Titre : Epithète, Dominion, Epitaphe Année : 2012
Nombre de titres : 11
Acheter : logo amazon
Label : At(h)ome
Collection : 10 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 16.31/20 (13 avis dont 10 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Epithète, Dominion, Epitaphe aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

EpidemicN0rm 16 / 20 Le 27/02/2015 à 15H34

Un album au goût particulier puisque que c'est le dernier avec Thomas au chant. Et je suis heureux de voir qu'il a tout donné dans cet album. J'avais beaucoup aimé En L'Honneur De Jupiter, mais Epithète, Dominion, Épitaphe n'a rien à lui envier.

L'album commence très fort avec "Idiologie", digne successeur de "Uniformes" d'Hérésie. Le chant clair n'est plus qu'un vague souvenir qui revient de temps à autres ("Epithète, Dominion, Épitaphe", "Plus Tard vs. Trop Tard", "110.587"), laissant le premier rôle au scream où Thomas excelle ("Quel que soit le prométhéen [ou le nihiliste]", "La dialectique des possédé") et les instruments sont encore plus subtils et travaillés qu'avant ("Luxe assassin", "L'empire des jours semblables"). Le groupe n'accorde aucun répit à son auditeurs, offrant même pour la première fois des paroles en anglais sur "My English Is Pretty Bad".

Le dernier album de Thomas est sans aucun doute celui où il offre sa meilleur prestation. Violent (un peu trop sur "La dialectique des possédés"), énervé mais aussi terriblement accrocheur, Epithète, Dominion, Epitaphe marque l'apogée du groupe. A Vincent maintenant de prendre la relève...

+++
Epithète, Dominion, Epitaphe
Idiologie
Luxe Assassin
Plus tard vs. Trop Tard

++
L'empire des jours semblables
110.587
Quel que soit le prométhéen [ou le nihiliste]
Adieu

+
Marketing Armageddon
My English Is Pretty Bad

-
La dialectique des possédés

Baptiste08 11.5 / 20 Le 11/01/2013 à 08H08

Je suis triste. Je l'étais vraiment après la première écoute car mon jugement me paraît, même aujourd'hui, sans appel : je ne crois plus en AqME.
L'album est loin d'être mauvais, le groupe envoie du bois dès les premières notes, mais pour moi c'est le premier disque qui manque d'âme. Les titres se succèdent sans qu'aucun, quasiment ("Plus Tard vs. Trop Tard"), se démarque, sans la pensée de la fin d'une ère pour un groupe que j'ai tant écouté, surtout à l'époque de P&P.
Si la musique manque de saveur, c'est Thomas qui me deçoit plus spécialement. Il ne fut jamais un grand chanteur ni un grand parolier mais il a pu faire passer beaucoup de choses au travers des précédents albums, malgré ses défauts. L'élément le plus significatif pour moi, celui qui m'a donné le sentiment d'un "ras-le-bol", c'est qu'on finit par ne plus rien comprendre de ce qu'il raconte. Depuis Hérésie, on assiste à une surenchère dans les titres d'albums ou de morceaux ! Cela devient complètement ridicule à mon goût.
Thomas et le groupe étaient pourtant très fier de cet album (malgré son départ), tant mieux. Les commentaires sont bons et les notes sont étonnament élevées, tant mieux. Imaginons qu'AqME remporte un grand succès à partir d'aujourd'hui, tant mieux ! Mais ce sera sans moi.
Le nouveau chanteur, Vincent, me paraît sans saveur. Je suis toujours triste.

A écouter : ...

peto 17.5 / 20 Le 26/12/2012 à 11H20

Plus abouti techniquement que le précédent album, je le place en-dessous en revanche au niveau personnel: 2 chansons ne m'attirent pas plus que ça.
Cependant, il y a toujours des morceaux énormes, sauce "AqME": puissant, rageur avec une petite ligne mélodique présente depuis plus de 10 ans.
Ajouter à cela, les nouvelles chansons qui envoient sévère en live, ce n'est que bonheur pour les oreilles!!!

Denton62 15.5 / 20 Le 23/11/2012 à 22H57

Un très bon album pour le départ de Thomas. Difficile au début je trouve car assez clinique, froid. Mais dans l'ensemble l'album est très bon, dans la lignée du précédent en plus aboutie. Pour ma part je n'accroche tout de même pas à tous les titres et l'album le plus intéressant restera pour moi La Fin Des Temps.

fetch_fetch 19 / 20 Le 04/10/2012 à 00H57

Le chef d’œuvre d'Aqme.
Le son reste dans la même veine que l'album précédent sauf que cette fois chaque chanson est peaufinée et travaillée au maximum.
Au final, 11 chansons d'une qualité jamais atteinte par le groupe.
Chapeau bas.

zuuluu 18 / 20 Le 23/08/2012 à 22H49

Pour ma part, je trouve que cet album est tout à fait dans la continuité de ce qui s'est fait précédemment. La noirceur et l'amertume qui caractérisent la plupart des chansons d'Aqme est ici à son paroxysme. Après, c'est une question de goût, mais contrairement à delete_yourself, je trouve que Thomas quitte le groupe au sommet de son art.
Rien à dire de plus: cet album est admirable!

linkdupasse 17 / 20 Le 20/06/2012 à 00H26

(avis après deux écoutes seulement)

J'aime beaucoup cet album, il me convainc plus que la fin des temps (le seul autre album d'aqme que je connaisse à ce jour) qui était bien mais inégal.

On sent ici une plus grande maîtrise de la part de tous les musiciens, et les compos sont plus éclectiques. Il se dégage du disque une noirceur réussie, derrière des riffs tantôt classique tantôt innovants, mais toujours bien bandants.

lightjak 18 / 20 Le 09/05/2012 à 15H57

Quelle bonne surprise que ce dernier album! le meilleur de ce qu'ait pu pondre le groupe jusqu'à maintenant, à mon goût.
Également attristé de la tournure prise avec hérésie, je me suis réjoui en 2009 d'"en l'honneur de jupiter".
Une progression considérable depuis deux albums. Tous les membres ont mis leur tripes sur la table :p pour vraiment nous sortir le meilleur d'eux même.
La "patte" de Julien y est certainement pour quelque chose. Il place ses solos (assez nouveaux dans AqME mais très rafraîchissant)avec brio(sans devenir indigeste pour autant). La rythmique tient le pas, tout ça mûrit incroyablement.
Thomas est meilleur que jamais, la voix claire comme hurlée est juste parfaite. (mais comment a-t-il fait le refrain de luxe assassin!). La meilleur conclusion d'album depuis "la réponse" sur P&P. Et quel testament de la part de ce frontman qui me fait vibrer depuis que je suis gamin. Merci m'sieur!

Constat très optimiste en attendant la suite et le nouveau chanteur, au tournant.
Ça n'est plus du néo métal, plus de team nowhere, d'étiquettes , juste du très bon métal moderne.

Pour terminer, AqME a toujours été un peu facilement critiquable:
Aujourd'hui force est de constater que le groupe prend désormais une place de leader dans le paysage du métal français. Et plus personne ne peut le nier, désormais.

metal_eye 17.5 / 20 Le 01/05/2012 à 01H36

J'avais été déçu par Hérésie, rassuré par Jupiter mais laissé un peu sur ma faim. Épithète est une sacrée claque alors que je n'attendais un album que moyen avec Thomas qui annonce son départ du groupe 1 mois avant la sortie de l'album.

Finalement, le contenu est vraiment exceptionnel si on aime le côté déchainé d'Aqme. Le "nouveau" guitariste apporte autant de fraicheur que sur Jupiter, la rythmique est percutante mais c'est surtout le chanteur qui fait la différence. Ecoutez le refrain de Luxe Assassin pour en être convaincu.

Mention spéciale à 110.587, la dernière piste de la galette. Le parfait équilibre entre le rock d'Aqme de Polaroid et la fougue des derniers albums. Une synthèse voulu par Thomas Thirrion comme dernier piste officielle de sa carrière. Je l'espère.

Du très bon métal Français.

delete_yourself 10 / 20 Le 19/04/2012 à 22H33

J'y vais du premier commentaire alors.

J'écoutais l'album en même temps que je lisais quelques chroniques sur le net. Les avis sur cet album sont plutôt positif, saluant la maîtrise musicale et le chant, parlant d'album de la maturité. Si je reconnais que, musicalement, le groupe a énormément progressé depuis "En l'honneur de Jupiter", je trouve aucun intérêt à ce que Thomas gueule comme un porc au point que je comprend absolument rien aux paroles alors que c'est du Français. Sans doute une volonté de vouloir s'éloigner encore plus deux premier opus que je considère pourtant comme deux très bons albums pour un groupe qui commençait sa carrière à l'époque.

Surtout que j'ai jamais trouvé que Thomas maitrisait parfaitement ses hurlements et qu'il s'en sortait beaucoup mieux au chant normal et calme.

La fin de l'album est en soit plus intéressante que le début mais je n'accroche pas l’entièreté de l'album (tout comme En l'honneur de Jupiter en fait). De quoi en faire un album correcte et pas un excellent album.

Je met la moitié mais c'est surtout grâce au musicien.