Chroniques
Pochette Unique
Pochette Currents
Pochette Endless
Pochette Healed By Metal
Pochette Erase Me
Pochette Jericho Sirens
Pochette Bliss Pochette Insanity Alert

logo Blondstone

Biographie

Blondstone

Originaire de Nancy, Blondstone se forme en 2011 sur les cendres de French Kiss, groupe aux saveurs rock garage / pop qui sévit alors dans la région pendant plusieurs années. Forts d'une expérience live impressionnante dans le Grand Est et ayant écumé les salles de concert en compagnie d'artistes tels que General Elektricks, Wishbone Ash ou encore Love Me Nots, Alex (Chant / Guitare) et Nico (Basse) décident de revenir à leurs premières influences que sont le Grunge et le Stoner et commencent l'écriture d'un premier ep en compagnie de Pierre (Batterie) en 2011. Moins d'un an après, le projet Blondstone voit le jour et leur premier ep est en téléchargement libre sur internet. Salué par la critique, ce premier EP est une franche réussite, alignant des compositions Grunge / Stoner intelligentes, bien écrites, à la fois puissantes et mélodiquement parfaites. Deux ans plus tard, le trio récidive avec Mass Solace, leur premier effort longue durée.

Chroniques

Mass Solace EP#1

Mass Solace ( 2014 )

Après avoir sorti un premier EP franchement intéressant, bien produit et très addictif,Blondstone passe enfin la deuxième, et enclenche avec cet album fraîchement sorti un processus de maturation musicale pour le moins très réussi : exit les passages pop sucrés ennivrants, place au gros son qui tâche, un mix de toute beauté et un lifting global du son. L'occasion pour le trio nancéen de gravir d'un seul coup plusieurs échelons...

Alors oui, c'est assez subtil et Blondstone ne s'est pas transformé le temps d'un hiver en un groupe de doom du bayou limousin, mais tout de même, le résultat est assez surprenant : un son légèrement brouillon, âpre et sauvage, qui ferait palir d'envie certains groupes de stoner énervés. Voilà ce qui saute aux oreilles : tout a été réhaussé. Le son, les structures, les attitudes de jeu, les riffs, le groove, si bien qu'on a l'impression que le groupe a pris le temps mais a réussi à remettre en question pas mal de points laissés en suspens - notamment cette difficulté à se trouver un style - lors de la sortie du premier EP pourtant très bon, et leur passage au studio çabalance de Liège semble y être pour beaucoup.

En lieu et place de ces titres entêtants que l'on ne savait pas trop où ranger (Stoner ? Pop ? Massive Rock ? Grunge ?), on (re)découvre des compositions retravaillées pour la scène, avec un son bien plus massif qu'auparavant. C'est exactement ce qu'il manquait au groupe pour passer du groupe de démo à quelque chose de bien plus ambitieux. Rien de révolutionnaire en soi, mais des titres tellement soignés, avec des refrains tellement bien foutus, si bien que cette nouvelle sauce "burnes d'éléphant" qu'ils ont versé sur leur travail initial réussit à convaincre pleinement et propulse le groupe dans une toute autre dimension. Bah oui ça fait du bien d'entendre un album de stoner qui ne ressemble pas aux autres, qui a des couilles, exprime son sens de la mélodie sans retenue, et possède une identité propre qui fait rudement plaisir.

Les quelques changements apportés au niveau de la production donnent un rendu vraiment incroyable : la basse passe (enfin!) au même niveau que la six cordes, la batterie est mise un peu plus en avant, et le chant, retravaillé, est bien plus "desert rock" qu'avant, avec toujours cette particularité indéfinissable qui fait le propre des chanteurs de talent. La bonne idée d'avoir enregistré cet album "live" et donc de disposer d'un son ultra naturel, boosté aux amphétamines, donne au final l'impression d'avoir un mur de son sans failles, servant la dynamique de l'album jusqu'au bout. Des titres comme Shoot Shoot ShootHard To Remove ou All My Flaws mettront de bonnes fessées à qui s'y essaie. Impossible de résister à ces put**** de mélodies, c'est tellement efficace !
Aucun titre n'est à jeter, et les nouvelles compositions comme les anciennes bénéficient toutes de ce son incroyablement catchy. Fini les références à des groupes connus plus ou moins justifiées qu'on a pu collé aux différents titres de l'EP. Voici 11 compositions originales, entre grunge hypnotique et stoner massif, avec un "je ne sais quoi" de french touch enthousiasmant, que vous n'allez pas mettre longtemps à apprécier.

Blondstone, à pein rentré sur le terrain, récupère la balle et réalise un touchdown incroyable avec ce Mass Solace tout feu tout flammes. Fin du match. A vous les studios ! 
Vous voulez du stoner original sentant bon les 90's ? Vous allez être servis ! 

L'album en écoute intégrale ici.

A écouter : Tout. Parce que c'est frais.
4.5 / 5
2 commentaires (16.25/20).
logo amazon

EP#1 ( 2012 )

La fessée. Tout simplement. ça ne m'était pas arrivé sur un EP depuis bien longtemps. Trop longtemps. La fessée, de celles qui claquent et laissent des rougeurs, ça claque fort, ça picote et quand ça s'arrête on en redemande. Impossible d'oublier ce genre de frissons et sentiments parcourant l'échine pendant plus de 20 minutes de bonheur. Je n'ai pas honte de le dire, ça fait du bien...

Tout commence avec ce Rare&Strong, chanson que ne renieraient pas des groupes comme Masters of Reality pour le côté groovy de la chose, ou les Queens of the Stone age pour les arrangements et les détails à foison, entre un son typé Rated R (QOTSA) et quelque chose de plus moderne, plus pop. Ce démarrage haut en couleur ouvre la voie de façon brillante sur ce petit condensé rock / stoner des plus addictifs. Et ce n'est pas le reste des compositions qui vous fera dire le contraire : une basse fuzzy, des guitares et mélodies vrombissantes sur Hard to remove, un tube en devenir avec Shoot Shoot Shoot, de la rage et de l'efficacité sur Shoulder to cry on ; non vraiment cet EP est un bon médicament, c'est tout ce qu'il vous faut pour vous remonter le moral, tuer l'ennui et le stress, ou faire taire vos problèmes gastriques (comme la basse de Lemmy dans Brutal Legend, ça soigne tout).
Aucun temps mort n'est à déplorer sur ce premier effort du groupe, tout est incroyablement bien exécuté et toutes les normes ISO du stoner, du post grunge et du désert rock sont respectées : blues psychédélique à la Masters of Reality (Lazy), refrains tueurs à la QOTSA, guitares grungy, et parties chantées impeccables (un frontman ayant un style vraiment intéressant, jamais chiant, toujours juste et sachant délivrer une bonne dose de rage quand il le faut), une production au poil et un ensemble de compositions taillées pour le live, qui sauront à n'en point douter combler une foule d'amateurs de ce genre de son ultra cool...

Un sans faute et même plus pour ce trio qui sait y faire en termes d'efficacité et d'inspiration, qui signe là un premier effort de qualité, estampillé "vous allez prendre une grosse fessée musicale et vous allez aimer ça"... Vite, un album !

A écouter : Tout.
Blondstone

Style : Stoner / Grunge / Desert Rock
Tags : - -
Origine : France
Site Officiel : blondstone.net
Bandcamp :
Amateurs : 7 amateurs Facebook :