Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

Biographie

A Hawk And A Hacksaw

A Hawk And A Hacksaw est au départ le projet solo du multi-instrumentiste Jeremy Barnes (et notamment batteur de Neutral Milk Hotel). Après un premier album éponyme, il est rapidement rejoint par la violoniste Heather Trost. Le duo explore alors les contrées de l'Europe de l'Est et revisite les hymnes du Nouveau Mexique, à la manière de Beirut, pour enregistrer Darkest at Noon et The Way The Wind Blows en 2005 et 2006. Leurs albums, laissant la part belle aux instruments, donnent l'occasion aux musiciens de faire vagabonder leur imagination sur les routes au travers de mélodies enlevées et joyeuses d'où ressortent, parfois, vocaux et cris enjoués.

Conquis par l'atmosphère des Balkans, le groupe s'installe en Hongrie et tourne avec quelques groupes et fanfares de la région dont le résultat est un EP sorti en 2007 (A Hawk and a Hacksaw & the Hun Hangar Ensemble) et un nouvel album, Délivrance, sorti en 2009.

Chronique

Délivrance ( 2009 )

Si A Hawk And A Hacksaw figurait dans une bande originale de film, nul doute qu'Emir Kusturica en serait le réalisateur. Délivrance en serait le thème principal, repris dans son intégralité dans l'épilogue rappelant aux spectateurs les péripéties de nos héros. Avec son lot de drames ("Kertész" et sa voix lancinante posée en décalage sur une valse entraînante), de situations cocasses ("I Am Not A Gambling Man") voire rocambolesques ("Hummingbirds") et son inévitable happy end ("The Man Who Sold His Beard", épique dans ses variations instrumentales).

Délivrance se veut aussi déjanté qu'une scène de mariage dans Chat Noir, Chat Blanc, est une immersion totale en terre balkane dont le peuple tzigane danse au rythme des humeurs. Car, malgré la grisaille, on ne reste jamais longtemps à broyer du noir. "Raggle Taggle" en est la parfaite illustration, qui déchire ses violons avant de s'envoyer en l'air sur une mélodie qui prend son envol sur la seconde moitié du morceau. Nul doute, des couleurs, il y en a partout. A Hawk And A Hacksaw délivre de la grisaille. A côté de ça, le groupe montre également qu'il est capables techniquement de fasciner; "Zibiciu" est une courte pièce très intéressante, pas forcément accrocheuse à la première écoute, mais qui révèle cent et une variations de rythmes jouissives à la longue.

Le travail du duo, en collaboration avec The Hun Hangar Ensemble est ici remarquable dans son approche et rappellera beaucoup Beirut dans l'instrumentation, ce qui étonne peu puisque les deux groupes ont parcouru les mêmes terres et en ont tiré quelque chose qui ressemble fort à la substantifique moelle de la musique tzigane. Néanmoins, le goût pour la fantaisie du duo les rapprochera plus d'un No Smoking Orchestra (ensemble dont Kusturica est bassiste) auquel on aurait injecté une dose de trompettes venues du Nouveau-Mexique. Mélange châtoyant et invitation certaine au voyage.

De ce fait, Délivrance ne s'apprécie que sur les routes, instruments à la main, cheveux au vent. Ou alors, dans une cave, avec vos voisins et de la bonne humeur et des danses jusqu'au bout de la nuit.
En fin de compte, La Vie est un miracle, profitons-en!

A écouter : Oui !
A Hawk And A Hacksaw

Style : Folk Rock
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : ahawkandahacksaw.co.uk
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :