Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running
Pochette Stillness
Pochette La Joie
Pochette Hategod Triumph Pochette Frio

logo Amalthea

Biographie

Amalthea

C'est en 2004 que 4 amis de longue date décident de former Amalthea. Au début les suédois s'atèlent à un hardcore chaotique dans la veine d'Orchid mais rapidement ils incorporent des éléments post-rock à leur musique. En 2005 un premier 7 pouces sort sur Ape Must Not Kill Ape Records. L'année suivante ils partagent un split avec les allemands de Only For The Sake Of Aching sur le même label.
En 2007, s'éloignant de leurs influences (Orchid, Yaphet Kotto), Amalthea passe le cap du premier album : Decision Should Be A Desert, Bright And Clear.

Photo du groupe par Julienxxx

Split avec Hiro ( 2008 )

"Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : créer, c’est résister. Résister, c’est créer. Hiro décline 3 longs morceaux depuis cet extrait d’un appel du Conseil National de la Résistance. Un message passé relativement inaperçu en 2004 car rejeté et donc non publié par les médias. La couleur est annoncée.

Des clous et du bitume encore brûlant. Voilà de quoi Hiro s’est nourri depuis sa dernière livraison. Point de sophistication ni de détour.  Ces ex Gantz bâtissent une autoroute avec un béton emo hardcore qui coagule par l’omniprésence de relents rock’n roll, rageurs et efficaces. Les mélodies, à la guitare ("Demain ne mène à rien") ou au piano ("Refoulé"), restent au second plan, et viennent introduire - ou conclure - un discours éruptif et sans concession, épaulé par un chant (en français) brutal et sans artifice. Hiro a choisi son camp, celui où règnent la bestialité et la révolte, celui déjà peuplé par Brume Retina.

Amalthea est la réciproque. Les suédois voyagent sur une terre de contraste où les filets d’eau claire croisent les chûtes vertigineuse aux remouds fracassants, où le chant aérien répond à celui qui se charge en épines lors de sa traversée du larynx. Amalthea nuance encore et encore sa musique, colle une voix âpre sur des violons déchirants, fait appel aux cuivres et pousse dans ses retranchements leur tact mélodique éloquent. Affranchi des influences, leur screamy post-rock ultra-classe est définitivement le réceptacle de leurs personnalités. Ces 3 morceaux ficelés à la perfection respirent l’émotion et l’inspiration d’un groupe ayant atteint une certaine plénitude.

Hiro, Amalthea. Charbon, Rose des sables.

MySpace de Hiro.

A écouter : Demain ne mne rien (Hiro) et les 3 titres de Amalthea
15.5 / 20
0 commentaire

Decision Should Be A Desert, Bright And Clear ( 2007 )

Les 4 titres du premier 7" éponyme d'Amalthea constituaient une digne entrée en matière. Si les suédois n'avaient pas coupé le cordon avec Orchid et Yaphet Kotto, ils laissaient affleurer de belles qualités de composition et une explosivité enthousiasmante, et ce, même pour les vieux roublards du screamo hardcore. Decision Should Be A Desert, Bright And Clear les fait passer dans une toute autre catégorie ; de suiveur, Amalthea passe à meneur, et de ce fait, prend son destin en main.

Hormis une poignée de vocaux clairs et poussés dans la pure veine de Yaphet Kotto ("A Valued Landscape"), Amalthea s'est délesté de ses influences et propose désormais une musique véritablement habitée de leurs personnes. Pulsion déjà largement palpable sur leurs efforts précédents, le morceau introductif témoigne de leur profond désir de persévérer dans l'incorporation d'éléments post-rock. L'exercice est ici maitrisé de bout en bout et trouve son apogée sur "A Word captured in slow motion", fabuleux morceau, qui de fondations post-rock bien senties débouche sur un enchainement screamo hardcore virulent à base de stop and go imparables.
Servi par une technique bien assise, un travail conséquent sur la variété et la pertinence du chant, des compositions singulières et un son à la fois brut et emprunt d'une certaine clarté, Amalthea s'est forgé une âme ; une âme matérialisée par l'essence même de Decision Should Be A Desert, Bright And Clear. Car ce premier album est le point de convergence du ressenti de ses créateurs, un ressenti pessimiste sur notre monde couché noir sur blanc de manière poétique et non caricaturale. Amalthea ne tombe jamais dans le grandiloquent et avance dans la douleur à la façon du parcours illustré par le visuel, une croisade en aveugle dans la brume, sans retour possible et ponctuée par des étapes marquées d'une goutte de sang. Pourtant les suédois ne perdent pas toute notion d'espoir et l'expriment clairement par leurs derniers mots.

"We look ahead and see brighter days
Tomorrow is damaged but not erased
We look ahead and see brighter days
We can and will escape today"

Agréablement dosé de manière à conserver l'énergie inhérente au screamo hardcore et le feeling envoutant d'un post rock cristallin, Decision Should Be A Desert, Bright And Clear est une franche réussite qui devrait mettre à terre ceux déjà séduits par leurs compatriotes de Suis La Lune ou les étonnants Mesa Verde et dans une moindre mesure, par Funeral Diner.

Sorti en version digitale sur Ape Must Not Kill Ape Records, ce premier album sera également disponible en LP 12" sur Impuremuzik.

A écouter : A Word Captured In Slow Motion - Econ - I'll See You Again Tomorrow

Split avec Only For The Sake Of Aching ( 2006 )

En 2 morceaux comme une paire de baffes resto-verso, Amalthea et Only For The Sake Of Aching démontrent leur talent respectif pour agencer mélodies "crève-cœurs" et torrents bruitistes ; Une poignée de complaintes nourrie des frustrations liées à l'existence moderne. So emo !

Moins muselés par leurs prédécesseurs américains et les crocs enfin à l'air, les suédois font le grand saut et assoient leur véritable style. D'un "Like Phoenix" très screamo hardcore assez classique mais fort efficace, Amalthea brise enfin la glace sur "High Fences". Le combo met au premier plan un chant clair envoûtant et use de brisures rythmiques superbement menées par une batterie sèche et agile. Le sens de la mélodie est omniprésent, autant dans les parties au tempo ralenti que lors des bourrasques nerveuses à souhait. Bref, les gaziers se fende d'une composition ambitieuse et originale qui préfigure l'excellent Decision Should Be A Desert, Bright And Clear.

Déjà largement convaincant sur leur démo(nstration) screamo / emo violence sortie en 2005 qui lattait sans souci son lot (d'emo) kids blasé du conduit auditif, Only For The Sake Of Aching tempère sa fougue juvénile par une approche plus mélodique. Faisant parfois appel aux claviers et aux spoken words déposés sur des arpèges cristallins, le combo fait le pont entre l'émotion à fleur de peau de feu Yage et la fureur exsudée par  deux chanteurs avides d'en découdre. Tout en dosant son énergie, Only For The Sake Of Aching n'en reste pas moins d'une intensité folle et d'une sincérité poignante ; deux grandes qualités servies par un son impeccable et sublimées par des textes anglais / allemands déchirants. Un "long format" des allemands est d'ores et déjà attendu avec ferveur.

Sorti sur feu Ape Must Not Kill Ape et Moloch Industries, ce 7 pouces à cheval entre mélancolie poétique et brutalité tapageuse remplie allègrement son contrat et témoigne d'une scène européenne au souffle bien loin d'avoir rendu l'âme.

A écouter : High Fences - It Appears To Be Broken