Albums du moment
Pochette The Dusk In Us
Pochette In Contact Pochette Sterilize
Chroniques
Pochette Insignificant
Pochette Cutting Pieces
Pochette Mass VI
Pochette Vestigial
Pochette Urn
Pochette United States of Horror
Découverte
Pochette Démo Rose

Rage Tour L'Etage - Rennes 29/09/17

Rennes : vendredi 29 septembre, 20h00. Ce soir, c'est Rage Tour qui investit la salle de l'Étage. Au programme : Urban Blaster, Headcharger, Tagada Jones et Ultra Vomit. Une affiche pleine de promesses qui met l'accent sur quatre groupes avec une identité et une énergie propre. Côté public, les gens sont au rendez-vous : le concert se joue à guichet fermé et personne n'arrive en retard. Le show n'a pas encore commencé et il y a déjà du monde à se presser dans la fosse : là, ça discute, certains ont fait des kilomètres pour voir Headcharger, d'autres viennent pour Ultra Vomit et son style inimitable. Et puis, il y a les fidèles de la première heure, ceux qui attendent Tagada Jones. "Les Tagadas", comme ils disent : tous, qu'ils soient « vieux » ou jeunes, ont un petit mot pour les musiciens bretons, des zicos respectés et qui font figure de rassembleurs.

Côté coulisse, des silhouettes se faufilent : Urban Blaster se prépare. Grosse pression pour le jeune groupe rennais : il ouvre le bal devant un public acquis à trois pointures de la scène Punk, Rock et Metal. Mais pas question de reculer, c'est le moment d'entrer sur scène : les lumières changent, les musiciens se placent dans l'ombre... et c'est parti. Dès les premiers riffs, l'énergie est là et ils ne la lâcheront jamais. Un son incisif, une vraie présence et une qualité de jeu indéniable. Le groupe de Rock'N Core fait le boulot et le public en redemande. Fin de session en beauté pour la première partie.



Round two : la batterie placée en arrière scène dévoile le nom du prochain groupe. Headcharger entre en piste. Les musiciens ont de la bouteille et ça se sent : le jeu est maîtrisé, les enchaînements sont fluides et la voix de Sébastien Pierre se pose avec une facilité déconcertante. Le son de Headcharger sonne résolument rock mais il y quelque chose d'intemporel dans leur musique, comme s'ils nous emportaient dans un road-movie de type Bonny&Clyde, Thelma&Louise ou même un des Mad Max de George Miller. Un concert sous contrôle orchestré avec classe et aisance. Milieu de soirée, les gens bougent au bar mais ils reviennent vite. Ils veulent être bien placés pour Tagada Jones. Quand le groupe arrive sur scène, le public est chaud. Les musiciens démarrent très vite sur Envers Et Contre Tous, extrait de leur dernier album. Le son est là et il fait du bien : musique et texte rageurs, Tagada Jones ne change pas. Ils n'épargnent ni les politiques, ni les corrupteurs, ni les fachos : chacun en prend pour son grade. Le poing levé, Niko débite revendications et vérités sans jamais lâcher le public des yeux. Les potes ne sont jamais loin non plus : un T-shirt de Lofofora porté en début de concert et puis, le mot adressé aux copains de Parabellum partis trop tôt. Tagada Jones est un remède contre l'inertie : une simple écoute de Mort Aux Cons suffit à illustrer le propos. Longue vie à ce groupe libre, imprégné de culture do it yourself.



Fin de soirée : Ultra Vomit monte sur scène. Sur des airs de cartoon burlesque et de guitares saturées, le groupe nantais fait basculer le concert dans une autre dimension. Tout au long de leur set, les musiciens détournent des standards du rock et du metal en y apportant leur touche. Ainsi, le Feuer Frei de Rammstein devient Kammthaar. Bref, il faut les voir sur scène pour comprendre et... savourer. Ultra Vomit ne se contente pas de jouer, les cinq garçons font le show ! Un show rôdé qui insuffle une bouffée d'originalité. Le public est sous le charme, prêt à les suivre jusque sur scène... Ultra Vomit c'est étonnant, décalé et à consommer sans modération. Il est déjà une heure du matin et la soirée Rage Tour se termine. Un grand merci ! Le propos, l'énergie, l'humour, le gros son... Tout y était ! Comme on dit : à bientôt sur la route ! Le soutien de la scène indépendante passe par là : vous voir près de chez nous ou un peu plus loin.

Ubuto Kro (Octobre 2017)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment