Albums du moment
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette Nighttime Stories Pochette Sphere
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Captain Everything!

Biographie

Captain Everything!

Chez Captain Everything! on fait tout par trois: trois membres (Jon - basse et chant, Lewis - guitare et chant et Rich - Batterie), trois albums (et un split) et trois labels: Hectic records, 20 deck et depuis 2002 House Hold Name records (et bientôt à Paris le ... 03 décembre).

Depuis que Capdown ne sont plus (vraiment) sur House Hold Name c'est à Captain Everything! d'assurer la tête d'affiche des tournées du label, plutôt flatteur pour un groupe de pop punk sur un label essentiellement skapunk !

Considéré par punktastic comme le nouveau groupe phare de la scène anglaise, les trois petits gars ont un beau bagage: 1999: sortie de Music By Idiots en DIY et qui vaut pourtant un bon Green Day, 2000: deuxième album Learning to Play with (qui sera réédité par HHN en 2002), 2001: split Ep Make the love connection avec Route 215, des tournées a n'en plus finir avec Nerf Herder (dont la sauce est à peu près la même), Big D and the kids table, Frenzal Rhomb ou encore Rx Bandits.

En 2004, leur troisième album it's not rocket science sort avec à l'appui une distribution canadienne et américaine grâce au label Union Label Group qui leur permet de figurer sur le Grind Tour pendant 4 semaines aux Etats Unis avec Death By Stereo, Bigwig, Tsunami Bomb, Belvedere et Misconduct (rien que ça!).

Une notoriété grandissante (il faut dire que peu de groupes européens, hormis les suédois, sont amenés à faire d'aussi grosses tournées outre Atlantique). Les fans de Mxpx, Fat Wreck ou Snuff auront trouvé leur parfait trio ! 

Chronique

16.5 / 20
1 commentaire (15/20).
logo album du moment

It's not rocket science ( 2003 )

Il est difficile de trouver aujourd'hui des groupes de pop punk qui sortent du lot depuis la période Green Day. Quelques uns s'en sortent bien, Nerf Herder, Bracket ou à un degrès moindre Uncommonmenfrommars pour la France. Et bien en Angleterre après offrir de très bons groupes de skacore on retrouve (probablement) l'un des meilleurs groupes européens de pop punk.

Cet album It's not rocket science se rangerait facilement à côté de mes cds incontournables comme les vieux Millencolin et Green Day (pour ne citer qu'eux) ! Un Cd extrêmement efficace dont la force majeur est d'avoir deux chanteurs différents. Tout au long de l'opus c'est un chant régulièrement doublé ou à tour de rôle (phrase par phrase). Les deux voix se complètent parfaitement, les choeurs sont nombreux, un peu à l'image de nos Umfm dont les voix se ressemblent étrangèrement. Ajoutez à cela l'habilité et la vitesse de la batterie (dès la dixième seconde de "chance of lunchtime" - première chanson - c'est survitaminé !), la justesse de la guitare et des parties basses à la Green Day et vous obtenez une boucherie musicale ! Comme quoi les trios sont très efficaces pour le punk pop aux accents mélodiques. Les paroles ne sont pas très sérieuses à part "Problems with number" et "Petrol Fumes", qui représente bien l'engagement de Captain Everything! dans la défense de l'écologie, la pochette du cd est en Carbon Neutral - comme toutes celles de chez House Hold Name - pour préserver l'environnement. Les textes parlent de filles ("rocket science", "chuck me in"), de la scène ("there is no I in scence") et sur le groupe lui-même ("play faster" - l'idéologie Captain!). Le tempo est toujours le même depuis leur premier album Music by idiots, plein de breaks et de changements de rythme, le batteur est toujours excellent et aussi rapide, il y a moins de touches ska (un petit passage sur "problems with numbers").

Les amateurs de MxPx apprécieront sans doute de constater que depuis le déclin de ces derniers certains groupes ont pris le relais ! Le son est très bon, It's not rocket science se laisse écouter à merveille. L'aspect le plus important de l'album est la pêche, même dans les chansons tristes (comme ils le disent dans "problems with numbers": write a sad song with a happy tune) ou comme le laisse imaginer "play faster" rien qu'au titre de la chanson. En parlant de rythme, celui du début de "i'd rather have a full bottle front of me than a full frontal lobotomy" est époustouflant suivi d'un long passage calme avec les deux chanteurs en même temps: magnifique ! La pochette est verte avec un grille pain rose, on comprend pas vraiment le délire m'enfin bon.

Bref, Captain Everything! sont sur la bonne route (surtout après avoir foulé celle des Etats Unis avec entre autres Bigwig et Belvedere), une route qui pourrait leur tracer une place importante dans la scène européenne !

Telcharger "There is no I in scene", t

A écouter : "problem with numbers", "i'd rather have a full bottle in front of me than a full frontal lobotomy"