Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running
Pochette Stillness
Pochette La Joie
Pochette Hategod Triumph Pochette Frio

logo Balmorhea

Biographie

Balmorhea

Rob Lowe & Michael Muller (Guitare & Piano)

Musiciens additionnels,

Aisha Burns (Violon)
Erin Davis (Violoncelle)
Jacob Glenn-Levin (Basse)
Nicole Kern (Violoncelle)
Taylor Tehan (Batterie)
Travis Chapman (Basse)

Balmorhea, prononcez "Bal-moo-ray", est un duo de Austin qui tire son nom du village du même nom, véritable oasis au sein du désert texan. Aidé d'une pléthore de musiciens issus de divers milieux, Balmorhea produit un post rock instrumental majoritairement acoustique. Un premier album autoproduit en 2007 les rapproche de Western Vinyl qui se charge de la sortie de Rivers Arms, deuxième disque sorti l'année suivante.

Chronique

16 / 20
3 commentaires (15.5/20).

Rivers Arms ( 2008 )

On ne compte plus les formations post rock tirant parti des instruments acoustiques et classiques. L'utilisation à bon escient du violon et de ses dérivés, popularisée par l'écurie Constellation Records, est ainsi devenue monnaie courante. Quant au piano, ses nappes subsistent épisodiques. Il n'en fallait pas plus à Balmorhea, fort d'un premier disque atypique passé relativement (et malheureusement) inaperçu, pour consciemment ou pas, continuer à débroussailler le terrain dans cette direction embrumée.

Délestée de la moindre épaisseur superflue pour conserver une agilité optimale, la musique se passe ici de percussions et de paroles pour se concentrer sur l'essentiel. Ainsi, la Mélodie façonne le Rythme et le Rythme confond la Mélodie dans un souci permanent de toucher l'âme sans intermédiaire. Effleuré par la grâce, Balmorhea ouvre ses ailes sur "San Solomon", une introduction à la charge émotionnelle grandissante d'une évidence même. Gorge nouée, échine électrisée, on est immédiatement plongé dans l'univers étoilé des texans. Un univers, qui aux multiples superpositions de strates instrumentales et aux murs sonores électriques, préfère la simplicité et la nudité candide d'une paire de lignes acoustiques. C'est ainsi qu'accompagné de discrets bouts de samples, les instruments se passent le relais au sein d'une même composition ou lors de morceaux successifs aux tonalités ainsi nuancées.
Rivers Arms apparaît ainsi comme une véritable mosaïque aux pans néo classiques (pensez Olafur Arnalds), aux méandres typés folk nourris de guitare classique (lorgnez vers leurs potes de Bexar Bexar ou même Andy McKee lorsque les phalanges pincent et effleurent les cordes) et aux stases ambiantes lors des compositions les plus fournies en samples et bruits de fond. Mais aussi comme une fresque sentimentale et cinématographique bondissant de scènes à la mélancolie poignante ("Lament") vers des actes de lumière pure et étincelante ("Baleen Morning").

Sans aucun doute moins cohésif mais aussi plus riche que leur première œuvre éponyme car sujet à de plus larges expérimentations en milieu de parcours, Rivers Arms parvient, dans ses frasques les plus intenses, à côtoyer les cieux et à nous convaincre que seul le moment présent est important. Humble et limpide, la musique de Balmorhea est de celle dont les silences comptent autant que les moments les plus chargés de notes.

Tracklist : 1.San Solomon; 2.Lament; 3.The Summer; 4.The Winter; 5.Greyish Tapering Ash; 6.Baleen Morning; 7.Barefoot Pilgrims; 8.Context; 9.Process; 10.Divisadero; 11.Limmat; 12.Theme no.1; 13.Windansea; 14.San Solomon (Reprise)

A écouter : San Solomon - The Summer - Baleen Morning
Balmorhea

Style : Post Rock Instrumental
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : balmorheamusic.com
Myspace :
Amateurs : 11 amateurs Facebook :