logo Cloverseeds

Biographie

Cloverseeds

Cloverseeds se forme en 2004 à Clermont Ferrand sous le nom de Jellyfish et enregistre deux eps. Renommés en Cloverseeds, Yannick Saunier (Batterie), Stéphane Barrier (Basse), Fabrice Jacquet (Guitare), Pierre Librini (Guitare) et Cédric Oléon (Chant) livrent un premier album intitulé Innocence en 2008, à la frontière du Rock et du Metal Progressif. Deux ans plus tard, Cloverseeds affine son style musical influencé par Riverside ou Oceansize et sort The Opening sur le label The Laser's Edge. Pour soutenir la sortie de l'album, les musiciens tournent en première partie d'Anathema lors de leur passage en France.

Chronique

Innocence ( 2008 )

Fans de mélodies posées et maîtrisées, d'envols vocaux ou de soli sans prétention mais charmeurs, Clover Seeds sera pour vous. Innocence, premier fragment livré par Clover Seeds, renferme 11 titres au tempo posé, aux compositions riches et empreintes de chaleur. Joli aperçu, cela donne envie, mais reste à savoir si l'album tiendra la route, car c'est cela qui nous intéresse au final. Innocence s'ouvre sur quelques petites notes délicates avec Bunkers And Cathedrals, morceau grâce auquel on devine déjà la chaleur qui habite la musique de Clover Seeds. Un tempo posé, jamais agressif, des riffs chauds et un chant clair, limpide et parfois poussé. La force de Clover Seeds reste cette capacité à créer des mélodies pleines de charme, de grâce et au son chaud. Rien n'est lisse, on effleure Muse par moment (Wizard, morceau le plus court mais sans doute le condensé de l'album) tandis que la plupart de l'album semble avoir flirté avec le rock progressif et Tool sur Canvas ou le rock psyché des Floyd sur Khaos. Tout ceci donne un disque étrangement délicat, sans fioritures, et même si certains l’on dit ou le diront mieux que moi, Clover Seeds délivre sur Innocence un délicat parfum d’apaisement.

Ce qui peut dérouter, selon l'auditeur qui se retrouve face au disque, reste en effet le chant. Sans forcément être difficile d'accès pour les non-adeptes, il ne s'assimile ni ne s'apprécie pourtant pas à la première écoute. Les envolées de Recall ou même du titre d'ouverture en hérisseront plus d'un, mais une fois revenu dessus, on pourra se surprendre à les apprécier. L'autre point faible reste des compositions somme toute classiques, sans forcément parler de manque d'inspiration (ce qui n'est pas le cas), mais plutôt d'une peur de tourner en rond sur elles tant elles semblent ténues face aux variations vocales.

Premier album pour Clover Seeds, un Innocence ampli de mélodies que certains qualifieraient de sur jouées, trop envahissantes, mais lorsqu'on passe outre ce premier sentiment, la fragilité de ce disque en fera frémir plus d'un. On regrettera toujours quelques fautes de goût, quelques mélodies "trop", mais dans l'ensemble, Innocence restera une bonne découverte, enfin comme on le dit, pour ceux qui ne sont pas allergiques au chant...

A écouter : Canvas Recall - Wizard
Cloverseeds

Style : Rock Progressif
Tags : - -
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 8 amateurs Facebook :