Titre : 777 - Sect(s) Année : 2011
Nombre de titres : 6
Label : Debemur Morti Productions
Collection : 7 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 15.92/20 (6 avis dont 4 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Laisser votre avis

Commentaires

metgopsypeth123 15.5 / 20 Le 08/10/2014 à 01H37

Un petit sentiment de redite par rapport certaines anciennes sorties du groupe. Mais rien de méchant BAN lance sa trilogie de fort belle manière. Même en restant en terrains connus (et encore cela est relatif), ce Sects prends aux tripes du début à la fin.
Et puis bon il n'y a rien de mal à se "répéter" un peu de temps en temps, surtout avec une musique d'une telle qualité!

Sugarbread 15 / 20 Le 30/12/2011 à 13H23

Le projet 777 est sur les rails, ce qui va aboutir après une trilogie sur un groupe à part entière, commence donc avec ce 777 qui m'a vraiment laissé sur ma faim, pour ma part sachant que 777 serait un projet industriel je m'attendais tout bonnement a ce que BAN tranche d'avantage avec son black metal sauf qu'ici à plusieurs moments j'ai l'impression de me retrouver au beau milieu de The Work Which Transforms God. Maintenant que le deuxième volet est sorti on a compris que le groupe présente son nouveau visage de manière progressive (après tout BAN est un groupe intelligent ca parait avec le recul loin d'être stupide), toutefois j'aimé vraiment un petit bémol sur ce sect(s) qui me laisse vraiment sur un sentiment étrange je le trouve bon il n'y a aucun doute mais y a ce manque de détachement qui me gêne.

Chapelier-Fou 16 / 20 Le 27/12/2011 à 16H45

Un black metal costaud de retour cette année, mais loin d'être le black metal dégoûtant et poisseux de MoRT et encore moins le black metal épique et onirique de Memoria Vetusta II - Dialogue with stars. Plus moderne, plus electro, BaN semble digérer ses influences de tous les horizons poisseux de la musique pour en faire un nouveau projet ambitieux.

Werewolf 16 / 20 Le 01/12/2011 à 19H05

Un son (spacial) incroyable qui fait la part belle aux dissonances et aux samples bien noirs et industrielles.
BAN montre encore une fois son évolution, toujours en avance sur son temps, si on pourrait le comparer aux anciens, ce serait un mixe en TWWTG et MV II.
L'album alterne facilement pistes bourrinos bourées de riffs dissonants sauce BAN (triple couche pour pas être avare ni facile) et pistes plus mid tempo et laissant plus de place à l'ambiance.