logo Blood Label

Biographie

Blood Label

Blood Label nait des cendres du groupe de Thrashcore / Death Metal Afskum à Århus au Danemark en 2009. Nikolaj Poulsen (Basse - Hatesphere), Bastian Thusgaard (Batterie - Dawn Of Demise), Morten Møller (Guitare), Alex Kjeldsen (Guitare - Dawn Of Demise) et Kenneth Klitte Jensen (Chant) fournissent l'année suivante un premier ep afin d'aboutir au premier album Existence Expires qui sort chez Gateway Music en 2011. Digerant du mieux possible ses influences alliant différentes facette du Metal extrême, Blood Label sort trois ans plus tard un disque plus abouti via Mighty Music : Skeletons.

Chronique

Skeletons ( 2014 )

Blood Label ou le groupe labellisé 100% viande rouge du Danemark et pas uniquement parce que les membres sont tous danois et issus de combos comme Hatesphere ou Dawn Of Demise. En plus de ça, on retrouve LE producteur Metal du Danemark, monsieur Tue Madsen aux manettes qui a notamment bossé pour Kataklysm, mais aussi Hatesphere et Mnemic. Enfin, la musique de Blood Label fait terriblement penser à une synthèse de ces deux derniers groupes.

Dans les faits, Skeletons, second effort des danois, est un Metal Extrême très bien rodé avec pas mal de groove à l'intérieur. Vu leurs influences, ça tire souvent vers le Thrash ou le Death dans une approche très froide et tranchante, mais qui n'occulte pas l'épaisseur, le groove et les phases mélodiques. Globalement, Skeletons est pétri de bonnes intentions et on sent un gros travail derrière la partie instrumentale que se soit dans les mid-tempo de l'extrême hyper efficaces (Deliver Me From Evil), phases bien lourdes et costaudes façon Pantera (Shotgun-Blow In The Face) ou accélérations intenses (Explode). Les trouvailles mélodiques évitent au disque de sonner trop massif et redondant (Stuck In Limbo) avec une mention spéciale pour les patterns de batterie variées et jouissives qui, malgré le côté froid et tranchant du disque arrive à injecter cet aspect rock'n roll aux compositions. (Hell Holds A Place For You à l'entrée presque Deftonienne). On demeure assez surpris quant à la qualité des morceaux qui semblent être un mélange de Hatesphere, Pantera, Hypocrisy voire Truckfighters, mais qui se tiennent étonnamment bien et ce jusqu'à la dernière piste de l'album, évitant le piège de la redondance.

Venons en à un point important qui jouera certainement sur l'appréciation de Blood Label : son chant. Si je parlais de Mnemic, c'est qu'il y a un lien car le chant de Kenneth Klitte Jensen rappelle fortement celui de Michael Bøgballe. Sauf que si ce type de voix est cohérente sur l'Indus de Mnemic, ici elle pourra avoir tendance à lasser car elle devient assez répétitive, malgré les efforts du chanteur pour moduler le plus possible son organe. Personnellement, je trouve que Kenneth apporte pas mal de personnalité au projet en usant de cette approche relativement rare dans le Metal Extrême, mais ce ne sera clairement pas au goût de tout le monde. Ne comptez donc pas y entendre du growl, du grunt ou même des tonalités mélodiques, car son chant est uniquement composé de cris avec néanmoins pas mal de nuances.

Skeletons est au final une bonne découverte venu du Danemark avec évidemment une production qui ne démérite pas et un groupe qui se montre assez intelligent pour livrer un disque se distinguant de la masse et ne faisant pas que cogner tout le temps. Une bonne pioche pour le label Mighty Music donc.

Blood Label

Style : Metal Extrême
Tags : - -
Origine : Danemark
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :