Albums du moment
Pochette Upon My Cremation Pyre
Pochette Split avec Link
Pochette Berdreyminn Pochette Bloodlust
Chroniques
Pochette Boy
Pochette A Long, Eternal Fall
Pochette Armageddon
Pochette Forever War
Pochette Heroes Of Mighty Magic
Pochette Stup Virus Pochette Outlier

In Theatrum Demonium : Melechesh, Céleste, Regarde Les Hommes Tomber, Déluge Théâtre municipal de Denain, le 12 mars 2016.

Le samedi 12 mars avait lieu dans le théâtre municipal de Denain, la première édition du In Theatrum Demonium. Cette soirée organisée par l’association Nord Forge a constitué une affiche haute en couleur, avec deux groupes montant ; Déluge et Regarde Les Hommes Tomber, un confirmé ; Céleste et une tête d’affiche internationale ; Melechesh

Ce sont les Français de Déluge qui montent les premiers sur les planches de ce cadre somptueux. Venus défendre leur premier album, Æther, les Lorrains ont élaboré une mise en scène très travaillée. Dans la pénombre, vêtus de noirs, ils délivrent une prestation pleine d’émotion. Leur Post-Black Metal fait mouche, Bruine, Mélas | Khōlé, Avalanche ou encore Appâts s’enchainent rapidement. Sans jamais communiquer directement avec le public, Déluge touche celui-ci uniquement par sa musique, il se dégage plus que de la complicité entre les membres, on sent une réelle fraternité les lier. Durant les moments plus atmosphériques Déluge se retourne, comme par pudeur avant de faire face à la foule quand le tempo repart pleinement. Simple et percutant à la fois, la show se conclut sur Houle et ses paroles fortes : « La houle est passée, faites place au vide », hurlé et répété par un chanteur qui, comme ses acolytes, aura tout donné. 



C’est à présent au tour de Regarde Les Hommes Tomber de fouler les planches. Leur dernier album, Exile, paru l’an dernier a trusté les meilleurs places dans les classements de fin d’année et c’est tout naturellement que l’on attend une grosse prestation. Là encore la mise en scène est soignée ; les musiciens portent tous une capuche, des bougies aux allures de cierges sont posées sur les têtes d’amplis, et de plus petites sont disposées le long de la scène, l’ambiance est très ritualiste. Il ne faut pas bien longtemps pour s’apercevoir que le spectacle va être à la hauteur des attentes, L’Exil et A Sheep Among the Wolves subjuguent la foule. Le son est massif, l’attitude très professionnelle, le nouveau chanteur de RLHT éclabousse par son charisme. Ses vocaux ne trahissent pas l’orientation stylistique prise par les Nantais, le rendu est très Black Metal. Techniquement irréprochables, les gaillards ne communiquent pas non plus avec la foule, mais est-ce vraiment nécessaire lorsque l’on envoie autant de puissance ? Le public est littéralement captivé, Ov Flames, Flesh And Sins, ...To Take Us ou encore le sublime Thou Shall Lie Down assomment et démontrent que ce groupe à tout pour lancer une carrière rayonnante. Regarde Les Hommes Tomber terminera son tour de piste avec The Incandescent March, et l’ovation qui suivra ne laissera aucun doute sur la réussite de cette énorme performance.



Après ces deux bonnes claques misent par la jeune garde, c’est à Céleste de venir régaler. Une fois de plus c’est dans le noir que les musiciens ont décidé de jouer, seule une lumière rouge visible sur leur front permet de distinguer. Céleste évolue dans un registre un peu différent, certes, mais cohérent avec l’affiche proposée. Leur son est très lourd, l’ambiance anxiogène, ténébreuse. Le mélange de Hardcore, Sludge, et de Black Metal écrase une foule qui peine à se remettre de la fessée infligée par Regarde Les Hommes Tomber. Une fois de plus pas un seul mot, la musique sera le seul vecteur de communication. Être placé juste avant la tête d’affiche n’est pas forcément un avantage et ça se ressent un peu, si la prestation est évidemment de qualité, le public a du mal à totalement s’immerger dans l’univers violent des Français. Néanmoins Céleste aura fait le job et l’aura très bien fait.



Quand Melechesh débarque, l’ambiance change littéralement. Après trois prestations éclatantes mais, réalisées dans la pénombre, nous découvrons une scène lumineuse qui rend grâce à ce sublime théâtre. Emmené par le charismatique Ahsmedi, Melechesh se présente ce soir avec un nouveau line-up, hormis le batteur Kévin Paradis (dont l’emploi du temps est surchargé puisqu’il tient la batterie aussi pour Mithridatic, Agressor, Svart Crown et Seth) qui a déjà officié pour le live avec Melechesh, le bassiste et le second guitariste font leur grande première. Le public qui avait été sage jusqu’ici, en grande partie à cause des ambiances proposées par le reste du plateau, se lâche complétement. Il hurle, saute, ovationne les musiciens à la fin de chaque titre, de plus, Ashmedi communique énormément avec eux et souvent en français. Melechesh puisse dans sa riche discographie pour en mettre plein la vue : The Pendulum Speaks, Tempest Temper Enlil Enraged, Multiple Truths de Enki le dernier album, Ladders to Sumeria, Deluge of Delusional Dreams issus eux de Emissaries ou le surpuissant Triangular Tattvic Fire de Sphynx, enchantent une foule de quasiment 500 personnes conquises par la prestation. Nous avons peine à croire qu’il s’agit ici du premier live de ce nouveau line-up tant tout est en place. Le Black / Thrash oriental de Melechesh envoie tout autant sur disque que sur scène, violent et enjoué à la fois, il est difficile de ne pas succomber à son charme. L’attitude générale de la formation est très pro, ça tabasse mais avec classe. Ashmedi et ses comparses termineront la soirée avec Ghouls Of Nineveh de The Epigenesis et le tonitruant Rebirth of the Nemesis, que dire hormis : merveilleux ? Rien d’autre. Melechesh prouve qu’il n’est pas par hasard l’un des grands groupes actuel du Metal Extreme. 



La première édition de ce In Theatrum Demonium est un franc succès. Un cadre majestueux, un public présent, une organisation sympathique et disponible et forcément, des groupes géniaux qui ont tout donné. Il y a fort à parier que Nord Forge réfléchit déjà à une suite et on ne demande pas mieux.

Shades of God (Mars 2016)

Remerciements : Nord Forge, In Theatrum Demonium, Metallic Photography, Psychopathia Melomania, Kévin Paradis et Melechesh

Crédit photos : Metallic Photography et Psychopathia Melomania.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment