Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Final Transmission
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub Pochette Masses

logo Boredom

Biographie

Boredom

Boredom voit le jour à Graz durant l'hiver 2008/2009. C'est à ce moment-là que sort a démo Nomen est Omen. Les autrichiens enchaînent les concerts dans toute l'Europe, bouclent deux splits avec Rivers Run Dry et Sand Creek Massacre avant de sortir le premier album, World Bores to Death en 2011. Une nouvelle tournée européenne est prévue pour avril 2012.

Chronique

World Bores to Death ( 2011 )

Il fallait davantage qu'un détournement moche de la très moche série Marylin Monroe d'Andy Warhol pour nous perturber. Depuis Nomen Est Omen, les autrichiens de Boredom enfilent leurs perles dans l'ombre des grosses machines crust du coin. World Bores to Death devrait leur offrir une meilleure visibilité d'autant plus que la sortie a coïncidé avec une solide tournée européenne durant laquelle on a pu les voir à l’œuvre. 12 coups de marteau, mais un bloc homogène, presque monolithique, pour un rendu paradoxalement très athlétique, où la puissance de formations telles que Born Dead Icons ou Lies Feed The Machine fraie aisément avec le côté suédois d'un Wolfbrigade.

Boredom n'en oublie pas pour autant le songwriting et là où le précité continue à réciter ses gammes contre vents et marées, le quintet de Graz fait preuve d'une insolente inspiration, parfois rock n' roll ou même hard rock, ce qui a le don de donner à sa musique ce souffle d'air frais qui fait tant défaut à la scène ces temps-ci, assorti d'un jus que se charge de bonifier une section rythmique aussi puissante que précise. World Bores to Death n'est pas l'album qui va bouleverser le genre mais il constitue assurément une des meilleures galettes crust depuis le Bacchus de 2011.

En écoute et free DL sur bandcamp.

A écouter : Clenched fists and bared teeth, Sink or Swim