Chronique

3.5 / 5
3 commentaires (16.83/20).
logo amazon

Stories Are Told ( 2009 )

Nouvel opus pour Admiral's Armsqui déballe la grose artillerie : retour d'une tournée aux USA, featuring d'Oliver Sykes (BMTH), distribution nationale et dans le roster de Blood Company (The Chariot). Autant dire que l'ensemble a intéret à s'annoncer gros au vu du dossier de presse et malgré la (courte) carrière des français.

 The Chariot, BMTH, Every Time I Die, ... Admiral's Arms se la joue dans la cour des grands, avec un son très "américanisé", sans pour autant se révéler aseptisé. Chant en anglais, machines à riffs pour headbanguer, partie rythmique idéale pour claquer quelques cervicales : Admiral's Arms se focalise sur l'efficacité, à défaut d'originalité. On pensera parfois à Norma Jean période O'God The Aftermath sur The Thirteen Out Of Tune Trumpets, The Chariot sur Scissors et toute la clique à larsens s'engouffrant sur la suite. Ca saute dans tous les sens, quelques fois avec talent (l'énorme Scissors) et à d'autres avec plus de retenue (Ideal Means Nothing). La version Demo de The Path, quant à elle, n'apporte que peu de choses, si ce n'est donner une dimension plus lourde et posée au disque. Pas ou quoi sauter au plafond, juste quelques minutes pour se laisser porter machinalement par la musique.
 La production de Stories Are Told se révèle assez classique, sans être banale; On pensera plus aux effluves crades du second opus de Norma Jean, avec la fougue typique des premiers opus de cette frange musicale, provoquant par moment quelques grincements de dents (les riffs d'intro de The Thirteen Out Of Tune Trumpets). Il en va de même pour les quelques passages au chant clair, trop imprécis pour véritablement contrebalancer les brefs instants plus incisifs, ou le featuring d'Oliver Sykes qui apporte assez peu à l'ensemble tant les 2 timbres sont proches.

 Le verdict final tombe : Stories are Told est agréable à l'oreille, parfois prenant, mais laisse un amer goût d'inachevé dans la bouche. On devine la grosse machinerie influencée par la scène US derrière chaque note mais Admiral's Arms s'en sort plutôt bien sur ce nouvel EP, et ce sans pour autant tomber dans le gros cliché (quoique...). Vous pourrez jeter une oreille dessus, histoire de vous dire que la France aussi a sa vague en "Core", avec ses hauts, comme ici, et ses bas (pensez à Betraying The Martyr en tête de file).

A écouter :
Admiral's Arms

Style : Metalcore
Tags :
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 8 amateurs Facebook :