Découverte
Pochette Worships

logo Blind Guardian

Biographie

Blind Guardian

La fin des années 80 en Allemagne apparaît un certain nombre de groupe de Speed Metal dont Helloween, Grave Digger et bien d'autres. Tout d'abord sous le nom de Lucifer's Heritage, le groupe emmené par Hansi Kürsch (Basse / Chant) originaire de Krefeld, va très vite changer de nom pour devenir Blind Guardian en 1986. Le musicien s'entoure d'André Olbrich (Guitare), Marcus Siepen (Guitare) et Thomen Stauch (Batterie) puis ils sortent leur premier album en 1988, Battalions Of Fear suivit de Follow The Blind en 1989 via No Remorse Records, qui se classent comme de bons albums de Speed de l'époque avec certains hymnes à leur actif.
  
Blind Guardian sort ensuite l'album Tales From The Twilight World où le groupe quitte son Speed Metal / Power pour muer vers un style qui lui est propre : plus symphonique, un peu moins rapide, mais toujours aussi épique, avec des chœurs et la voie de Hansi Kürsh s'améliorant au fur et à mesure des années. S'en suit l'album de la reconnaissance en 1992, Somewhere Far Beyond, signé chez la major Virgin Records. C'est l'album où Blind Guardian réussi a poser son art qui se bonifie avec ensuite Imagination From The Other Side en 1995 et The Forgotten Tales en 1996, un disque de reprises et de version alternatives avec notamment du QueenBeach Boys et Mike Oldfield.

En 1998, Blind Guardian est au sommet de son art et sort l'album le plus travaillé de toute sa discographie. Dur a appréhender au début et entièrement tourné autour de l'oeuvre de J.R.R Tolkien, beaucoup le considèrent comme le chef d'oeuvre de la formation, ralliant tous les fans de Speed, Heavy, Power et Metal Symphonique : Nightfall In Middle Earth. Hansi délaisse également la basse pour se consacrer au chant, et se fait remplacé sur les albums studio par Oliver Holzwarth. Les prochains efforts du groupe ne réussissent pas a arriver à un tel niveau. A Night At The Opera en 2002 pousse le coté symphonique du groupe encore plus loin et se trouve également de haute volée mais toujours aussi dur à la première écoute. L'année suivante ils sortent un live composé d'une bonne partie des hymnes accumulés pendant presque quinze ans.

En 2005, c'est Frederik Ehmke (Sinbreed) qui remplace Thomas derrière les fûts pour la sortie de A Twist In The Myth en 2006, signé cette fois-ci chez Nuclear Blast Records. Plus direct et moins symphonique, Blind Guardian retourne aux sources avec une musique plus rapide et toujours aussi efficace. At The Edge Of Time et Beyond The Red Mirror qui sortent en 2010 et 2015 sont aussi des succès pour le groupe dont le public ne désemplit pas à chacun de leurs concerts.