logo Boo-Yaa Tribe

Biographie

Boo-Yaa Tribe

Boo-Yaa Tribe est un groupe de Hip-Hop américain composé des frères Devoux, issus d’une famille originaire des Samoa. Garçons au physique impressionnant, ils sont tous membres d’un gang à Los Angeles. Pourtant, derrière ces montagnes de muscles recouverts de tatouages, se cachent des vrais musiciens qui chantent, dansent et jouent de la musique Funk à l’église le dimanche. Ils reprennent d’ailleurs volontiers des classiques du genre en répétition. Après la mort du frère cadet à la fin des années 80, les frangins décident de partir au pays du soleil levant, fuyant le monde des gangs américains. Au Japon, ils se remettent à la musique et se produisent sur scène sous le nom The Blue City Crew. Le public japonais est conquis par les prestations scéniques de ces géants, intégrant danse et Hip-Hop. Ils décident de retourner aux Etats-Unis en 1988 et ne perdant pas de temps, ils changent de nom pour devenir Boo-Yaa Tribe, enregistrent une démo Coming Hard To America puis collaborent avec Club Nouveau. En 1990, ils publient leur premier album imprégné de sons funky et intitulé justement New Funky Nation. Contrairement à toutes les autres formations Hip-Hop, Boo Yaa Tribe jouent sur de vrais instruments, ce qui rend l’album tout à fait intéressant et le disque est plutôt bien accueilli par la critique. Le groupe collabore ensuite avec Faith No More et enregistre le titre Another Body Murdered qui figure sur la B.O du film Judgement Night. Le style Fusion est alors en plein essors avec des groupes comme Red Hot Chili Peppers, Faith No More, ou encore Fishbone. Lors du Lollapalooza 1992, un des moments forts du festival sera une prestation d’Anthony Kiedis qui chante une chanson entière sur les épaules d’un des membres de Boo-Yaa Tribe. Les Samoans s’entourent alors de George Clinton (ParliamentsFunkadelics, Red Hot Chili Peppers), Ice Cube (N.W.A) et Living Colour et enregistre l’album Good Times Bad Times qui ne sera finalement jamais publié.

Le groupe signe alors sur le label Bullet Proof Records et enregistre deux albums, Doomsday en 1994 et Occupation Hazardous en 1995. A la recherche d’un nouveau son, Boo-Yaa Tribe décide alors de fonder leur propre label, Samoan Mafia Records et sortent l’album Angry Samoans en 1998. Dans ce disque rempli d’énergie et d’agressivité, le groupe délaisse leur côté funky pour s’orienter sur un style Rap / Metal à l’image de Cypress Hill, Rage Against The Machine ou Body Count. Malheureusement l’album passe un peu inaperçu malgré sa grande qualité. Les frères Devoux basculent alors totalement dans le Gansta Rap pur et dur sur les deux derniers efforts en dates. D’abord avec Mafia Lifestyle en 2000 puis surtout avec West Koastra Nostra sorti en 2003. L’album propose des featurings de pointures du Hip-Hop que sont EminemWCKokane ou encore B Real (Cypress Hill).

Malgré une belle carrière, Boo-Yaa Tribe sont peu connu par chez nous. Pourtant, pour beaucoup d’artistes dans le milieu, ils sont les pionniers en matière de Gangsta Rap. Ils sont également les premiers à avoir fusionné ce genre avec le Metal et le Funk et jouent des instruments en live, ce qu’aucun groupe de Hip-Hop n’avait fait auparavant.