logo 5000 rpm

Biographie

5000 rpm

Borja - guitare
Caba - chant, piano
David - batterie
Edgar - guitare, chant, piano
Jon - basse, chant

Arkaitz (basse), David (batterie) et Edgar (guitare) commencent à maltraiter leurs instruments un jour de 1999 à Bilbao. C'est à la vue d'une mention sur une petite serviette de papier que le trio se baptise 5000 rpm. Caba (chant) et Ferro (guitare) complètent la troupe peu après. L'arrivée de Ferro en lieu et place d'Ivan coïncide avec une évolution musicale, le groupe intégrant peu à peu des synthés et des rythmiques plus élaborées. Après le départ d'Arkaitz et d'Ivan, le line up se stabilise.
Après huit ans et plus de 80 concerts à travers l'Espagne aux côtés de Good Riddance, Death By Stereo, Interlude et Asfixia, 5000 rpm sort sa première autoproduction intitulée Heroe de unxs...Tirano de otrxs.

Chronique

[Heroe] de unxs...[Tirano] de otrxs ( 2007 )

Ceux qui connaissaient 5000 rpm avant 2007 risquent d'avoir des surprises. Evoluant auparavant dans un style plus instinctif, les basques ont sans doute senti venir le temps du changement, le moment de rechercher d'autres voies pour exprimer leur désenchantement, leurs doutes.

Heroe de unxs, tirano de otrxs est la manifestation même de cette incertitude qui semble avoir investi les esprits de 5000 rpm. Fini le temps des décharges pures et dures, les basques s'ennivrent désormais d'un nectar plutôt emo-punk, fortement teinté d' At The Drive-In mais que les hexagonaux pourront également assimiler à Gravity Slaves ou Ravi. Un cocktail assez rythmé, délié, qui sait se montrer véhément par moment ("Camino Elegido"), parfois furieux (""Apatia") mais à l'inverse peut tomber à tout moment dans le très voire trop sucré en raison notamment d'un chant un peu trop propre et d'un côté un peu trop prévisible ("Por qué", "Por ti"). Tâtonnements bien légitimes mais qui peuvent laisser dubitatifs quant à la suite des évènements.
Contre toute attente, 5000 rpm parvient pourtant à redresser la barre. Grâce à un "Expira" évoquant davantage le post hardcore de Quicksand, les espagnols trouvent la force de s'extirper de ce carcan calibré, alternant parties feutrées et plus corrosives, troublant leur style neutre de fragrances distordantes et de mélopées screamo, complexifiant leurs compositions sans pour autant les rendre indigestes pour un rendu plus dynamique et largement plus convaincant. 5000 rpm franchit même un palier supplémentaire lorsqu'un lâcher de notes aux sonorités plus éthérées se fraient un chemin pour faire pencher la balance vers un côté plus post rock ("Menos uno"), instaurant une mélancolie qu'achèvera de souligner le surgissement d'un piano sur l'excellent "Integracion".

Impression mitigée au sortir de ce Heroe de unxs, Tirano de otrxs. Même si l'ensemble fourmille de très bonnes idées 5000 rpm a encore un peu trop tendance à se laisser dériver dans un rock un peu trop traditionnel, restant en surface alors que le groupe possède indéniablement le potentiel pour créer quelque chose de plus abouti sur la longueur. A suivre...

L'album est en stream sur MS.

A écouter : Menos uno, Integracion, Expira.