Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Are We Soldiers
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star Pochette The Chosen One

logo Choochooshoeshoot

Biographie

Choochooshoeshoot

Choochooshoeshoot est né en novembre 2004 de la rencontre de Philippe (ancien guitariste de Pig Iron, combo noise du début des années 90), Thomas (batteur) et Gildas (guitare baryton). Chrystelle rejoint le groupe pour enregistrer une première démo en septembre 2006 par Thomas Lecorre (Moller Plesset) et quelques premiers concerts s’enchaînent alors. Fin août 2007, l’ingénieur du son Miguel Constantino (Fordamage, Passe Montagne, Papier Tigre) consigne avec eux neuf titres dont l’aspect live et brut de l’enregistrement est ensuite peaufiné par Bob Weston (Chicago Mastering Service). Choochooshoesshoot pratique un Rock brut et direct inspiré de l'école de Chicago (The Jesus Lizard, ShellacBig'NDazzling Killmen). Choose Your Own Romance est édité en CD et LP par Kythibong en juin 2008. Le groupe, invité par Gentle Veincut, participe en septembre 2008 à la compilation du label Whosbrain, éditée en CD. En septembre 2008, Chrystelle quitte le groupe pour laisser la place à Caroline (qui officie désormais aussi au micro au sein du groupe Patricia). En 2009, Choochooshoeshoot participe, avec de nombreux groupes de la scène noise française, au festival Fuckfest à Paris puis enchaine des concerts dans l’ouest et le sud de la France. Le groupe se concentre à partir de 2010 sur la composition d’un nouvel album, enregistré en décembre 2011 à nouveau avec Miguel Constantino dans les conditions du live à Quimper. Les huit titres de Playland, mixés et masterisés par Miguel Constantino seront édités au format vinyle en juin 2012 par Kythibong, Rejuvenation et A Tant Rêver Du Roi. Le groupe se sépare courant 2013.

Chronique

Playland ( 2012 )

Garde ton sourire en coin pour plus tard. Playland, OK, mais ce triangle noise rock directement forgé dans la masse n'est pas là pour jouer. Pour cause, ChooChooShoeShoot attaque immédiatement dans le dur. Lancer Playland, c'est un peu comme mordre généreusement dans une tartine en béton armé pour le petit-déjeuner. Il faut déjà avoir eut sa dose, ou avoir été prévenu, pour ne pas se briser les dents sur l'apparente rigidité hostile de ce disque. Directement relié à la scène noise de Chicago, comprenez l'assise indicible d'un Big'N ou bien le coffre furibard d'un Dazzling Killmen, ChooChooShoeShoot décline pourtant sa propre formule. Avec une douzaine de cordes de basses étirées jusqu'à plus soif, le trio nantais se joue de l'asymétrie rythmique avec une efficacité tout juste diabolique. La batterie est chez eux l'artisan de la dynamique. Tantôt lancée comme une locomotive goulument nourrie, tantôt embarquée dans un manège à la course imprévisible, elle grave dans la roche un rail inéluctable que les riffs, à la limite de la sortie de route, viennent cribler d'étincelles. Et c'est non sans de superbes accrochages que l'expressivité et les variations de la voix de Caroline, grippent l'avancée d'une machine décidément inépuisable pour ne lui donner que davantage de férocité et d'imprévu dans sa course. Incendiaire et gueulard mais aussi parlé de façon suggestive et suave sur des textes qui ne font que confirmer toute l'attention que le groupe porte à sa musique, le chant véhicule ainsi un redoutable liant à un disque rugueux et anguleux qui ne l'est pas moins (redoutable).

Si le "Playland" morose et délabré de la pochette a certainement connu des jours plus animés, celui de ChooChooShoeShoot fume littéralement les watts jusqu'à se saturer les poumons d'une foudre implacable. Usant de la répétition uniquement pour enfoncer le clou de l'intensité, ChooChooShoeShoot illumine pour assombrir et ne lève le pied que pour mieux accrocher le bitume et retourner au charbon avec un souci du détail permanent, qui offre à Playland son lot de moments grandioses, de ceux qui feraient littéralement transpirer le vinyle à grosses gouttes. 

Le disque, ainsi que le précédent, sont en écoute sur bandcamp.

Choochooshoeshoot

Style : Noise Rock
Tags :
Origine : France
Site Officiel : http://choochooshoeshoot.bandcamp.com
Facebook :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :