Albums du moment
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette Nighttime Stories Pochette Sphere
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Barque

Biographie

Barque

Formé en 2013 et originaire de Lille, Barque est un quatuor oeuvrant dans une base Hardcore mélangée à pas mal d'autres styles. Un premier EP, Coffin Cutters, sort fin 2016.

Pyre Builders ( 2019 )

Après 2 bonnes années à défendre Coffin Cutters, c’est par Pyre Builders que Barque décide de démarrer son année. Rappelez-vous de leur Blackened Hardcore sorti fin 2016, promettant milles espoirs sur la suite. Cassons le mystère, avec Pyre Builders, Barque ne démérite pas. C’est toujours aussi lourd, rappelant fortement le côté hargneux d’un Hexis, mais avec une absence totale de repos sonore. Tout s’enchaîne à un rythme effréné, mené par une batterie du même acabit, rappelée parfois à l’ordre par quelques breaks plus Hardcore (« Kirke »).
Sur Coffin Cutters, j’évoquais l’intensité du Sentinels de Nine Eleven. Ici, celle-ci s’est recroquevillée au travers de quelques passages, malmenée par des titres comme « Hanged, Drawn and Quartered » ou « Infernaut » qui tiennent plus de Plebeian Grandstand ou early-Torch Runner.

Découvrir Pyre Builders m’a fait redécouvrir Coffin Cutters et confirmer que Barque a, en plus d’une puissance sonore, une capacité à détruire quelques neurones. Ravageur et rageur, le combo joue parfois avec la cacophonie infernale lorsque résonnent hurlements et cordes sur « Haunted By Fire ». N’imaginez pas ressortir avec une once de sourire, la musique du combo est aussi malade que son artwork et résonne adorablement bien dans vos crânes.

Coffin Cutters ( 2016 )

Barque n’a aucun lien avec Charon, si ce n’est une noirceur ambiante presque poisseuse. Dans un marais stagnant, les Lillois se lancent dans cette première démo Coffin Cutters.
Face à The NecromancerCoffin Cutters sonne moins Screamo, beaucoup plus Blackened Hardcore. On y retrouve d’ailleurs l’intensité de Nine Eleven sur « Torments », le rythme très Hardcorisé via « Absalom » et surtout une parfaite entrée en matière sur « Path Of The Hierophant ». Barque sait mener la sienne, et les cassages de nuques sur « Betrayed Monarch » ne feront que le confirmer. Car au-delà de ce Blackened Hardcore, l’ambiance du disque et la qualité de composition fait que l’ensemble est d’une stabilité à toute épreuve, posant sa base instrumentale comme une pile de parpaings à même le sol et à chaque fois pour quelques brefs instants. Pour preuve, la démonstration de force de « Torments », qui arrive à bénéficier d’une lisibilité sonore parfaite, tout en faisant bloc massif sur plus de trois minutes.

Coffins Cutters s’acclimate donc à ces ambiances Hardcore mixant un zeste Black à la globalité. L’ensemble est plutôt cool et s’inscrit dans une veine qui a le vent en poupe depuis plusieurs années, entre Birds In Row ou Sect, mais dans le haut du panier avec seulement cinq titres.

A écouter : Torments
Barque

Style : Blackened Hardcore
Tags :
Origine : France
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 0 amateur Facebook :