Albums du moment
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette Nighttime Stories Pochette Sphere
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

Chronique

3 / 5
2 commentaires (16/20).
logo amazon

Demo ( 2006 )

Bill Stone - batterie, chant
Silvester Stone - guitare, chant

Première démo pour Charogne Stone qui, à l'instar de bon nombre de groupes actuels, sacrifient à la mode du duo guitare/batterie. Affublé d'un patronyme pareil, on pouvait se douter que l'objectif était la poilade totale, à la manière d'un Gronibard ou d'un Alive The Roupettes. C'est en tout cas ce que confirment les titres "Ou Est Mon Kiki", "Riot Pinguies" ou "Funky Bill".

Pourtant, malgré l'apparente mauvaise volonté dont font preuve les duettistes tant au niveau de l'artwork - à pleurer - qu'au niveau du son un peu juste, Charogne Stone est loin d'être le groupe de tocards pour lequel ils souhaitent passer. Bien plus qu'une vulgaire pochade, cette première démo ne se résume pas uniquement à un enfilement de morceaux sans le moindre interêt, bien au contraire. Charogne Stone est la preuve que le duo peut constituer une arme redoutable, surtout lorsque toute l'énergie des protagonistes est déployée au service d'un fastcore brutal dans la veine de Ripcord, Heresy ou Siege comme c'est le cas ici. Partant du postulat que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures, Silvester et Bill Stone nous proposent six morceaux assez brefs, toujours vifs et jamais pénibles qui n'en sont pas moins structurés et variés pour autant, ceux-ci alternant fréquemment les changements de rythmes avec un réel succès, malgré quelques approximations techniques sur lesquelles on fermera les yeux.
Conforme à son esprit de boute-en-train, Charogne Stone va même jusqu'à nous infliger un morceau à contre-courant de l'ambiance générale, trop sérieux pour être honnête, entre post hardcore et sludge, au demeurant assez bien exécuté malgré son aspect conventionnel ("Till Death").

Au final, Charogne Stone nous offre une petite démo sans prétention, certes dispensable, mais qui devrait contenter amateurs de Gronibard et de AssholeParade.

Télécharger MySpace

A écouter :