Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette The Baring of Shadows
Pochette Neon Noir Erotica
Pochette Eleventh Hour
Pochette La Battue
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov Pochette Summerland
Découverte
Pochette Discography

Titre : Shadowmaker Année : 2015
Nombre de titres : 12

Tracklist
1) I-III-V seed of chaos
2) Cold blood
3) Shadowmaker
4) Slow burn
5) Reign of fear
6) Hole in my soul
7) House of chains
8) Riot lights
9) Come back down
10) Sea song (you waded out)
11) Till death do us part
12) Dead man's eyes
Acheter : logo amazon
Label : Eleven Seven Music
Collection : 4 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 12.63/20 (8 avis dont 3 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Laisser votre avis

Commentaires

DARWINWILD 10 / 20 Le 15/07/2018 à 15H41

Je tiens à vous dire que je suis fan d'Apocalyptica depuis très longtemps mais là à l'écoute de ce disque je suis resté sur ma faim.

Le coté trop saturé et dénaturé des violoncelles et le faite d'ajouter trop de chant ne joue pas en faveur de l'album.
Sans compter sur la production trop propre et trop lissée qui en plus d'avoir des titres peu créatifs et innovant, apporte une forme de platitude et de lassitude vraiment consternante.

J'ai adoré le groupe des débuts sur les 4-5 premiers albums où l'on pouvait trouver de la créativité, de l'inventivité, de l'intensité, de la profondeur, une belle énergie et surtout une très belle production qui envoie du lourd dans la propreté mais sans être lisse ou insipide du tout.
Avec ses albums là tu ne te lasse pas une seule seconde des disques mais avec celui là c'est consternant de platitude et de lassitude.

Album à écouter pour se faire son propre avis puis à ranger dans ses rayons à la rubrique collection (pour les vrais fans du groupes qui de toute façon collectionne tout ce que fait le groupe).

Pour conclure cet album vaut bien 10/20 mais vraiment pas plus.

BabyLucy 19 / 20 Le 06/05/2015 à 16H01

Tout Simplement leur meilleur album depuis 12 ans et l'énorme Reflections. L'apport de Franky Perez sur la plupart des morceaux apportent une cohérence et évite la lassitude de l'album éponyme de 2005. Et je trouve que quelque chose a vraiment changé dans la composition des morceaux: plus variés, plus accrocheurs, plus surprenants, plus profonds tout simplement. Oui certains morceaux tendent vers le commercial "Cold Blood", "Slow Burn" mais il y a des morceaux fabuleux sur cet album, entourés de très bons morceaux.

Et c'est bien cette alternance qui manquaient sur les 3 précédents opus, qui personnellement m'ont lassé. Avec ApocalypticA, World Collide & 7th Symphony, il y a de quoi faire un album fabuleux en combinant les meilleurs titres des 3 albums. Seulement trop de morceaux faibles ou peu inspirés entouraient les perles. Worlds Collide/Grace/Ion/I'm not Jesus/Life Burns/Wie Weit(?)/Bittersweet/At the gates of Mannala/Bring me to light et un ou 2 autres, cela sonnerait bien.

Pour en revenir sur Shadowmaker, après qq écoutes successives, je ne me lasse pas, au contraire je me régale. Intro + Cold Blood, un poil entendu/commercial mais pas désagréable puis vient Shadowmaker, un peu dans le même style les 3 premières minutes, puis vient le monstrueux pont instrumental: première claque de l'album. Si Slow Burn baisse d'un cran, il nous laisse apprécier les excellentes capacités vocales de Franky Perez, puis vient reign of Fear, énorme instrumental, avec des riffs improbables comme seul Eicca Toppinen sait les écrire. Hole in my Soul est une magnifique ballade. Les choses sérieuses reprennent avec House of Chains et ses airs de Metal groovy qui fonctionnent très bien et on glisse vers mon coup de coeur Riot of Lights, 6 mins 30 de bonheur, de tempis variés. Come Back down, un autre morceau relativement court, groovy nous rappelle que Franky Perez sait groover. Pour finir, Sea Song est une chanson de mid-tempo terminerait l'abum de belle façon, si les 2 chansons bonus n'étaient pas aussi excellentes. Till death do us part nous fait planer & vibrer de bonheur pdt 7 mins & Dead men's eye met une dernière fois le chant en valeur sur une belle ballade lyrique.

En conclusion, je suis bluffé par ce novuel album et j'espère voir le groupe en tournée avec son chanteur car cette collaboration est juste excellente. Un équilibre retrouvé qui porte le groupe vers de grandes choses.

Sugarbread 14 / 20 Le 28/04/2015 à 19H07

Joli coup des finlandais. J'avais lâché ce groupe il y a des lustres, faute aux inombrables invités qui pour moi dénaturaient le groupe plus qu'ils lui apportaient quelque chose. Le choix d'un chanteur attitré (du moins pour cet album pour l'instant) est une initiative plaisante qui donne un "fil" et une cohérence supplémentaire, la variété du chant due aux différents guests du passé est largement comblée par les qualités vocales d'un chanteur qui peut aussi bien s'adapter a des morceaux très pop et d'autres plus musclés. Une majorité de morceaux de très bonnes factures et 2 ou 3 un chouille trop convenus et "faciles" font de Shadowmaker une belle mise en bouche à une refonte de la structure de la musique d'Apocalyptica loin d'être parfaite, mais une formule très prometteuse à approfondir !