Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Découverte
Pochette No Way

Biographie

Black Everest

Provenant aussi bien de Berlin que d’Hambourg ou Oldenburg, Black Everest est un quatuor qui officie entre le hardcore, le screamo et le crust, en y ajoutant une touche de post’. Invité du "Cry Me A River Fest" en 2011, le groupe a vu sa Demo 7’ éditée chez Moment of Collapse. Un split au côté de Captain, Your Ship Is Sinking va suivre.

Chronique

Demo ( 2011 )

Sans illusion aucune. Sans éther. Sans même une foutue miette d’arc-en-ciel.

Black Everest n’a pas de versant ensoleillé. Tout y pue la mort et la rage des damnés. Le purgatoire et les gouffres hideux. Le quatuor berlinois  a décidé de renouer avec la tradition allemande du screamo nihiliste et des précurseurs crust canadiens qui l’ont fait naître. Le fantôme Union Of Uranus revit ainsi au contact d’un June Paik revisité. Avec les mêmes éternels riffs arrachés à un Sisyphe en décomposition. Las, les ombres titulaires chancellent et fondent sur les carcasses de cette Demo 5 titres, où le corps cabré des guitares retournent les ongles d’Orchid, One Eyed God Prophecy, Tristan Tzara et Danse Macabre pour faire entendre à nouveau l’antique cri de douleur ("Wrong way", "AC11DN"). Tout y charrie dans un feu faustien, désespérée et sale comme le sol d’une mine. Et si les cordes révulsées de "Stand by-Modus" et de quelques ponts jettent un drap post’ de temps à autre, ce n’est que pour découvrir le déluge de postillons à venir ("Umkehrschluss"). Coule le rimmel, les carcasses avariées ne revivront pas. Un son de catacombe, une batterie phtisique, de la tourbe dans la bouche, des vers sous les pupilles.

This is a black vynil.

En écoute ici et en achat .

A écouter : "Standy-Modus"