Albums du moment
Pochette God's Country
Pochette Ritma
Pochette Fossil Pochette Playful Winds
Chroniques
Pochette Hygiene
Pochette Dissociation
Pochette Forest Nocturne
Pochette Aeternum
Pochette Extreme Power Metal
Pochette Weltschmerz Pochette Deathrattle Sing For Me

logo *25*

Biographie

*25*

Trio originaire de Marseille, *25* trace son sillon depuis une dizaine d'années entre noise, garage et punk rock. Immédiat et survitaminé, *25* sort son 4ème album, Exit, Voice Or Loyalty ?, en 2007 sur lofi Records, label créé par le groupe. Une suite, plus sombre mais tout aussi acide, lui est donnée en 2010 avec la sortie de Distorsion Of Life. Ben (guitare, chant) exploite d'autres pistes via Lee Zeirjick, projet solo experimental-magneto-noise.

15.5 / 20
0 commentaire

Distortion Of Life ( 2010 )

Le nouvel album des *25* arrive à point nommé pour nous mettre un gros coup de pied au cul. Exactement ce qu'il fallait pour nous tenir en éveil avant les températures hivernales. Distorsion Of Life est un disque joué les pieds dans une flaque saumâtre électrisée par un faisceau estampillé High Voltage. On y retrouve bien entendu les éléments qui ont fait des albums précédents de vraies bombes punk rock cradingues et incroyablement sauvages, à savoir ces lignes de basses implacables qui transforment le chemin en véritable autoroute, ce batteur piqué à vif qui fait claquer ses toms et enterre sa grosse caisse et par dessus tout ce jeu de guitare saturé et chauffé à blanc aussi doux qu'une ponceuse, qui donnent à leur son une teinte assez unique. "Abrasive, gritty, simplistic, dirty, confrontational, ruined, acid and prickly" comme ils disent. Ouais, il a définitivement un peu de tout ça.

Mais là où l'effort a été fait sur ce nouvel album, c'est sans aucun doute sur l'écriture et la variété des morceaux. Sans tomber dans le travers pénibles des compositions étirés jusqu'à plus soif, le power trio multiplie les variations de tempo et les sautes d'humeur afin d'aller tâter le terrains un peu au-delà des plates-bandes. Dans les parties jouées avec une retenue toute relative, les *25* touchent au but grâce à un enthousiasme décapant et une guitare amoureuse de tout ce qui crisse, racle et donne de l'impulsion à une tension inéxorablement plus érratique mais toujours placée dans les hautes fréquences. Là ou Exit, Voice Or Loyalty ?, un album taillé pour le live, pouvait se permettre de ponctuellement enchaîner des attaques similaires, Distorsion Of Life joue la carte de l'attentat sonore infiniment moins prévisible et donc plus ambitieux. Il y a même un morceau chanté - de façon aussi dégueulasse qu'en anglais - en français qui passe l'épreuve du feu haut la main. Il n'y a définitivement aucune comparaison à faire quant au punk rock sulfureux de ces 3 insoumis, et c'est bien ce que l'on apprécie chez eux. Le disque (LP+CD) est sorti sur Lofi Records, leur propre label. Sur la face A, figure une moule ouverte et sur la face B, une jolie langouste. Un pur produit de la criée.

A écouter : les doigts dans la prise

Exit, Voice Or Loyalty ? ( 2007 )

T'es pas content  ? Exit, Voice Or Loyalty ? Désertion, Protestation ou Immobilisme, voilà les 3 choix que tu as selon Albert Otto Hirschman, économiste américain. Ou bien alors tu peux aller écouter l'album des *25*. Et ma foi, c'est peut être la meilleure chose à faire pour arrêter de bouder dans son coin.

Le POWER trio marseillais est une véritable pile électrique court-circuitée par la foudre. Chargés à bloc, les gaziers misent sur l'énergie brute de morceaux courts et concis. 0 gras, que du muscle. Tracté par une base rythmique bloquée sur la vitesse max, *25* crache une grasse poignée d'étincelles aussi éphémères qu'efficaces. Simple et essentiel donc, mais loin d'être basique, car les *25* gonflent leur circuit veineux d'effets faisant toute la particularité de leur son acide, rugueux et tendu. Larsens virulents, guitares éthérées et incisives, chant passé à l'essoreuse-batteuse (ou au micro d'un téléphone old school sur les planches), le punk rock des marseillais sonne Noise & Lo-Fi, et ce, même si les mecs trouvent à chaque fois la mélodie qui fait mouche, évidente et catchy avant tout. Et lorsque *25* ralentit le tempo (ok, j'ai un peu menti,  ça arrive en fait), c'est uniquement sur le dernier titre, instrumental et tubesque, histoire de s'éponger rapido la sueur du front, avant de refaire un tour de piste.

"Hey you, Motherfucker !", si la fougue de Mudhoney et le groove de Hammerhead te parlent, tu n'as aucune excuse, surtout que les 20 minutes sans compromis de Exit, Voice Or Loyalty ? sont téléchargeables sur leur site. Puis, si t'as la flemme, te reste MySpute comme ils disent.

A écouter : Motherfuckerz - Punk Your Brain - I've Got A Problem