Albums du moment
Pochette The Waste Land
Pochette Total Dump
Pochette Hier Déjà Mort Pochette Lost Empyrean
Chroniques
Pochette I, The Mask
Pochette Broken
Pochette Algorythm
Pochette Traveler
Pochette Rituals of Power
Pochette 2020
Pochette VLF Pochette Heart Of Darkness
Découverte
Pochette Nosebleeds

logo Chapel

Biographie

Chapel

Trio canadien fondé en 2008 à Vancouver, Devastator (Basse / Chant), Incinerator (Batterie) et Desolator (Guitare / Chant) jouent un Speed / Thrash / Black Metal influencé par Venom, Bathory et Motörhead. Après une première démo en 2008, leur premier opus, Satan's Rock 'n' Roll, sort en 2012 chez Invictus Productions.

Chronique

Satan's Rock 'n' Roll ( 2012 )

Motörhead et Venom c'est quand même le pied ! Même sans leur côté culte, encore aujourd'hui, ils n'ont pratiquement pas vieilli et filent toujours une grosse claque dans la gueule à chaque écoute. Alors quand arrive Chapel et son premier album, Satan's Rock 'n' Roll, on ressent un peu la même excitation que se relancer un petit Bomber ou un Welcome To Hell de derrière les fagots.

Trois décennies sont passées et pourtant, Chapel ravive la flamme d'un Speed Metal aux influences Thrash et Black Metal en hommage des plus sincères à leurs fondateurs. Pas besoin d'y voir minuit à quatorze heure, en trente minutes, les canadiens y expédient dix brûlots fonçant à toute berzingue noyés sous une grosse couche d'alcool et d'un putain de Rock n' Roll au même titre que peuvent le faire des groupes plus récents comme NifelheimMidnight ou Cruel Force. Toute tentative d’intellectualiser un peu trop la chose serait alors malvenue. Tu ouvres une bière, pousses le volume à 11, lèves le poing et headbang de manière frénétique. L'essentiel est là.

« We've gathered here tonight for a sacrificial mass
Plugged in and turned up loud, it time to kick some ass »

Motorcult est construit sur les mêmes riffs speedés que... Motörhead. On s'en doutait. Alors que Rock 'n' Roll From Hell pourrait être une reprise de Bathory, Satanist, lui, évoque d'avantage Venom. Et c'est du même tonneau pour tous les autres morceaux. Sauf que les mecs savent vraiment s'y prendre avec une grosse louche de groove méchant et graisseux totalement imparable. On penserait presque à Chrome Division avec une couche de saleté et une lampée de whisky éventé. Et tant pis pour ceux qui voudraient crier au plagiat car l'album fille à une vitesse folle, tout y est joué avec une véhémence qui ne faiblit jamais et chaque titre a le culot de posséder ses moments imparables et de ne pas être une redite du précédent ou des groupes influence.

Satan's Rock 'n' Roll est complètement jouissif. A condition de ne pas demander plus que ce qu'il propose. En somme un Speed / Black / Thrash l'œil fixé dans le rétroviseur tout en effectuant de nombreuses tapes sur l'épaule des anciens. Et donc un bon gros moment de Rock 'n' Roll assuré.