Biographie

Andorra Atkins

Andorra Atkins est un groupe de screamo formé en 2003 en Allemagne, composé de André (chant), Steven (Guitare), Menny (Basse et chant) et Hille (Batterie et chant) sous le nom de Kill Kim Novak. Le quatuor sort une première démo Kopfleuchten en 2003, puis un Ep Kaskaden en 2005. S'enchainent les concerts, tandis que le groupe regroupe toutes ses compositions sous l'album 03:05. Suite à de nombreux soucis avec l'actrice Kim Novak, le groupe décide, début 2008, de se renommer Andorra Atkins et de sortir une démo 2 titres.

Chroniques

Augenlied Démo
14 / 20
1 commentaire (13/20).

Augenlied ( 2009 )

On avait laissé Andorra Atkins au détour d’une Démo, la rage au cœur et une lueur au fond des yeux, essoufflés par cette course effrénée de quelques minutes. Les Allemands reviennent avec Augenlied comme si cette année passée n’avait été qu’une fraction de seconde. Entre temps, 9 titres auront été (ré)enregistrés, déposés derrière cet artwork délavé et portés à nos oreilles.

Tel Achille face à Hector, Andorra Atkins se lève, dévoile sa colère à la face du monde et va jeter ses dernières forces sur 10 compos (« Der schmerz ist da / die wut ist da » sur "Setz Die Segel" ou « Zorn steigt auf / Ich lauf / Doch zum glück gab ich mich schon lange auf » sur "Bleibt Wie Ich Bin"). Le groupe reste prêt, décidé à tout envoyer dès le premier riff avec des instruments à la limite du point de rupture. Le son a cependant évolué, muant les premiers émois de Kopfleutchen vers un screamo teinté de post-hardcore, plus proche de Dominic ou Kaospilot,. En sont pour preuve les riffs centraux dopés aux amphétamines de "RAL9021" ou "Weltenende" ou le chant criard dont les Norvégiens sont adeptes. Cependant, Andorra Atkins n’oublie pas ses premiers amours, aux nuits endiablées en compagnie d’Only For The Sake Of Aching ou Escapado, et ce même si les cordes prêtent moins aux larmes. Malgré la présence de passages toujours aussi envoutants et énergiques, le combo a tendance à s’orienter vers une musique plus mélancolique ("Syntax/Schnitt") ou même moins spontanée ("Bleibt Wie Ich Bin"). Andorra Atkins ne cesse d’avancer depuis plusieurs années et la fougue adolescente de Kopfleuchten s’est transformée en une rage adulte, sulfureuse et torride.
La langue de Goethe ayant été utilisée depuis les débuts du groupe, les habitués ne seront pas déroutés. Pour les autres, l’accent teuton des mots susurrés peut choquer au premier abord tant ils sont cassants ("Unbunt Und Karg" et "Syntax/Schnitt"). Néanmoins, ceux-ci se domptent aisément et une fois la barrière des langues dépassée, ne sont qu’hymnes scandées le poing levé. Autre point, mais non des plus négligeable, Andorra Atkins propose des rythmes efficaces, mais néanmoins parfois trop prévisibles. Angenlied s’écoute, se fredonne, mais parfois s’oublie ("Weltenende").

Même si le quintet reste dans l’ombre des têtes de liste, Augenlied se révèle à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre après les différents Eps et démos. Les mains serrées autour d’une paire d’instruments, Andorra Atkins semble prêt à en découdre jusqu’au dernier instant…

A écouter : Setz Die Segel - Bleibt Wie Ich Bin - Syntax/Schnitt

Démo ( 2008 )

Nouveau nom, mais pourtant le son ne change que très peu. Andorra Atkins balance deux titres, morceaux égarés et voguant jusqu'à nos oreilles avec cette grâce propre aux allemands. Cette Démo brille, apportant le désespoir d'une mort, celle de Kill Kim Novak, mais étincelant la naissance de Andorra Atkins. Kill Kim Novak pratiquait un screamo lorgnant par moment vers le post-hardcore, Andorra Atkins reprend au même point.

"Setz Die Segel" débute là où "Zwielicht" s'était arrêté : les cordes s'entremêlent dans une plainte sourde, le chant en allemand frappe par sa sincérité et la batterie guide le tout avec un rythme jamais trop lent sans pourtant devenir intenable et agressif. "Setz Die Siegel" alterne parties plus délicates, empreintes d'un screamo à fleur de peau, aux sentiments exacerbés, et passages où la souffrance frappe de plein fouet, crachant au visage de l'auditeur et fusionnant avec lui lors d'un bal d'explosions lacrymales. "Zorniger Als Gott" possède un break aux cordes duveteuses, à la batterie endiablée et surtout menant à une explosion finale rappelant les meilleurs moments de "Gefühle".

Ce qui frappe toujours sur Andorra Atkins reste le chant : poussé, mêlant passages plus posés et hurlés, où la tristesse apparaît sous sa forme première : languissante tandis qu'elle passe quelques secondes plus tard à un stade de révolte où seule la colère prédomine. Sans forcément être étonnant, où ne serait-ce que sortant de la moyenne, il possède un feeling particulier, dégage une énergie donnant des frissons lors des passages les plus explosifs. Couplé aux autres instruments et aux mélodies accrocheuses, on obtient toute l’alchimie des jeunes allemands, sur laquelle on revient régulièrement, se noyant dans les vagues des deux titres présents…

Le changement de nom n’apporte qu’un très léger virage (à peine perceptible) dans l'orientation musicale d'Andorra Atkins. En effet, on retrouve ce qui avait séduit avec Kill Kim Novak : la sueur gouttant après l'effort de l'acte, des cordes plaintives et une batterie oscillant entre fureur et mélancolie. "Setz Die Segel" et "Zorniger Als Gott" frémissent, languissants, envoutants, et Kill Kim Novak peut mourir en paix, les quatre membres n'ont pas perdu leur sublime, juste leur nom..

A écouter : Les 8 minutes de la dmo
Andorra Atkins

Style : Screamo
Tags :
Origine : Allemagne
Myspace :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :