Albums du moment
Pochette The Waste Land
Pochette Total Dump
Pochette Hier Déjà Mort Pochette Lost Empyrean
Chroniques
Pochette Berserker
Pochette I, The Mask
Pochette Broken
Pochette Algorythm
Pochette Traveler
Pochette Rituals of Power Pochette 2020
Découverte
Pochette Nosebleeds

logo Billy Gaz Station

Biographie

Billy Gaz Station

Billy Gaz Station est la réunion de deux fines gachettes du rock français : Billy the Kill (bassiste des feux Second Rate et Lost cowboy heroes, et auteur d'un album folk éponyme en 2006), et Matgaz (batteur de feux Headcases et Glasnost, et responsable de la publication d'un chouette zine "Jarnac vs Seattle").

2006. Après les splits de leurs groupes successifs, les deux amis décident de monter un groupe ensembles, juste pour le plaisir d'envoyer du gros rock. Ce ne sont pas les 600 kilomètres qui les séparent qui les dérangent, puisqu'après une répète ils enregistrent 3 morceaux et font rapidement parler d'eux.

2007. Quelques compiles et première parties plus tard (Supersuckers, the Black Diamond Heavies, Dinosaur Jr, ...), et avec l'appui live de Luis Francesco Arena à la quatre cordes (guitariste/chanteur des feux Headcases, et folk singer responsable de deux superbes albums), Billy Gaz Station enregistre de nouveaux titres destinés à des compiles et à un split 45 tours avec the Black Zombie Procession.

2008. Sortie de "Skins & Licks", premier album de Billy Gaz Station, avant une longue tournée européenne qui devrait faire parler d'eux !

Chronique

Skins and Licks ( 2008 )

Le moins qu'on puisse dire à propos de Billy Gaz Station est qu'ils n'ont pas perdu leur temps ! A peine plus de 2 ans après leur première répète, ils sortent ce Skins And Licks, album autoproclamé Big Rock/Stoner/Power Pop 90's/Blues. Agréablement surpris par les deux titres présents sur le 45 tours avec The Black Zombie Procession, et plutôt client des prédédents projets des gaziers, j'attendais un format plus long pour pouvoir me faire une meilleure idée de leur musique.

Le voilà entre mes mains, un 11 titres mis en boîte en 3 jours et mixé à Dallas TX par John Congleton (tête pensante de The Paper Chase et ingé son assez renommé qui a entre autres bossé pour Explosions In The Sky, Smog, The Roots, Marilyn Manson, Hitch, This Will Destroy You, ...). On peut donc s'attendre à ce que le son transpire l'urgence, et l'intro met direct dans le bain : gras et velu, guitares lourdes, chaudes et transpirantes, solos qui fusent, et batterie qui tabasse. "Lost Generation" confirme la première impression en ajoutant à tout cela le beau timbre de voix de Billy The Kill : le trio n'est pas ici pour faire de la figuration et est passé maître dans l'art de composer des chansons rock tubesques.
On parle bien de rock ici, comme l'arrière de leur jaquette le rappelle : "respect nothing but rock"... Ils n'ont pas abandonnés la power pop musclée de leur début, mais l'ont en effet agrémentée d'influences plus lourdes, en revisitant les 40 dernières années du rock à leur manière. Certes, ils ont le cul entre deux chaises : un plan rock 70's par ici, une rythmique bien stoner par là, un refrain pop et mielleux de ce côté. Mais force est d'avouer que la mixture prend très bien et que Kicking Records a encore une fois eu le nez fin en signant ces mangeurs de bitume.

En résumé, on ne tient pas ici l'album de l'année, mais un full lenght qui se laisse écouter avec grand plaisir et des chansons qui doivent être diablement efficaces sur scène. Les aficionados des Wildhearts, early Metallica, Dinosaur Jr, et toute la scène grunge des 90's plus généralement y trouveront leur compte sans problêmes ! Vous pourrez même écouter le disque avec votre père qui pleure ses LPs rayés de Led Zeppelin et Black Sabbath.

A écouter : Lost Generation - Born Dead But Still Alive - Long Winter Under The Sun - Detroit Rock City
Billy Gaz Station

Style : Power Rock
Origine : France
Site Officiel : billygaz.com
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :