logo Arboricidio

Biographie

Arboricidio

Arboricidio est un groupe basé à Londres, mais dont les membres se situent dans divers pays Européens (Espagne, Italie et Allemagne). Officiant dans un style Neo-Crust / D-Beat, le combo sort un premier single Echoes en 2013, avant un premier LP éponyme l'année suivante. Après un passage chez Alerta Antifascista en 2018, Arboricidio annonce son second LP, What We Leave Behind, pour 2019.

Chronique

What We Leave Behind ( 2019 )

S’il semble y avoir une point commun entre certains groupes de Neocrust, c’est le rapport à la Terre. De part des aspects animalistes pour certains, mais également pour le rapport à la Nature pour d’autres. Avec Arboricidio, le thème évoqué est on ne peut plus explicite : évoquant via son patronyme l’abattage illégal et massif des arbres, le combo s’offre donc un nouvel opus cinq ans après l’éponyme.

Le contexte du groupe semble en effet particulier : annoncé comme basé à Londres, mais avec des musiciens d’Espagne, Italie et Allemagne, et citant des influences comme Madame Germen, Ekkaia, Fall Of Efrafa ou encore Ictus, on se doute avant même d’avoir amorcé une première écoute les sonorités qui sont marquées dans les sillons du LP, un peu à la manière du Hyena à sa sortie.
Loin de ne rester qu’un nouveau nom dans un microcosme, Arboricidio s’intègre par exemple également au côté de Remek, Myteri ou Remains of the Day, mais n’oublie pas des aspects plus Post, comme sur la montée en puissance de « Waves of Bodies », dont on notera un parallèle avec Morrow.
Dans sa globalité, What We Leave Behind s’inscrit ainsi dans une vague Post-FoE, ne surprenant pas par une signature chez Alerta Antifascista Records ni un passage de Alex CF derrière le micro. L’évolution par rapport au LP précédent est sans équivoque, et même si des titres comme « The Plague That Affects Us All » était d’une efficacité incontestable, le fait est que la prod de What We Leave Behind amplifie certains passages (« They Touched The Sky » et son backing-vocal ou le jeu de batterie qui semble moins faible sur l’ensemble).

Au travers des textes, Arboricidio marque également son thème central : sur « The Menace », les musiciens ne cachent pas leur vision (« Our tears have dried up / It’s the end of our time ») de phénomènes climatiques actuels (« Wave of Bodies »), sans oublier une opposition au fascisme (« The Blood Of A Fascist ») bien plus commune. Sans être captivantes, les paroles sont portées par le chant d’Amy, qui se retrouve dans certaines tonalités proche de celui de Anna (Archivist).

S’il n’est pas renversant de part les affinités évoquées précédemment, What We Leave Behind se pose néanmoins en très bonne surprise de ce début d’année. Peut être un cran au-dessus du Hyena si l’on doit faire un parallèle, il est à fortement conseiller aux amateurs des groupes précédemment cités.

Arboricidio

Style : Neocrust
Tags :
Origine : Royaume-Uni
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :