logo Arkentype

Biographie

Arkentype

Arkentype se forme en 2015 à Kristiansand au sud de la Norvège. Kevin Augestad (Chant), Kjetil Hallaråker (Basse), Simen Handeland (Guitare) et Simen Sandnes (Batterie) sortent rapidement un premier effort, Desorientated, fin 2015. La sortie de cet album leur permet notamment d'être choisis par Haken pour assurer leur première partie pendant leur tournée européenne au printemps 2016.

Chronique

Desorientated ( 2015 )

Si on vous parle de torgnoles musicales à base de syncopes et de contretemps, vous pensez Meshuggah, vous pensez Periphery, et vous avez raison. Mais au sein de la famille Math Djent Prog déstructuré bourrin perdu dans les étiquettes, il faudra aussi compter assez rapidement sur Arkentype.

Déjà, parce qu'ils ont Kevin Olsen au chant. Alors certes, il est presque devenu la norme dans ce domaine musical que les voix soient variées, tantôt hurlées et tantôt chantées. Mais Arkentype va plus loin. Dès la première écoute de Desorientated, l’évidence saute aux oreilles, cet inconnu sait tout faire : voix Death, chant clair cristallin, hurlements typés Core, semi-saturé burné, et même un passage lyrique avec une voix de baryton à la fin de Time Collapse...Pour aller au delà, des passages rares mais pertinents proposent d'autres intervenants (chœurs d'enfants dans Ashes And Dirt, une voix féminine dans Welcome To My World et Desorientated), se mariant avec brio aux différentes intentions du chanteur en titre. Avec une telle versatilité, les vocales s'imposent comme un atout principal de ce premier effort.

Bien conscient que la réussite de l'album ne pouvait miser que sur cet élément, aussi marquant soit-il, Arkentype offre en plus de ça une musique originale. Originale, vraiment ? Peut-on encore l'être quand on joue du Prog djenty aujourd'hui ? Les Norvégiens y arrivent, en proposant un son empruntant autant au style d'In Flames qu'à celui de Tesseract, et en ajoutant quelques ingrédients secrets. Parmi ceux là, on distingue un aspect "freak show" qui donne un côté théâtral et très organique à l'ensemble (dans l'intro de Ignorant Child, la fin du premier couplet de Welcome To My World, ou encore le sample électronique qui dérape vers le dissonant à la fin de Who We Are), encore renforcé par une partie parlée plus que chantée, en mode schizophrène, dans un des couplets de Ignorant Child.

On aura aussi la bonne surprise, après quelques écoutes, de trouver un repère qui structure intelligemment Desorientated : plusieurs titres reprennent le thème de l'intro Dear Erika, qui est elle-même agréable de par son inattendu côté Folk Symphonique. L'interlude Akiré (l’anagramme d' "Erika", vous l’avez ?) conjugue la mélodie de l'intro de façon électronique, presque Drum'n'Bass, alors que la toute fin de Welcome To My World réarrange le thème avec des instruments à cordes.
On note aussi, pour conclure le chapitre de l'exploration musicale, la magnifique intro du titre éponyme, jouée au piano et soutenue par des chœurs féminins. Rien de vraiment novateur, mais Arkentype réussit très bien l'exercice. De plus, il faut aussi préciser que l'album raconte à travers différents points de vue le meurtre d'Erika, et le conclusif Desorientated dégage une impression de grandiose et de gravité, complètement en accord avec la thématique du disque.

Au final, la copie d'Arkentype comporte peu d'erreurs. Si on veut vraiment être exigeant, on peut éventuellement reprocher la concision extrême de l'ensemble : neuf titres dont l'intro et l'interlude, le tout bouclé en 35 minutes. Mais comment se laisser piéger par la quantité quand la qualité compense largement ?

A écouter : Welcome To My World, Desorientated, Ashes And Dirt.
Arkentype

Style : Metal Progressif
Tags : -
Origine : Norvège
Site Officiel : arkentype.com
Facebook :
Amateurs : 1 amateur Facebook :