Titre : I Loved You At Your Darkest Année : 2018
Nombre de titres : 12

Tracklist
01. Solve
02. Wolves Ov Siberia
03. God = Dog
04. Ecclesia Diabolica Catholica
05. Bartzabel
06. If Crucifixion Was Not Enough...
07. Angelvs XIII
08. Sabbath Mater
09. Havohej Pantocrator
10. Rom 5:8
11. We Are The Next 1000 Years
12. Coagvla
Acheter : logo amazon
Label : Nuclear Blast Records
Collection : 3 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 15.58/20 (13 avis dont 7 avec commentaire)


Les membres qui ont aimé I Loved You At Your Darkest aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Buckstabu 16 / 20 Le 12/04/2019 à 12H20

Behemoth nous donne en 2018 le strict minimum. pas aussi bon que les précédent mais convenable, les musiques ne sont pas mauvaise mais ne sont pas culte non plus

phoenixste666 17.5 / 20 Le 27/01/2019 à 11H30

Sans doute l'album le plus abouti du groupe. ça tranche avec les précédents black mais le death mélodique du groupe fait mouche ! tout est fait dans la nuance à tout les niveaux : rythmique, riff et voix.

Eagle_John 18 / 20 Le 10/01/2019 à 14H27

Un excellent album je trouve et l'un des meilleurs de l'année. Toujours aussi puissant et malsain, Behemoth incorpore de nouveaux éléments dans sa musique tel que du chant clair qui rend les ambiances plus sinistres. Les morceaux sont intelligemment construits et on ne s'ennuie pas une seconde à l'écoute de cet opus!

Mes morceaux préférés sont: Ecclesia Diabolica Catholica, Sabbath Mater et Wolves Ov Siberia

Neredude 1 / 20 Le 30/12/2018 à 17H43

Quelque part, cet album est un exploit. Réussir à faire de la pop extrême.

Pepo Moltes 18 / 20 Le 13/12/2018 à 12H38

Monstrueux ! Un petit temps d'adaptation certes, ça reste de la musique complexe, avec beaucoup de détails qui se révèlent au fur et à mesure des écoutes. Behemoth évolue comme à chaque nouvelle opus, on retrouve des influences de plusieurs des précédents albums, j'ai pensé à Demigod en l'écoutant, mais aussi à Zos Kia, Evangelion, The Satanist. mentin spéciale à la triplette Angelus XIII, Sabbath Mater, Havohej Pantocrator, ou comment mettre tout le monde d'accord avec 3 chansons pourtant bien différentes dans leur style et leur construction. Seule déception: Bartzabel. Pour le coup ce n'est pas pcq ils font une chanson lente / "mélo" qu'il faut crier au génie, à mon goût elle est prodigieusement chiante du début à la fin.. Vivement de les voir à Bruxelles en Février et au Knotfest en juin :D

iam_trying_to_belive 15 / 20 Le 22/10/2018 à 11H14

Après plusieurs écoutes, je reviens un peu sur mon commentaire et ma note. En effet, j'avais mis 18 à la base, mais avec le temps et les écoutes, il y a quand même 2- 3 trucs qui me plaise un peu moins...L'intro bien moins puissante ou grandiose que ce dont ils nous avaient pu nous habitué comme Diamonos ou Rome 64 CE. La chanson de clôture, non pas qu'elle soit mauvaise, mais tout de même de loin pas aussi percutante et puissante qu'on pu l'être leurs chansons de fin d'albums précédents, Lucifer et O Father O Satan O Sun. If Crucifixion was not Enough, Bartzabel, We are the Next 1000 years, n'ont pas la même impact, ni la puissance de ce que les polonais nous avait habitué.

Wolves of Siberia, Ecclesia Diabolica Catholica, Sabbath Mater, Havohej Pantocrator sont, par contre de très très bonnes chansons, vraiment du grand art!

metgopsypeth123 18 / 20 Le 13/10/2018 à 18H32

L'ambiance dégagée dans cet album est juste géniale. On sent une vraie envie de donner une couleur particulière aux instruments et ça fonctionne à merveille. Behemoth surprend encore et nous livre des compos pleines d'âme, d'émotions et aussi de violence primaire et de brutalité jouissive.
Très réussi!