Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Bacchus

Biographie

Bacchus

Conor - Guitare
James - Basse
Meat - Guitare/chant
Tom - Batterie

Bacchus se forme fin 2007 à Galway. Après plusieurs changements de line-up, le groupe sort son premier EP trois titres, Attica, en mars 2009 chez Distr-Y Records puis en juin un split en compagnie de Burning The Prospect chez Suburban Mayhem Records. L'année 2010 sera consacrée aux concerts avec notamment une tournée européenne.
En janvier 2011, Bacchus entre au Hive studio de Wicklow avec James Eager pour enregistrer son premier album. Masterisé par J.-J Golden, ce s/t sort en juin 2011 via Contraszt! Records et Destro-Y Records ainsi que Cavity Records pour les U.S.A. En mai, Conor, le bassiste quitte le groupe pour se consacrer à Fight Like Apes. Il est remplacé par James Eager (Divisions Ruin, Kidd Blunt). En septembre, le groupe effectue une tournée U.S. et entamera une nouvelle tournée européenne en janvier 2012.

Chronique

16 / 20
1 commentaire (16/20).
logo album du moment logo amazon

s/t - LP ( 2011 )

Des guitares stridentes, tel un chant de sirènes maléfiques surgies d'un monde oublié, s'élèvent dans un éther crépusculaire pour ouvrir ce premier album de Bacchus. Et l'enchantement extraordinaire exercé par l'aura trouble de cette musique se perpétuera au long des jours sombres de l'hiver.

Les irlandais s'adonnent à un dark crust épique, furieux et sauvage qui se décline en assauts successifs, percutants et incisifs ; qui s'épanche en des rythmes plus lents et lourds, oppressants, et s'envole en de magnifiques mélodies gorgées de tristesse et d'émotion, scintillantes et froides comme le givre ; déborde en de vastes horizons atmosphériques aux ambiances tragiques et lugubres et perlent des larmes pétrifiées à jamais sur nos joues livides.
Un album tissé de ténèbres et de limbes brumeuses tel un immense voile d'obscurité, reflet de l'incertitude du lendemain.
Errance en des landes stériles et gelées au cœur balayé de cinglantes tempêtes où s'ancre l'anxieuse et douloureuse sensation d'abandon et de solitude.
Plongée dans un hiver sans fin, terrible et glacial, où le poids de l'angoisse, de plus en plus prégnant se transforme lentement en sourde terreur.
Résurgences de peurs ataviques diffuses, dans ce pénible voyage vers une indicible horreur comme s'il s'agissait de rencontrer l'effrayante Cailleach, puissante et séculaire déesse celte, magistralement représentée par l'artwork (Glyn Scrawled Smyth), personnification de la vieillesse, du déclin et de la mort.
Un album pour dire l’inexorable marche vers la déchéance inéluctable de l'homme ; l'homme face à sa faiblesse et à son implacable destin, perdu dans un monde violent à la beauté incompréhensible dont il sort irrémédiablement et éternellement vaincu.

Bacchus fait preuve d'une inspiration prodigieuse et sécrète une musique d'une extrême richesse aux influences diverses marquée par le crust sombre de His Hero Is Gone et les mélodies oniriques d'Alpinist mais où se perçoit aisément l'appartenance à la scène irlandaise (Easpa Measa, Divisions Ruin, The Dagda). Un premier album à la noirceur profonde, où se croisent d'antiques frayeurs et des questionnements actuels non moins préoccupants, et une musique d'une force exceptionnelle qui fait de ce s/t l'un des meilleurs albums de l'année.

Le titre "Parasite" est en écoute sur Bandcamp.

A écouter : En intégralité
Bacchus

Style : Punk Hardcore Crust
Tags : - -
Origine : Irlande
Tumblr :
Facebook :
Amateurs : 6 amateurs Facebook :