Albums du moment
Pochette Fyra
Pochette Street Heat
Découverte
Pochette Lost Ghosts Vol.1

logo 37 Stabwoundz

Biographie

37 Stabwoundz

Mike Scheijen - chant
Remko Tielemans - basse
Servé Olieslagers - guitare
Roy Moonen

37 Stabwoundz voit le jour dans le courant de l'été 2001 à l'instigation de Servé Olieslagers, transfuge de Born From Pain. Le groupe commence rapidement à se produire et enregistre sa première démo, Ain't Life Grant, qui reçoit un très bon accueil. Un an plus tard, 37 Stabwoundz passe à la vitesse supérieure avec la réalisation du premier album, Embrace Solitude, qui sort sur le label Garden of Exile (Botch, Cave In).
Dès lors, le groupe s'embarque pour une importante tournée à travers l'Europe qui l'amène à se produire dans des festivals tels que le Pinkpop ou le Deadfest et à partager l'affiche avec des formations émérites comme Dillinger Escape Plan, Madball ou Crowbar.
En 2006, 37 Stabwoundz intègre l'écurie GSR Music (The Setup, Ironbound NYC, Knuckledust) pour laquelle il enregistre son deuxième album, A Heart Gone Black.

Chronique

A Heart Gone Black ( 2006 )

Même si, depuis six ans, GSR Music est parvenu à se tailler une place à coups de serpe jusqu'à occuper une position privilégiée sur l'échiquier européen, le label de Maastricht sait que sa survie passe, désormais, par un élargissement du catalogue à d'autres genres que le hardcore pur et dur. Ainsi la signature de formations plus metal telles que TwentyInchBurial, To Kill, ou Bridge To Solace, témoigne d'une réelle ouverture d'esprit à laquelle s'intègre également 37Stabwoundz qui sortait à l'automne 2006, son second album, A Heart Gone Black.

A son écoute, l'originalité n'est pourtant pas ce qui saute aux oreilles en priorité, bien au contraire. A la manière de ses illustres prédecesseurs Born From Pain et Hatebreed, 37Stabwoundz fait usage d'une industrieuse débauche de guitare et de grosses rythmiques à l'intention d'un hardcore metal, certes efficace, mais loin d'être captivant ("A Death Once Victory", "Suffering As One").
Toutefois, c'est au moment où l'on s'apprête à faire demi-tour que A Heart Gone Black révèle sa vraie nature et s'avère plus intéressant qu'il n'y paraît de prime abord. Bien que 37Stabwoundz n'ait pas fait ses humanités dans le subtil, les néerlandais se plaisent à jouer en équilibre sur un filin séparant hardcore et thrash avec un certain succès. En effet, les furieux blast de guitares et de batteuse, rappelant le passif de Servé Olieslagers au sein de Born From Pain, sont agrémentés de parties plus fines et plus légères où les soli et certaines parties mélodiques ne sont pas sans évoquer Blind Sight voire The Haunted, glissant parfois vers un côté dissonnant qu'illustrent très bien "Secrete The Shatters" ou "Praise Turns To Revolt".
Néanmoins, malgré la volonté de s'éloigner le plus possible des sentiers battus et de faire preuve d'un peu plus d'imagination que la moyenne des représentants du style par l'adjonction de quelques samples bien sentis ("A Promise"), 37Stabwoundz a du mal à maintenir la cadence jusqu'au bout. S'il se comporte assez bien durant sa première partie, A Heart Gone Black sombre progressivement dans un thrash plat et sans intêret où même les soli en taping ne nous sont pas épargnés ("Killing the Drama", "Beyond Grievance & Discontent").

Au final, bien que A Heart Gone Black fasse montre de qualités non négligeables, 37Stabwoundz souffre encore d'un trop fort manque de personnalité et de régularité pour espérer détrôner Born From Pain de son piédestal.

A écouter : A Death Once Victory, Secrete the Shatters
37 Stabwoundz

Style : Hardcore Metal
Tags : -
Origine : Pays-Bas
Site Officiel : 37stabwoundz.com
Site Officiel : gsrmusic.com
Amateurs : 1 amateur Facebook :