Biographie

Bloodlined Calligraphy

Bloodlined Calligraphy s'est formé en 2002 dans le Michigan sous un line-up différent de celui d'aujourd'hui, avec lequel ils avaient sorti un premier full-length sous le nom de Say Hi To The Bad Guy, celui-ci avec la voix de Matt Fleming. La voix d'Ally French est apparue à partir de leur album The Beginning Of The End. Bloodlined Calligraphy est un groupe ayant dorénavant pour chanteur une chanteuse, ce qui n'est pas sans rappeler Walls of Jericho avec qui ils ont d'ailleurs partagés la scène ainsi que d'autres groupes comme Zao, Throwdown, The Hope Conspiracy... Depuis The Beginning Of The End, BLC ont sortis un album chez Facedown Records où l'on peut retrouver Candace Kucsulain (Walls of Jericho) en guest sur un titre.

 

line up:

Eric Cargile - basse
Matt Carter - batterie
Ally French - chant
Ryan Hampton - guitare
Shawn Williams - guitare

Ypsilanti ( 2006 )

Actif depuis 5 ans, le groupe de Metalcore chrétien américain Bloodlined Calligraphy nous livre ici leur quatrième album, Ypsilanti (nom de leur ville d'origine, dans le Michigan). Dans un premier temps, on peut apprécier l'illustration assez soignée. De belles couleurs, des symboles forts (une silhouette d'enfant qui tient une bombe dans ses mains), un graphisme de qualité.
Ceux qui avaient apprécié l'opus précédent, They Want You Silent, ne devraient pas être dépaysé avec ce nouvel album. Le groupe évolue toujours dans un mélange de Hardcore moderne et de Metalcore (on pense souvent à Walls Of Jericho ou Unearth ).
Le morceau  « It Can't Rain All The Time » illustre bien cette alchimie, avec son refrain mélodique (où Ally nous fait part de son très joli chant clair) et sa structure très typée Hardcore (avec des riffs et des rythmiques qu'Hatebreed n'aurait pas renié).
Les textes quant à eux sont assez revendicatifs et réfléchis. Tantôt particulièrement violents et emplis de rage envers la société américaine (« America's next top model »;  « They want you silent »), ou l'hypocrisie (« Frienemies »), tantôt positifs et constructifs face à la perte d'un être cher (« Ashes to Ashes »), ou face aux difficultés de la vie quotidienne (« It can't rain all the time »).
Assez homogène, l'ensemble de l'album s'écoute facilement et avec plaisir. En grande partie grâce à une très bonne production, qui offre au groupe un son de guitare assez bluffant, plus chaleureux que par le passé. Hormis cela, force est de reconnaître que le groupe n'a pas beaucoup évolué depuis son dernier album. C'est le genre qui veut ça diront certains, et ils auront raison, le propos n'est pas ici à l'originalité, mais bien à l'efficacité et à la simplicité.
Les fans aimeront certainement toujours autant, les autres pourront apprécier un bon album de Hardcore métal moderne avec une production digne de ce nom et de bons morceaux taillés pour la scène.

A écouter : Is You Asking? Or Is You Telling?; It Can't Rain All The Time; A Funeral For Dead Roses
17 / 20
3 commentaires (16.17/20).
logo amazon

They Want You Silent ( 2005 )

Malgré le fait que le style de Bloodlined Calligraphy varie entre hardcore et metalcore, le groupe a su tirer le meilleur des deux partis pour nous pondre un They Want You Silent de toute beauté. En plus de dégager une forte énergie, cet album véhicule des émotions plutôt positives notamment à travers ses textes empreints d'une foi que le groupe ne cache pas. Rien de tel pour se motiver le matin ou pour retrouver le sourire après une mauvaise journée.

They Want You Silent se permet une entrée en matière digne de ce nom, ici pas de fioritures, les guitares attaquent nos oreilles avec des riffs incisifs. On ressent très rapidement la bonne production de cet album dès les premières minutes, chaque instrument tient sa place et il n'y a pas de prédominance flagrante. La voix d'Ally French surprend en bien, carrée, nette et très polyvalente d'un morceau à l'autre, elle évite donc le piège de la monotonie au fil des titres, défaut malheureusement trop répandu dans ce style. On appréciera notamment le duo avec Candace Kucsulain (Walls Of Jericho) sur la chanson Know When To Hold Em. Pour ce qui est des parties instrumentales, Bloodlined Calligraphy allie rapidité et lourdeur avec brio. On appréciera particulièrement ces dernières sur la fin de bien des morceaux. Ce qui engendre un petit bémol : la structure peu originale des morceaux. Par contre, on notera une bonne variété d'influences dans leurs compositions telles que le hardcore (Demonstrating My Style), le metalcore (Not Another Teen Love Song), le punk (les cœurs dans Know When To Fold Em) ou encore le blues (Saturday Night In Dixie). Un autre point positif réside dans la bonne utilisation par les deux guitares du son stéréo (flagrant lors d'une écoute au casque) sur des répondants très rythmiques. Les riffs sont globalement assez variés malgré une ou deux redondances discrètes et l'on soulignera l'utilisation (trop ?) fréquente des harmoniques. Pour soutenir le tout, le batteur nous offre un jeu qui allie simplicité et efficacité, sans pour autant être répétitif grâce, notamment, à une double pédale savamment utilisée et un bon jeu de cymbales.

They Want You Silent nous offre donc dix titres cohérents mais bien différents au moyen de ce petit plus qui procure à chaque chanson une identité propre. Un album plutôt court, ce qui n'est pas plus mal, mais sacrément efficace.

A écouter : Shall We Dance, Demonstrating My Style, A Variety Of Damage