Chroniques
Pochette Breathe In/Out
Pochette Don't Believe, Watch Out
Pochette Continuum / Fate
Pochette Etazhi
Pochette 8
Pochette Conundrum
Pochette Armour Pochette Old Smoke

Titre : Daybreaker Année : 2012
Nombre de titres : 11

Tracklist
01. The Bitter End
02. Alpha Omega
03. These Colours Don’t Run
04. Daybreak
05. Truth, Be Told
06. Even If You Win, You’re Still A Rat
07. Outsider Heart
08. Behind The Throne
09. Devil’s Island
10. Feather Of Lead
11. Unbeliever
Acheter : logo amazon
Label : Century Media Records
Moyenne lecteurs : 13.79/20 (7 avis dont 4 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Daybreaker aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

TheDarkSapin 16 / 20 Le 14/05/2020 à 13H13

Je suis entrain de me retaper toute la discographie (à l'envers, j'ai commencé par la fin parce que, comme beaucoup, j'ai découvert le groupe avec Doomsday)

Et je dois avouer que je suis assez content de l'écoute de cet album, il regorge de mélodie sublime et de riffs épiques. Les constructions sont plutôt classique, j'ai l'impression que c'est une marque de fabrique vu les albums récents (fin depuis le 3ème album d'après les critique, assez virulente d'ailleurs, à son encontre)

Je ne suis personnellement pas un élitiste de la technique, je kiff le metalcore autant pour sa puissance mélodique que sa technicité (qui est parfois plus subtile que certains veulent bien le penser)... c'est pourquoi cet album est mon préféré après "Holly Hell" (je trouve ce dernier plus pertinent dans son propos)

J'ai trouvé "All our Gods have abandoned us" trop uniforme, certe plus lourd, mais moins intéressant dans ses mélodies, moins "tubesque" quoi

Et "Lost forever//Lost together" est sympa... moins mémorable que holly hell et Daybreaker

Ca Déchire 14 / 20 Le 25/03/2013 à 18H40

Album qui remonte la pente après The Here And Now, mais qui manque cruellement d’homogénéité (3-4 très bons morceaux comme These Colours Don't Run, Devils Island) mais beaucoup de morceaux quelconques aussi.

Petit nain des Îles 8 / 20 Le 31/07/2012 à 15H29

Mouai, un chouilla moins mauvais que The Here And Now. Après avoir pompé Comeback Kid, Architects opte pour l'auto pompage et on se retrouve avec les même accords dissonants/refrains/chant clair réutilisés à outrance. Ou est passé la creativité d'un groupe qui a jadis pondu des perles telles que Nightmares et Ruin ?

Ark Age 13 / 20 Le 19/05/2012 à 11H05

3 écoutes, et il est mieux que The Here & Now, c'est certain. Après, voilà, ce qui a été entamé par le précédent volet est toujours présent. Du chant clair et des ballades qui sont loin d'être dégu' mais beaucoup trop présente une fois encore.
J'ai cependant une légère impression que l'album semble plus complexe qu'il y laisse paraître aux premières écoutes... à voir sur la durée.