Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo A Winged Victory For The Sullen

Biographie

A Winged Victory For The Sullen

Un 24 mai 2007 à Bologne en Italie, Adam Bryanbaum Wiltzie (Stars Of The Lid) est en tournée avec Sparklehorse. Cette nuit là, Adam invite un ami à lui, Francesco Donatello, lui même accompagné du compositeur et pianiste Dustin O'Halloran. Après d'étranges conversations backstage, notamment sur leur passion de la gastronomie italienne, une curieuse amitié nait entre Dustin et Adam. En 2010, Mark Linkous de Sparklehorse se suicide. Les deux amis fondent A Winged Victory For The Sullen afin de lui rendre hommage. L'album, entre musique Néo-Classique et Ambient, sort en 2011 chez Erased Tapes.

15.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Atomos ( 2014 )

Trois ans après un somptueux premier album, Adam Wiltzie et Dustin O'Halloran reviennent enfin confirmer la hype qui les avait entourés à l'époque. Les nouveaux morceaux du duo accompagnent cette fois de leurs mouvements amples un ballet du chorégraphe Wayne McGregor. Ce dernier est connu, entre autres, pour avoir travaillé avec Radiohead, sur la vidéo de "Lotus Flower", et fait appel à Olafur Arnalds ou à Jon Hopkins pour mettre en musique certains de ses spectacles. Plus qu'un simple support musical, toutefois, Atomos - c'est le nom de la pièce - s'écoute autant pour ses qualités de composition intrinsèques que pour sa capacité inégalée à éveiller l'esprit et les sens.

Le morceau introductif, "I", raconte à lui seul une magnifique histoire, où les nuances des sentiments oscillent au sein d'un clair obscur mouvant, avant de laisser place à un final libérateur. La tristesse du violoncelle qui, progressivement, s'est entremêlé à l'orgue naissant, se laisse alors adoucir par de voluptueuses nappes synthétiques. De leur côté, les motifs de "XI", orgue et piano cette fois plus joueurs, pourront rappeler ceux de Philip Glass dans leur finesse d'exécution et dans l'hypnotisant pouvoir qu'ils ont d'envelopper leur auditeur tout entier. Subtilement, Atomos porte en lui cette osmose gracieuse, jouant tour à tour la nostalgie et l'espoir à mesure que s'enchevêtrent le néo-classique des cordes et des vents (violoncelle, piano et cor) et les envolées électroniques ("X"). Un travail que l'on avait déjà pu voir chez Nils Frahm ou Olafur Arnalds (période pré-2010), compagnons de label chez Erased Tapes Records et qui obéissent à cette même logique d'une (re)naissance musicale, fragilement bâtie sur une construction de crescendos aux climax minimalistes finalement apaisés.

Dans la belle continuité de son prédécesseur, Atomos fait preuve d'une volupté toute particulière pour captiver son public. Wiltzie et O'Halloran possèdent cette délicatesse dans la mise en place de leurs instruments, qui tend à faire de chaque pièce un émerveillement constant. La qualité intrinsèque de cet album réside de fait, en grande partie, dans la spatialité de ses compositions. Chaque mouvement de "VI" et de "VII" est une fenêtre ouverte sur le monde, un décloisonnement des frontières sonores. S'il n'en est pas moins dense que son prédécesseur, Atomos apparaît aéré, libéré de toute contrainte. La notion de musique "de chambre" est inversée. Au casque, l'impression d'infini est déconcertante. Sans effet grandiloquent, le travail investi dans l'enregistrement et le mixage final efface tout repère habituel, et confère à cet Ambient une richesse de détails aussi enthousiasmante qu'inquiétante. Tout en gardant sa gravité d'exécution, A Winged Victory for the Sullen parvient alors à garder une légèreté d'écoute qui se reflète parfaitement dans la grâce d'un spectacle de danse, temps suspendu, chorégraphie en slow motion.

Si Atomos devait confirmer tout le bien que l'on pensait du travail de Wiltzie et de O'Halloran, c'est chose faite. Au-delà, c'est sans doute un des disques Ambient de l'année, tant les écoutes répétées révèlent d'inépuisables ressources et des palettes sonores et émotionnelles variées. On demande peu de choses autres à un disque que de transporter. Atomos s'exécute sous nos yeux avant même qu'on ait pensé à le lui exiger.

15.5 / 20
1 commentaire (18/20).
logo amazon

A Winged Victory For The Sullen ( 2011 )

Pour qu'il nous pousse des ailes. Ecouter A Winged Victory For The Sullen c'est se sentir plus léger, s'élever comme c'est souvent le cas avec les magnifiques sorties de chez Erased Tapes (Olafur ArnaldsPeter Broderick...).

Respirons une bonne bouffée d'air frais, prenons le temps de savourer ce premier album du duo Adam Wiltzie / Dustin O’Halloran. Un disque en forme de dernier hommage. Une sorte d'adieu à leur ami commun, Mark Linkous de Sparklehorse décédé en mars 2010, entre ambient et musique néo-classique. Et c'est là que le nom de la collaboration prend tout son sens, comme si de l'union des deux musiciens naissait quelques envolées de plumes dans l'air frais des premiers hivers. Un sentiment de plénitude se dégage de l'œuvre. A Winged Victory For The Sullen n'est pas particulièrement triste, ne joue pas de la surenchère des émotions, puisque les musiciens jouent tout en retenue, dans la justesse des tons, dans la grâce et la mélancolie (Sleep Hills Of Vicodin Tears). On y apprivoise de vastes étendues sonores, d'instants suspendus par des notes qui se prolongent. Comme des minutes figées, comme un moment hors du temps. Elles rappellent quelque peu les travaux de Deaf Center, Ben Frost ou Eluvium (dont résonne le funeste écho à son œuvre An Accidental Memory In Case Of Death) dans la manière d'arranger cordes et machines, silences et douces mélodies. D'une apparente simplicité, la musique d'A Winged Victory For The Sullen est plus complexe qu'elle n'y paraît à prendre forme, où violoncelle, alto, violon, piano et guitare électrique dialoguent tour à tour et fusionnent parfois. Sept pièces, d'une ampleur et d'une profondeur à chaque fois renouvelées, qui invitent à la méditation, au recueillement et on se laisse porter par ce voyage aux harmonies lancinantes et solennelles. 

Mark Linkous s'en est allé. Dans un dernier souffle, dans un dernier battement d'ailes qui l'accompagnent vers des cieux plus cléments. Ce disque en est un bel et vibrant hommage.

A écouter : apaisé
A Winged Victory For The Sullen

Style : Ambient / Néo-Classique
Tags : -
Origine : USA
Site Officiel : awvfts.com
Facebook :
Amateurs : 4 amateurs Facebook :