Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette A Throne of Ash,
Pochette Final Transmission
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Persona Pochette Flub

logo Amen

Biographie

Amen

Casey Chaos, le charismatique leader de Amen est originaire de New York mais passe la majeure partie de son enfance en Floride, ou il entame très jeune une carrière de skateboarder professionnel. Après de multiples accidents et problèmes de santé, il abandonne cette voie pour se consacrer à la musique. Un concert de Black Flag avec Henry Rollins (Rollins Band…) va changer sa vie, il devient donc musicien et enregistre une première démo nommée Atrocity avant de déménager en Californie. Il joue notamment de la basse dans le legendaire groupe Christian Death puis forme Disorderly Conduct avec qui il enregistrera un seul album.
C’est en 1994 que Amen voit enfin le jour, composé alors uniquement de Casey Chaos et un batteur qui enregistrent à eux deux quelques demos (Slave, Lost Album…). En 1999 le line up est composé de Paul Fig et Sonny Mayo (ex Snot) aux guitares, John ‘Tumor’ Fahnestock (ex Snot encore) à la basse, Shannon Larkin derrière les fûts et bien sur Casey Chaos au chant. Le groupe signe chez Roadrunner Records pour sortir leur album éponyme, produit pas Ross Robinson (Sepultura, Fear Factory, Machine Head, The Cure) sitôt sorti sitôt oublié. Ce dernier pourtant de très bonne facture n’a aucun succès, totalement éclipsé par une autre grosse sortie de Roadrunner, l'album éponyme de Slipknot. We have come for your parents, leur deuxième effort, toujours produit pas Ross Robinson sort en 2000 sur le label Virgin, a quant à lui un peu plus de succès.
En 2001 Paul Fig quitte le groupe pour des raisons financières, et rejoint Bluebird. Il est rapidement remplacé par le canadien Rich Jones (Black Halo). Entre 2001 et 2003 se succèdent de nombreux changements au sein du groupe, ainsi qu’une tournée européenne, le groupe enregistre un album pour Virgin que le label ne sortira jamais et n'acceptera pas de vendre (tout du moins pas à un prix abordable pour un label indé).
L’année 2004 voit la sortie du dernier album d’Amen, Death Before Musick produit par Daron Malakian (System Of A Down) sur son propre label EatUrMusic. Casey Chaos sort en 2005 l’album de son side-project, Scum, qui réunit la crème de la scène Black Métal Norvégienne notamment Samoth et Faust de Emperor et Cosmocrator de Mindgrinder, mais aussi Euroboy et Happy Tom de Turbonegro.  Certains voient en Amen la relève du Punk Rock après les légendes que sont Iggy Pop&The Stooges ou les Sex Pistols et on voit même Henry Rollins (Black Flag, Rollins Band) affirmer : «I wish I was in this band ».

Chronique

16 / 20
2 commentaires (18.25/20).
logo amazon

We Have Come For Your Parents ( 2000 )

Qu’a laissé Casey Chaos avec We Have Comme For You Parents ?
Le disque a dépassé la dizaine d’années et pourtant reste d’actualité, autant musicalement qu’au niveau des thèmes, bien au-delà des encarts de Rock Sound de l’époque. Le combo, mené de main de fer par son frontman, avait réussi le pari de sortir un album viscéral, ancré dans les mêmes convictions que Slayer sans s’orienter vers un Thrash musclé. Ici, il est avant tout question d’un mix entre Punk et Hardcore, parsemé de larsens et de relents Metal.

Même si la rage s’est un peu atténuée depuis, Amen livre ici une prestation qui pue la haine, le rejet d’une société consumériste et religieuse (alors que le disque est toutefois signé chez Virgin). En dehors de cet aspect général, des titres comme « Take My Head » ou « Mayday » tapent fort via un mix entre rythmiques et dissonances qui s’intègre sur chaque compo : Dès l’entrée de « CK Killer », le mélange à base de Hardcore vient emplir l’espace, entre le côté rythmé de The Bronx, la folie de Snapcase ou la révolte d’un Black Flag.
Ce qui rend ce disque intéressant est ce mélange à contre-courant des éléments de l’époque (période faste pour des combos comme Slipknot, Korn, …), bien moins auto-centrés. De plus, ce second opus est clairement homogène dans sa composition, mais très diversifié dans ses rythmes et ambiances : Le combo n’hésite pas à casser ses rythmes (« Under the Robe ») pour accompagner les éructations de Casey Chaos, à mi-chemin entre chant hurlé et cris (« Mayday »). Tout est extrême sans être pourtant un disque de metal extrême, mais l’attitude est le reflet d’un musicien ne niant pas ses affinités (développées via son projet Scum notamment).

S’il faut s’intéresser aux thèmes abordés, autant clarifier le point et signaler que WHCFYP s’insurge contre à peu près la moitié de la population mondiale :
- Calvin Klein en prend pour son grade, de même que Versace,
- L’asservissement aux religions (et notamment la chrétienté) sur « Dead on the Bible » ou « Justified »,
- Le capitalisme et ses travers dans « In Your Suit », rapporté à la politique et l’histoire américaine (« Mayday »).
Pas d’images, de métaphores joliment clamées et puisées dans les textes de Kerouac ou Dagerson : Casey Chaos ne s’encombre pas de poésie ni finesse, préférant des paroles directes et sans fioritures (« ‘Cause I just fuck on a page of your bible » ou encore « You were born in the suit and you have a plastic spot in your fucking mother’s ass ») qui ont permis d’accoler le logo « Explicit Lyrics » sur l’artwork.

We Have Comme For Your Parents enfonce le clou d’un éponyme malheureusement passé à la trappe suite au premier Slipknot. Pour autant, il reste le disque majeur de la discographie du combo, bien au delà de Death Before Musik. Un excellent mix Punk / Metal / Hardcore qui a su vieillir avec style, « Here’s The Poison » devrait finir de vous convaincre. Il est toutefois difficile de mesurer la portée et l’influence d’un tel disque, la grosse période des années 2000 étant au Nü et ses clones, mais Amen n’a pas besoin de ces effets pour se gargariser de cet album.

A écouter : Oui, au moins pour l'histoire