logo Catherine Baseball

Biographie

Catherine Baseball

Après quelques tâtonnements de line-up, les Rennais de Catherine Baseball se forment pour de bon en 2015 autour de Hugo, Lenny, Germain et Camille. Le groupe exécute un Math Rock vulgarisé, mêlé d'influences aussi bien Post-Rock que Jazz. Il sort ainsi une démo en 2016 (Vice Dust), rapidement suivie d'un premier album sans titre l'année d'après. Le quartet distribue trois titres en 2018, en attendant un deuxième long format, et signe sur le petit label local Clac Records en 2019.

Chronique

Catherine Baseball ( 2017 )

Groupe de jeunes Rennais Catherine Baseball trace son discret et court chemin depuis 2015. Seulement équipé d’une démo et d’un album (+ trois morceaux en 2018), le quartet épate par sa maîtrise enrobée d’une personnalité déjà correctement définie. Le longue durée pondu en 2017 est par la force des choses le meilleur point d’entrée dans cet univers qui mêle le coton à l’imprévu.

Et ça commence fort avec See You Where There’s No Light, à la fois équilibriste, souple et accrocheur dans une veine plutôt similaire à Medications. Poursuivi de près par un Rude Kids instable, garni de mélodies soigneusement pétées, dans le sillon d’un Tera Melos ou Lysistrata en plus accessible. Dans l’ensemble on remarque une construction de l’objet assez particulière, entrecoupé d’interludes qui ne sont pas juste là pour faire joli (les dissonants Balcon ou Carillon), ainsi que des textes imagés, entretenant une forme d’ambivalence raisonnée. La musique couchée ici traduit en effet l’acceptation de l’inconfort, d’où découle une simplicité sereine, l’évidente association d’éléments contraires. Le faussement déroutant You’ve Been a Good Boy, imprimé de roulements émancipés, s’inscrit idéalement dans cette sensation, tout comme le brinquebalant et lumineux The Bright Side of My Life ou le délicatement nerveux – et accessoirement sommet de l’album – I Didn’t Conceive Things Could Stop Breathing (ce titre <3), qui condense tout le savoir-faire des Rennais. Dans une symbiose instrumentale remarquable, basse, guitares et batterie s’installent dans le velours du canapé, se bastonnent et se font des caresses dans la foulée, arbitrées par un chant posé, bienveillant, qui sait toutefois hausser le ton quand c’est nécessaire.

La musique de Catherine Baseball s’évertue à décomplexifier le Math-Rock par une gestion des contrastes à fleur de peau, opérant une sorte de vulgarisation de ce qui peut sembler abstrait au premier abord. Cet album est le miroir d’âmes humbles, jeunes et curieuses, sachant arrondir les angles droits et fédérer les divergences. Un coup de circuit sans prétention qui en appelle d’autres.

Catherine Bandcamp.

A écouter : comme ça vient.
Catherine Baseball

Style : Math Rock / Indie Rock
Tags : - -
Origine : France
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :