Albums du moment
Pochette Lokabrenna
Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Abreaction
Pochette Cycles
Pochette Afterlight
Pochette MMXX
Pochette Synesthesia Pochette Veritas

logo Binaire

Biographie

Binaire

Comme vous pouviez vous en douter, les Binaire vont par paire. Deux hommes et deux machines, enchevêtrés dans un tourbillon electro punk-rock où se rencontrent rythmes frénétiques, samples en cascade, stridentes vocalises et guitares cinglantes.
À la croisée des chemins du hardcore, de l'electro, du punk et de la noise froide et implacable, les marseillais proposent une première production 5 titres de haute volée.
En 2007, Binaire enregistre son premier album sous la direction de Nicolas Dick (Kill The Thrill).

Bête Noire ( 2007 )

Toxique, glacial, mécanique, jusqu'à maintenant on pensait Binaire condamné à n'exister que dans la musicalité d'un vocabulaire décharné, proche de l'asphyxie. Dans ses grandes lignes Bête Noire le bien-nommé ne déroge pas à la règle. Distorsion des gammes, maltraitance des feuilles, Binaire n'est pas là pour faire du social, ni jouer les victimes expiatoires d'un monde cruel mais pour agresser et éveiller. Entre humeur revendicative ("Fardo") et air vicié, le duo dégueule son basalte sonique de prime abord assez minimaliste, partant à la rencontre du côté chirurgical de Ministry ou de Big Black ("T'as qu'à bosser", "Vote for Me") ou un chant s'égosille dans une spirale noisy parfois hantée d'une voix féminine. Farceurs aussi les marseillais lorsque le démarrage se fait doux pour s'enferrer brusquement dans un fracas ("We Are Fashion") que ne viennent tempérer que quelques samples le plus souvent acides (la prêcheuse canadienne sur "Barrecade").
Limiter Binaire à cet aspect (binaire et) grossièrement électro serait partiellement inexact. Le duo dynamite les barrières en restant solide et homogène dans son exercice. Loin de n'être qu'un vulgaire support, la beat box apporte à Binaire ce contraste essentiel à sa musique qui, pour electro qu'elle est, n'en demeure pas moins charnelle. Flirtant parfois avec l'émo punk ("Avale"), les deux acolytes se laissent aussi parfois emporter par un enthousiasme insoupçonné façon post punk enjoué ("Kasquapointe"), rapidement altéré celà dit par des tournures plus vénéneuses. Progressivement s'immisce un courant d'air corrompu où l'électro punk de Killing Joke se frotte aux sonorités plus dischordiennes de Black Eyes avant de voler en éclat dans une manifestation brit pop ultra sonique ("30 ans et Devo").

Trois années après Filth Abhors Filth, Binaire franchit un nouveau palier. Plus abouti, plus fourni Bête Noire étale son mal-être en longueur, quelquefois avec difficulté ("Elsa Gunthar"), mais toujours avec envie et sincérité dans un milieu DIY qui, de plus en plus, affiche son insolente richesse.

Tracklist : 1. "Kasquapointe"; 2. "T'as qu'à bosser"; 3. "Avale"; 4. "30 ans et Devo"; 5. "Express"; 6. "Vote for me"; 7. "Barrecade"; 8. "We are Fashion"; 9. Fardo"; 10. "Elsa Gunthar".

Bête Noire est disponible en libre téléchargement sur le site de Binaire.

A écouter : 30 ans et Devo, Kasquapointe
15 / 20
1 commentaire (16/20).

Filth Abhors Filth ( 2005 )

Non pas que les duos soient particulièrement à la mode mais il faut bien avouer qu'un regain d'intérêt pour les binômes se fait quelque peu ressentir ces derniers temps. La France possède son lot de bonnes paires avec Duet, Gâtechien, Chapon Farci (Ahah !) et maintenant Binaire. Ces 2 marseillais sont bien loin de jouer en accord avec la douceur des températures méditerranéennes. A l'aide de boites à la rythmique industrielle et de samples à glacer le sang, Binaire explore des sentiers hivernaux à mi chemin entre les murs neigeux de la noise, les atmosphères grisonnantes et industrielles de l'electronica et une certaine énergie punk hardcore électrisante.

Bref, la musique de Binaire serait en quelque sorte la bande originale parfaite de Tetsuo. Toutefois, les 2 hommes ne se laissent point asservir par la machine sur leur terrain de jeu. Le bel équilibre entre les parties jouées et électroniques est la plus probante manifestation de leur résistance, ou plutôt de leur maîtrise.
Si l'adjectif "Binaire" caractérise la forme du groupe sudiste, ce dernier en définie également le fond : "01100101010110 ..."
0 / blanc / vide / off / mort ... : Les moments de "faux silence" à la tension palpable.
1 / noir / plein / on / vie ... : Les démarrages en trombe à la fois denses et rapides souvent soutenus par un chant urgent et/ou un riff ravageur.
Les 5 titres sont tous aussi bons les uns que les autres et témoignent déjà de la présence d'un bel écho sachant éviter les redites et d'une agréable propension à construire un univers personnel et caractériel. Que ce soit sur les morceaux courts très rock'n roll ("Badges") ou les parties plus étirées et envoûtantes ("Sybians" et ses 11 minutes), Binaire trouve la cohérence tout en sachant surprendre.

Cette première production très personnelle, totalement DIY, bien produite, se cale directement entre les vieux Big Black et early Shellac pour l'aspect bruitiste, et les groupes de chez Load Records (Lightning Bolt, Coughs, Vampire Can't) pour les rythmes saccadés et la pointe de folie ambiante.

Possibilité de télécharger tous les titres : Badges - Poutre - Shaker - Hyperactive - Sybians.

A écouter : Les 5 titres
Binaire

Style : Post Punk / Electro / Noise
Tags : - -
Origine : France
Site Officiel : binaire.info
Myspace :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :