Chroniques
Pochette Trash Generator
Pochette Belzebubs
Pochette Remarkably Human
Pochette Eternal Return

logo Brain Pyramid

Biographie

Brain Pyramid

Brain Pyramid, trio de Stoner Rock Psychédélique, est fondé en 2012 du côté de Rennes. Gaston Lainé (Guitare / Chant), Maxime Ploteau (Basse) et Baptiste Gautier-Lorenzo (Batterie - Fange) sortent rapidement un premier ep nommé Magic Carpet Ride en 2013. Ronan Grall (Huata) remplace Maxime et le groupe commence à travailler sur l'album Chasma Hideout qui voit le jour en 2014. Mais à la fin de l'année un nouveau changement de bassiste a lieu et Paul Arends rejoint le groupe. Un split avec Missingmile sort dans la foulée en 2015.

Chronique

15.5 / 20
1 commentaire (16/20).
logo amazon

Chasma Hideout ( 2014 )

A l'heure où Nuclear Blast Records nous fait un foin de tous les diables avec ses signatures rétro Rock façon géant (de qualité néanmoins), il est de bon ton de se préoccuper aussi ce qu'il se trame par chez nous et d'aller fouiner du côté des productions locales.

Des photos promos dans un bar ou dans un champs de weed, un patronyme plutôt mystique, un artwork complètement pété à base de vaisseau spatial et de constellations qui explosent dans tous les sens... tout cela annonce bien évidemment la couleur et une grosse plongées dans la fin des années 60 gorgé de Blues Rock psychédélique, de sueur, de fuzz, de chemises colorées aux goûts douteux, de basse tonitruante et de trip inter-galactique perché quelque part entre Led Zeppelin, Motorhead ou Jimi Hendrix qui se fait une ligne de Kyuss - Sleep - Acid King. Ouais, Brain Pyramid c'est tout ça en même temps, en évitant au passage l'overdose, et c'est vachement cool. Aussi cool qu'un bon 9/10 mesuré sur l'échelle de la coolitude de Brant Bjork. Fallait quand même se lever tôt pour en arriver là, surtout pour un premier effort.

Si vous pensez que j'en fais trop, écoutez le démarrage en trombe, littéralement, de Living In The Outer Space et osez me dire qu'on ne tient pas là, un des meilleurs riffs de guitare de ces dernières années accompagné de la basse qui déboulonne tout sur son passage et d'une rythmique méthode canadienne inspirée des plus grands bûcherons du pays. En un morceau, les mecs arrivent à te créer un titre au groove incroyable et qui te reste en tête pendant des heures. Alors forcément, ça te met en jambe pour la suite avec Lazy, bluesy en diable, la lourdeur écrasante de Lucifer pourtant lui aussi dilué à mort dans des claviers célestes qui aurait pu trouver sa place sans problème sur le split HuataBitcho ou les accélérations de Twin Headed Giant qui te décapent la tête l'espace d'un instant... pour faire retomber la pression juste après. Et même si le groupe te jette à la face de grosses montées d'acides soudaines, ou quelques trip hallucinés (Into The Lighspeed) comme l'impression d'être en plein voyage direction la constellation du Centaure (l'énorme délire cosmique de Chasma Hideout qui rappelle un certain Colour Haze), Brain Pyramid n'oublie jamais son idée première de te claquer du fuzz de par derrières les oreilles pour te faire redescendre illico presto.

C'est sans doute ça qui est le meilleur dans ce Chasma Hideout, les montées psyché toujours suivies de séquences bastons, nourries d'une prod chaude comme la braise qui lui donne sacrément de la gueule et un trio qui s'affranchit impeccablement de ses influences. On se sentirait presque con de ne trouver aucun défaut. Au point qu'ils ne déméritent jamais par rapport aux sorties de gros labels avec dix fois plus de poil et de sueur que Blues Pills et nettement plus de ressources que le dernier Kadavar par exemple. Si avec ça, ça ne vous donne pas envie d'écouter leur premier album...