le Formal (Batterie) et Julien Laville (Guitare / Chant) jouant un Metal influencé par les premières productions de groupes comme Mastodon, Baroness ou Kylesa. Un premier ep éponyme sort en 2010 vite suivit d'un second, Eden, en 2011.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Eden ( 2011 )

On se souvient encore du split de Taint en 2010 nous laissant pour seul héritage deux excellents albums surtout, mais aussi une fin assez décevante il faut le dire. Si je mentionne ce groupe en introduction, c'est que la musique de nos français de Colossus Of Destiny me rappelle furieusement celle des gallois ce qui est, évidemment, une bonne chose. Il faut croire que la montée en puissance des Baroness, Kylesa et autres Black Tusk donne envie à de plus en plus de petits groupes.

Avec cette seconde production nommée Eden, Colossus Of Destiny va directement à l'essentiel. Une petite vingtaine de minutes pour quatre titres expédiant un Metal qui, comme leurs aînés, va se nourrir d'influences Sludge et Stoner au niveau instrumental et plutôt Hardcore pour le chant. Un mélange assez singulier, au moins à l'origine quand Remission de Mastodon sortait chez Relapse Records, mais qui n'empêche pas le groupe d'avoir cette signature sonore plutôt particulière. Colossus Of Destiny donc, c'est des compositions rageuses et abrasives, donnant la part belle à la guitare à coup de riffs tranchants, de mélodies qui éclatent dans tous les sens (Eden) et de descentes de manche héroïques (Uncover The Cosmic Clue). La rythmique se veut Punk, frontale et pourtant fondamentale au dynamisme des compositions soutenues par des hurlements braillards et énervés.

Eden se révèle être aussi très solide dans sa fabrication avec pas mal de groove déboite nuque présent quasiment en continuité. Impossible de résister à cette lourdeur lancinante sur Whirling Of Life ou de se laisser complètement emporter sur ce bourdonnement psychédélique de fin. Certains passages aériens comme sur Eden rappellent aussi les morceaux les plus épiques de Taint alors que d'autres se veulent plus écrasant comme sur le très bon Uncover The Cosmic Clue, un atout valorisé par une production rugueuse et brute qui sied bien au son du trio.

Les parisiens ont encore une marge de progression pour la suite en terme de composition car l'on pourrait souhaiter des riffs un peu plus diversifiés ainsi qu'une voix mieux maitrisée, surtout si passage au long format il y a. De même, les influences se découvrent très facilement (c'est assez dingue comment As The Universe Runs Black peut faire penser à du Baroness par exemple) et pourront être un frein pour leur future production. Ces remarques étant faites, Eden reste un ep fortement appréciable pour cette décharge d'énergie sauvage et son côté Rock'n roll sans fioriture. A conseiller à tous ceux qui s'emmerdent profondément sur le Mastodon dernière période.

Colossus Of Destiny

Style : Sludgecore
Tags : -
Origine : France
Myspace :
Facebook :
Amateurs : 6 amateurs Facebook :