Biographie

Alaskam

Alaskam est un jeune beatmaker Nantais qui commence à faire ses armes dès l'âge de 17 ans, se passionnant pour la MAO. Influencé entre autres par Ez3kiel et Aphex Twin, Francis de son véritable prénom va expérimenter quelque temps avant de sortir son premier album, Horizons, en 2010. Il met alors le doigt dans l'engrenage et enchaîne les sorties en autoproduction : Indélébile en 2012, Introspection en 2013 et Chute Libre en 2014. Trois albums qui lui permettront d'accumuler aussi les concerts au niveau régional et de faire une pause discographique jusqu'en 2017 et la production de deux long formats durant la même année, traduisant une évolution vers les sonorités post-rock bien que la dominante restera électronique et trip-hop : Impact et Eveil. Une évolution qui se concrétisera l'année d'après avec le septième album, Compromissions. En 2019 Alaskam s'associe avec la pianiste et chanteuse Célia pour un projet nommé Plan B, dont l'EP Barbelés sortira en cours d'année.

Chronique

Compromissions ( 2018 )

Mais d’où que c’est donc que ça sort Alaskam ? Et bien sous ce pseudonyme se cache un jeune Nantais frais et dynamique prénommé Francis, exposant ses œuvres DIY depuis 2010 dans l’indifférence quasi-générale, pourtant dotées d’une richesse instrumentale, à base d’electronica, d’abstractions hip-hop et trip-hop, puisant dans la musique filmique et dans le rock d’après. Compromissions est déjà la septième itération de l’univers d’Alaskam et apparaît comme la concrétisation de ses expériences passées, soit un bel objet qui fait le bilan, chaque instant, de la dizaine d’années écoulée, et constitue d’une certaine manière le chaînon manquant entre electronica et post-rock.

Après un Eveil dominé par le synthétique néanmoins ouvert à l’imaginaire par sa dimension cinématographique inspirée, Compromissions vient accentuer cet aspect en usant de guitares plus saturées qu’à l’accoutumée. Ainsi Lutte évoque quelques mouvements (sociaux) de Mogwaï, Explosions In The Sky ou encore 65daysofstatic, ouvre le champ d’une composition structurellement complexifiée mais toujours aussi fluide. L’aspect rythmique est déconstruit en permanence sans jamais perdre le fil conducteur des intentions contemplatives, baignées au sein d’une ambiance proche des phases détendues de feu Genghis Tron, « compromis » nécessairement idéal entre guinche fiévreuse et sérénité mélancolique.

Compromissions illustre justement à merveille cet équilibre, là où le court mais puissant Second Souffle penche davantage vers le grinçant, pour laisser place à la tension sous-jacente Plus Loin, animé de cordes synthétiques, de pianos harmonisés, de frappes amples et sèches. S’ensuivent enfin des Projections et Extractions déroulant des tableaux éthérés, parcourus de glitchs (ou résidus) électroniques subtils, d’une batterie programmée centrale, bousculant l’apesanteur vaporeuse ambiante par ses décalages salvateurs et son groove inhérent, ou de notes de piano offrant une impression faussement bancale à l’ensemble, qui se révèle en fait d’une justesse évidente.

En neuf ans Alaskam a su faire évoluer son écriture, agrandissant son spectre, afin de préciser un alliage musical qui dépasse les carcans instrumentaux. De fait Compromissions parvient à créer le consensus émancipatoire entre une base électronique sûre et un environnement post-rock qui élève nos consciences au-delà des nuages. Du « fait maison » de longue haleine qui devrait plus largement toucher les sensibilités à l’avenir. C’est bien le minimum que l’on puisse souhaiter à Francis.

A écouter : entre les lignes.
Alaskam

Style : Electronica / Trip-Hop / Post-Rock / Hip-Hop
Tags : - - -
Origine : France
Site Officiel : alaskam.fr
Bandcamp :
Amateurs : 1 amateur Facebook :