logo Call To Victory

Biographie

Call To Victory

Groupe de Dunkerque, actif depuis un peu plus d'un an, Call To Victory n'a pas envie de perdre son temps à regarder la pluie tomber et les usines déverser leurs déchets dans la mer du nord. Après une dizaine de concerts, la formation sort un premier ep intitulé Ghost in the City. En juin 2011, Call To Victory part sur les routes européennes pour une tournée de 10 dates qui le conduira jusqu'à Vienne.

Chronique

Ghost in the City ( 2011 )

Une entrée façon youth crew pour baliser le terrain, marquer le territoire, une suite plus en retenue et moins vindicative. D'aucuns diront que Call To Victory arrive largement après la bataille dans un genre où Modern Life Is War, Have Heart ou Defeater règnent ou ont régné sans partage. La formation de Dunkerque n'en a que plus de mérite et ce Ghost in the City est la preuve que finalement tout n'a pas été dit pour peu que l'on se creuse un peu le citron ou qu'on aille chercher au plus profond de ses tripes.

En cinq titres, CTV parvient à trouver un rythme de croisière intéressant, un équilibre presque parfait entre hardcore pur jus et émotion pour un résultat au final pas très éloigné de Comeback Kid ou With Honor. La production est honorable, et les dunkerquois font tout leur possible pour ne pas tomber dans les lieux communs, que ce soit au niveau des structures ou des riffs, se risquant parfois sur des rivages plus metalcore ("Escape Towards"), ce qui n'a rien de déshonorant (si ?). Même si l'ensemble sonne comme du déjà-entendu, CTV met l'accent sur des mélodies assez fouillées, prenantes et omniprésentes ("The Pledge") qu'accompagnent un chant subtilement éraillé et des choeurs efficaces sans être trop envahissants ("Tough Time"). Pour ceux que la scène modern hardcore saoûle, mettez provisoirement vos à-prioris en stand-by et donnez une chance à Call To Victory.

A écouter : The Pledge, Tough Time
Call To Victory

Style : Hardcore
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :