Albums du moment
Pochette Playful Winds
Pochette The Quiet Earth Pochette Impera
Chroniques
Pochette Close
Pochette Anna Sage
Pochette Frantic Death
Pochette Pointless
Pochette Diaspora Problems

logo Babymetal

Biographie

Babymetal

Babymetal est un groupe composé de trois chanteuses danseuses japonaises, ce qu'on appelle là bas des idoles. Le projet a été créé par une agence de talent qui s'appelle Amuse Inc. et qui a repéré les jeunes filles qui faisait partie d'un collectif appelé Sakura Gakuin et qui organisait des activités culturelles ludiques pour les enfants. La boite de production qui s'occupait déjà de Sakura Gakuin les orienté sur ce projet à ambition internationale. Ils ont donc fait appel à des musiciens qui bossent chez eux pour composer du heavy metal et faire chanter et danser les idoles dessus en leur faisant porter des tenues à mi chemin entre tradition et visual rock.
Le groupe commence en 2010 par se faire connaitre au japon puis tourne dès l'année suivante en europe et aux USA. Le premier album international sort en 2014.Le second Metal Resistance (rien à voir avec celle dans le four) voit la lumière en 2016 puis Metal Galaxy sera publié en 2019. Bien que des albums live, bootlegs, compilations et bluray sortent tous les semestres au japon, une seul compilation 10 years of Babymetal sortira à l'international en 2020.

Chronique

10 / 20
1 commentaire (20/20).
logo amazon

10 years of Babymetal ( 2020 )

Il ne faut pas avoir d’à priori, même si la première expérience avec le groupe a été … désastreuse (Live au Download, où le groupe a mis plus de quinze minutes à démarrer son set suite à un problème technique, d’ailleurs Biff Byford de Saxon a balancé le bail dans les backstage, ils avaient oublié leur piste playback au download UK où ils avaient joué la veille) Il s’agit d’un Best of de dix ans de carrière, il y a forcément du bon là dedans.

Je veux bien confesser avant de poursuivre que j’avais très peu d’espoir sur le fait que ce disque allait me plaire. J’aime pourtant bien l’univers japonais au sens large, manga, jeux vidéos, Histoire, société, et même en musique des groupes comme Maximum the HormoneMUCC sont des choses que j’écoute régulièrement, tout comme des projets expérimentaux salement ravagés à la Endon ou même des trucs bien plus mainstream genre Asian Kung Fu Generation. J’imagine que dans la tête d’un chef de projet commerc … ahem …  musical d’une maison de disque, je dois être la cible marketing international visée par un produit comme Babymetal. Essayons donc de construire un argumentaire objectif sur ce qui nous est présenté ici.

10 Babymetal Years est donc un best of, reprenant cinq morceaux de l’éponyme de 2014, trois de Metal Resistance de 2016 et deux de Metal Galaxy de 2019, et tout au long de l’album on repère bien plusieurs prods et plusieurs phases, la première très heavy, dans les grands classiques du visual rock japonais, la deuxième plus influencé par des groupes d’occident, comme Dragonforce, P.O.D. ou Motionless in White (oui je sais, c’est la fine fleur de notre musique tout ça) et la troisième qui tire plus vers le metal prog electro . Tout a été remasterisé et a une finition très propre, tout est bien enregistré, bien mixé, et techniquement à la guitare certains morceaux sont bien velus, venu le moment des solos. Et je peux dire, en toute honnêteté, qu’au global c’est vraiment pas terrible.

Les musiques sans être nazes ou mal faites sonnent au mieux creux ou comme quelque chose de déjà entendu et réentendu, d’ailleurs si j’étais un membre de Dragonforce j’aurai une sensation très étrange à l’écoute de Road of Resistance surement à mi chemin entre la flatterie et le dégout. Pour le reste il s’agit d’un opening de manga de 45 minutes sans les images. C’est d’ailleurs surtout vrai concernant les titres issus de l’éponyme, qui me donnent absolument tous envie de me saisir d’un objet long et pointu afin de me crever les tympans. Nan mais y’a pas un moment où il leur arrive de fermer leurs gueules sérieux ? D’ailleurs c’est moi où toutes les chanteuses de J pop ont la même voix horripilante ? « Tiens vas y chante ? Parfait ! C’est atroce ! Engagée » Les deux meilleurs  morceaux (relativement hein) sont encore ceux issus de Metal Galaxy où l’on trouve en featuring Allissa White Glutz d’Arch Enemy qui est venu se perdre là et F.Hero, un rappeur Thaïlandais. C’est franchement pas ouf, mais c’est le moins désagréable.

En fait c’est pas compliqué à analyser, c’est un projet commercial, pas musical, et ce n’est pas dit dans de mauvaises intensions. Qu’est ce qui marche au japon en musique ? La J pop et le V rock. Mélangeons les deux !  Qu’est ce que les jeunes aiment bien ? Les voitures et la bagarre ? Paf ! Transformers ! Et ça marche ! C’est pas plus compliqué que ça. C’est destiné à un certain public qui en est consommateur et ça n’a pas d’autre vocation. Tu prends trois nanas kawaii qui chantent et qui dansent, des bons musiciens de session sans talent particulier pour la composition ou l’originalité et le tour est joué. Alors forcement si tu cherches un intérêt artistique, la saveur d’une émotion, un questionnement métaphysique ou une pertinence musicale, t’as de quoi être déçu, c’est sur, mais ce n’est pas la même chose. Si tu as fait des études poussées en cinématographie et que ton rayon c’est les films d’auteur ou les enquêtes policière, il y a des chances que tu sois déçu de la même manière devant Transformers, ça n’a pas empêché le film de cartonner. Le problème réside souvent dans le fait que l’on te vende quelque chose pour ce qu’il n’est pas, ce qui n’est pas le cas ici.

Alors Babymetal, qu’en dire ? Ça dépend du contexte … un morceau sur Dance Dance Revolution, pourquoi pas, le reste  non. Si vous êtes fans de japon et souhaitez écouter deux trois trucs issus de là bas, penchez vous sur les groupes cités précédemment dans le deuxième paragraphe, mais la seule chose de bien  avec un produit commercial comme Babymetal c’est quand ça s’arrête.

 PS : si j'avais pu j'aurai noté l'album lol/20 car on n'est pas du tout dans une démarche musicale comme ce que l'on chronique sur Metalorgie, a défaut je mets 10/20 mais n'y voyez pas la une comparaison avec les autres albums dont on parle.