Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Découverte
Pochette What's Hidden Devours

logo Blackmail

Biographie

Blackmail

Blackmail est un groupe allemand d'Indie Rock fondé sur les cendres de KEN à Koblenz en 1994 par Aydo Abay (chant), Kurt Ebelhaeuser (guitare), Carlos Elbelhaeuser, et Mario Matthias (batterie). Le groupe sort un premier album éponyme en 1997 mais il fallut attendre le second opus en 1999 pour que le groupe perce aux oreilles du grand public.
Avec Bliss, Please Blackmail prit une tournure Pop que les auditeurs ne suivirent pas et le quatuor reprit du coup une direction plus « brute » dès l'album suivant. Par la suite, The Ventricular et Aerial View confirmèrent ce retour aux sources...

Chronique

11 / 20
3 commentaires (18/20).
logo amazon

Aerial View ( 2006 )

Presque dix ans déjà que Blackmail délivre son Pop-Rock, et pourtant ce groupe m'était complètement inconnu alors que son profil colle complètement avec la scène britannique actuelle qui envahie régulièrement nos ondes, ce qui peut être un bon comme un mauvais signe, c'est selon...

Première surprise dès Moonpigs puisque la voix et chant font inmanquablement penser à Brian Molko de Placebo alors que je pensais pourtant ce dernier unique étant donné son timbre si particulier et  n'ayant jamais entendu une voix similaire auparavant. Mais pourtant ça existe... C'est tellement marquant sur cet Aerial View que ça en serait presque dérangeant, impression de déjà vu oblige. Certains amateurs du trio britannique apprécieront sans doute, les autres passeront leur chemin, la voix étant très nasale, et un chouia efféminée.

Côté musique on retrouve également le spectre du groupe de Molko - ou plus largement de la scène britannique - sur pas mal de titres, avec notamment des parties rythmiques très binaires jouées relativement vites avec une légère distorsion. Rien de transcendant donc, mais ça reste efficace vu qu'il s'agit là de musique d'accompagnement pour le chant, nul besoin de riffs accrocheurs, même si ceux d'introduction des deux dernières pistes sont bien plutôt bien vus.
En dehors de ça, Blackmail a tout de même une identité propre, identité que l'on retrouve essentiellement dans les arrangements autour de l'utilisation de cuivres (Couldn't Care Less) ou de la musique Electro (Electricido, Splinter...). Le mélange des genres a toujours été une bonne recette pour apporter un brin de diversité, et Aerial View ne fait pas exception à la règle.

Même si cette « vue aerienne » est bien faite, elle n'apporte malheureusement rien de nouveau à un genre saturé depuis bien des années déjà. Trop propre, pas assez inovante à osciller entre ballades sirupeuses et compositions Garage, cette sortie plaira éventuellement aux amateurs de Pop-Rock, à condition de passer outre la ressemblance plus que prégnante avec Placebo à côté de qui Blackmail peut apparaître bien fade.



A découvrir à travers l' e-card.

A écouter : Moonpigs, Never Forever, Armory et Soulblind