Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Pochette Go Ahead And Die Pochette Aggression Continuum
Découverte
Pochette No Way

Biographie

Capillary Action

Groupe a géométrie variable, Capillary Action s'articule depuis ses débuts en 2004 au conservatoire de musique d'Oberlin autour de Jonathan Pfeffer, chanteur compositeur et guitariste (entre autres) de la formation. Ce dernier n'a que 17 ans lorsque sort son premier effort que l'on pourrait qualifier de "solo" puisqu'il n'avait alors pas vraiment de groupe pour l'accompagner: Fragments. Cannibal Impulses, second effort de la formation, bie que distribuée dès 2006 ne connaitra pas de véritable sortie officielle avant 2008, année de parution de So Embarrassing le troisième album de Capillary Action. Ces dernières années, le groupe a notamment tourné avec Kayo Dot, The Number Twelve Looks Like You ou encore An Albatross, ce qui situe à peu près leur niveau de conformisme.

Chronique

So Embarrassing ( 2008 )

Pochette immonde, nom de slogan Head & Shoulders (désolé, je passe mon tour pour la leçon d’hydrologie)… « Mais qu’est-ce qu’il va nous sortir comme truc cette fois?» doivent se demander certains. Désolé, c’est plus fort que moi, il faut croire que les choses étranges m’attirent - mais rassurez vous je le vis bien. Allez, un petit effort… ce bleu-vert délavé ne rappelle rien à personne? Si? Exact, Extra Life nous avait déjà caché un Secular Works absolument fabuleux il y a un an de ça sous un artwork bleu-qui-bave pas franchement ragoutant. Leçon retenue: l’information n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd (mais où alors ?).

Bon, effectivement, c’est marqué en gros en haut de la page, nous n’avons pas à faire au groupe de Looker et au final Capillary Action ne joue pas tout à fait sur le même créneau. On retrouve pourtant chez ce quintet américain - au-delà d’un certain mauvais gout en termes de pochettes - ce même penchant pour l’effusion musicale protéiforme et le concassage de schémas établis, le funambulisme vocal en moins, la bonne humeur en plus. So Embarrassing? Avec deux « r » qui plus est? Un nom tout trouvé s’il en est pour cet album mathy-jazzy explosif, fuyant et remuant comme pas permis, incapable de se fixer quelque part. Lorsque vous pensez l’avoir enfin rattrapé, Capillary Action est déjà bien loin. Une vraie partie de cache-cache.
On pourrait aussi citer Toby Driver et son armée de projets, Kayo Dot en tête, au rayon des affiliations musicales en raison de cette attitude très « free » et de l’étendue des styles et sonorités que le groupe embarque dans sa besace avant de partir faire les 400 coups. On évitera cependant peut être maudlin of the Well : trop spatial. So Embarrassing est bien plus terre à terre, espiègle et effronté qu’halluciné. Même si à entendre ces cinq allumés mélanger sans la moindre hésitation Noise Rock, Jazz, Metal, Math Rock, Flamenco et bien d'autres dans un album qui dépasse tout juste la demi heure, il y a de quoi se demander s’ils n’ont pas bouffé les même steaks à la cryptonite à la cantine.
Il n’est en tout cas pas rare d’y entendre un peu de tous les groupes cités au détour d’un des multiples éboulements musicaux ici observés au cours de titres presque tous bloqués sous les trois minutes. Oui, moins de trois minutes à deux exceptions près. Le programme pourrait être chargé vu le nombre de plans très « stop and go » que la formation case par morceau… sauf que l’ambiance terriblement enjouée se dégageant de cette musique libérée (et paradoxalement orchestrée de main de maitre) évite avec aisance l’overdose bruitiste pour tirer vers la légèreté tout en dribblant la superficialité. So Embarrassing, bien que direct, cache dans les recoins de son patchwork musical une foule de petits détails plaisants qui vous éclatent à l’oreille au fil des écoutes. Sous ses airs de gros bœuf jazzy foutraque, cet album captive, retient l’attention et, bien que chacun semble tirer dans une direction contraire, le tout parvient surtout à scotcher le sourire à l’auditeur. Pari gagné. Là ou Patton sera peut être parfois allé trop loin perdant un peu son monde en route, So Embarrassing trouve le point d’équilibre entre folie, furie, expérimentation et plaisir immédiat.

Capillary Action c’est un peu le syndrome de Tourette qui s’invite dans les réceptions lounge coincées de l’ambassadeur pour foutre le boxon. Soit un grand moment de bonheur en perspective à condition d’avoir envie de se faire secouer et de ne pas trop se prendre au sérieux. Alors, des volontaires?

A écouter : Heu... ouais!
Capillary Action

Style : Jazz / Math Rock / Metal
Tags : - -
Origine : USA
Site Officiel : capillaryaction.net
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :