Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette A Throne of Ash,
Pochette Final Transmission
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Persona Pochette Flub

logo Children

Biographie

Children

Originaires de Tarbes, Children sort une 1ère démo Dead, a story of a suicide en 97. Le groupe est remarqué par Overcome Records qui leur propose de sortir un album. Milieu '98, ils changent de chanteur, changement qui coïncide également avec une évolution musicale, puisque Children s’oriente vers un hardcore plus moderne inspiré par Converge ou Cave In. C’est justement avec Cave In que Children sort un split 45 tours, puis sortent leur premier album Impedimenta ('99), considéré par certaines personnes comme un tournant pour le hardcore français.

Chronique

15.5 / 20
4 commentaires (18.5/20).

Impedimenta ( 1999 )

Pas besoin de lorgner de l’autre côté de l’Atlantique pour trouver des groupes originaux et talentueux: originaires de Tarbes, les 5 musiciens de Children nous le démontrent avec leur premier et (malheureusement) seul album Impedimenta.

L’album s’ouvre sur une intro mélancolique à la guitare acoustique. Tout de suite, le ton est donné, on sait qu’on n’aura pas affaire à un album des plus gais. Gais, les titres suivants ne le sont pas non plus, même s’ils laissent cette fois plutôt place à la colère avec des riffs tantôt tranchants tantôt plus mélodiques. Les 2 guitaristes se complètent à merveille et nous montrent l’étendue de leur talent : ils enchaînent sans problème des riffs quasiment death-metal avec des parties beaucoup plus lentes et mélodiques.
Quant au chanteur, il accompagne le tout avec ses cris plaintifs et malsains. Les morceaux sont longs (de 5 à 8 minutes), sans toutefois jamais être ennuyeux grâce à des changements de rythme et d’ambiance nombreux. Le groupe se rapproche pour cela de Cave in, tout en ayant un son bien à eux.

Avec le 5ème morceau, Children nous fait profiter d’une courte accalmie, avec un morceau acoustique, qui, par son ambiance glauque, s’intègre parfaitement au restant du disque. Mais ce n’est que pour repartir de plus belle avec "Eutanasia", peut-être le morceau le plus violent de l’album, sur lequel le chanteur et l’un des guitaristes se déchirent les cordes vocales. Les deux titres suivants sont également de très bonne qualité, violents tout en étant subtils et sombres. L’album se termine sur un long morceau calme de toute beauté, qui nous fait penser à Pink Floyd par ses somptueux arrangements et l’utilisation d’un clavier.

En conclusion, Impedimenta est un très bon album empreint de mélancolie, de tristesse, de colère mais aussi d’espoir et surtout d’une grande richesse musicale. A ne pas mettre entre toutes les mains toutefois, vu la voix vraiment malsaine du chanteur et des morceaux longs et complexes qui en rebuteront peut-être certains.

A écouter : Eutanasia ; Egoism
Children

Style : Metalcore
Tags :
Origine : France
Site Officiel :
Amateurs : 7 amateurs Facebook :