Albums du moment
Pochette The Dusk In Us
Pochette In Contact Pochette Sterilize
Chroniques
Pochette Mass VI
Pochette Vestigial
Pochette Urn
Pochette United States of Horror
Pochette 06 72 43 58 15
Pochette No Land Pochette Will To Power
Découverte
Pochette Démo Rose

Amygdala Par Email

Cela fait un bout de temps que le nom d'Amygdala résonnait, avec une envie d'en savoir plus sur le groupe, ses racines et ses envies. Ainsi, lorsque le groupe a accepté de répondre à quelques questions, c'était l'occasion de s'intéresser également au contexte social actuel, tout autant qu'à leur musique. Rencontre avec Yole, bassiste du combo. 

Version anglaise plus bas / English version below


Bonjour Amygdala. Tout d'abord, merci de prendre le temps de répondre à ces questions. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs français ?

Bonjour, bien sûr ! Je m'appelle Yole et je joue de la basse. Les autres personnes au sein d'Amygdala sont Bianca, Cesar, Carlos.

Pourquoi avez-vous choisi ce nom? A cause de la partie émotionnelle ou avec l'idée de réponses comportementales liées à la peur et l'anxiété ?

Amygdala est le nom choisi par Bianca, pour cette raison précise. Quand nous avons commencé en tant que groupe, elle était au collège pour étudier la biologie. Elle est maintenant "major" de Bio.

Les scènes Queer Punk / Hardcore, et les scènes non-blanches sont devenues plus visibles récemment, comme si elles étaient quelque chose de nouveau, alors que ça fait des années qu'elles existent. Comment le sentez-vous ?

C'est très vrai, ça a toujours été existant. Mais a-t-on parlé de la façon dont les hommes blancs dans le punk parlent les uns des autres? Très probablement pas, c'est pour ça que c'est génial de voir une telle plate-forme visible pour les punks queer de couleur.

J'ai été époustouflé par la furie de Population Control (surtout la partie vocale), et aussi par les textes. Comment s'est passé l'enregistrement du disque ? Qui a écrit les chansons ?

Nous prenons tous part au processus d'écriture. Carlos et moi avons écrit toutes les chansons pour Population Control, Bianca en écrit ensuite les paroles. Parfois, je reste à réfléchir longtemps sur des riffs et je ne joue jamais, jusqu'à ce que ça se rapproche de la date de l'enregistrement. Je vais les proposer en répétition mais ça me semblera plus naturel de cette façon.

Vous parlez de patriarcat, de misogynie, de racisme, ... Pensez-vous que la société a évolué sur ces aspects ? Même s'il reste encore un long chemin à parcourir, je pense.

C'est encore très patriarcal, misogyne et raciste ici aux États-Unis. cela a même empiré ... mais ce qui aide, c'est d'être avec des communautés ou de construire des communautés où nous sommes libres, et de nous éduquer sur ces questions. Par exemple: je pense que parler à votre famille, vos amis de la misogynie, du racisme, du patriarcat, est la première étape.

J'ai lu une interview ou tu expliquais que vous veniez de familles immigrantes, de première ou deuxième génération. Est-ce quelque chose de symbolique pour vous ? Avoir aussi une réputation dans un environnement hardcore plutôt blanc.

Symbolique, sur une vue personnelle, Oui. Nous avons de l'amour pour notre culture. Qu'est-ce que les familles ont à faire, à quel point elles doivent travailler dur pour faire une maison et une vie ici aux États-Unis. C'est la synthèse à propos du hardcore, c'est que ces gens de différentes cultures se réunissent, de différents horizons. Grandir dans un quartier pauvre, les districts scolaires pauvres, en venant de cela, nous avons un point de vue différent et des perspectives sur ce que le hardcore signifie pour nous / moi. Un exemple, quand j'organise un concert de hardcore, je fais de mon mieux pour animer les shows dans les espaces communautaires, les restaurants mexicains locaux dans le quartier, ou même notre propre maison punk, plutôt qu'un lieu de musique qui appartient à des hommes blancs riches gentrifiant les quartiers (essentiellement augmentant le coût de la vie et poussan les gens parce qu'ils ne peuvent plus se permettre d'y vivre) le hardcore devrait toujours être accessible et pour la communauté, pas par intérêt personnel.

Pensez-vous que les racines contestataires du hardcore punk sont ce qui rassemble toutes ces communautés ? On peut aussi faire le lien avec le hip-hop né également à New-York, où l'on voit de plus en plus de blancs.

Le punk hardcore a la capacité de rassembler les communautés, je suis un fervent partisan de cela. Je ne comprends pas vraiment la question du hip-hop.

Avec l'arrivée de Trump au pouvoir, on a l'impression d'observer (de l'extérieur des États-Unis) une véritable baisse des droits sociaux. C'est aussi ce qui se passe en France. Quelle est votre vision intérieure de ceci ? Cela apporte-t-il quelque chose à votre musique ?

Il y a toujours eu des Blancs racistes aux États-Unis, ils ne sont jamais partis, ils se sont cachés dans les mailles du filet. Ils sont dans nos épiceries, cinémas, restaurants, ils sont partout, oh n'oublie pas, ils vont aussi aux shows punk / hardcore. L'administration Trump a rendu les gens plus à l'aise avec leur sectarisme. DACA a été enlevé, donc maintenant les gens sans papiers risquent d'être expulsés. Les vies trans sont en danger et leurs droits ne sont pas respectés. La police tue des gens noirs et s'en tire. Trump ne donne pas et a nié tout ce qui s'est passé à Porto Rico. Fuck cette administration, baise la suprématie blanche. Nous travaillons sur de nouvelles musiques pour un nouvel album.

Il y a un côté ultra-violent sur certains titres, mais aussi sur Post-Hardcore sur d'autres. Est-ce le reflet de ce que vous écoutez? Comment es-tu arrivé à ce style de musique avec Amygdala ?

Eh bien j'ai commencé à écouter Orchid et d'autres groupes heavy quand je venais d'obtenir mon diplôme d'études secondaires. Toutes les autres musiques hardcore que j'écoutais avant le "Screamo" étaient des groupes comme FugaziRites of spring, Los CrudosDespise you, Rage against the machineHis hero is goneTragedy. Puis j'ai découvert des groupes comme Spirit of versaillesPg. 99, La quiete, et bien plus encore. Je suppose que nos sonorités provient de notre style de jeu. Nous venons tous de milieux mélodiques et death metal / hardcore.

Dans "Punkerxs Del Barrio", vous avez des mots assez justes dans ce qui peut aussi être vu dans d'autres aspects que la musique. Comme cette constatation que le droit à l'avortement est validé par une bande d'hommes blancs âgés, quand ils sont les derniers concernés. Comment vous viennent ces thèmes et mots? J'imagine qu'il y a des expériences personnelles.

Eh bien, si un groupe de vieux hommes blancs veulent se battre pour le droit à l'avortement, je dirais que c'est une bonne chose? Rien à glorifier pour être honnête. La réponse à ta question est, simplement, dans "Punkerxs Del Barrio", ne chantez pas et ne vous vantez pas de la façon dont la société vous affecte (étant un homme hétérosexuel blanc) parce que cette merde n'est pas punk. La société aux États-Unis n'affecte pas les hommes blancs, ils en profitent. Chanter sur la façon dont le système et la société sont corrompus, c'est bien, mais ne prétendez pas que cela affecte votre vie. Les Blancs écoutent les Blancs. Nous avons besoin de plus de personnes blanches qui se dressent contre les injustices, mais sans le complexe de sauveur blanc.

Comment se passe le processus d'écriture en général ?

J'écris les riffs et les idées et les enregistre sur mon téléphone. Le reste du groupe fait de même. Quand il est temps de commencer à composer de nouveaux titres, nous nous réunissons et commençont à répéter. Nous planifions généralement nos sorties et nous fixons des objectifs pour que les nouveaux titres soit disponibles pour les tournées.

Si vous deviez décrire votre musique à quelqu'un pour la découvrir, que diriez-vous ?

Punk hardcore.

Connie Sgarbossa a fait l'artwork. A-t-elle été inspirée par votre musique avant de l'avoir réalisé ou avez-vous décrit ce que vous vouliez ?

Connie a fait ce qu'elle voulait, j'ai jeté quelques idées mais au final c'est une artiste incroyable et a rassemblé ce qu'elle voulait faire en écoutant l'album pour avoir une certaine influence (d'après ce qu'elle m'a dit). J'aime tellement l'art.

J'ai vu que certains d'entre vous jouaient dans Medusssa. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Amygdala est un peu en mode ralenti ces jours-ci, mais nous n'avons pas splitté ahah. Mais Medusssa a commencé comme un projet, je voulais jouer de la batterie et Bianca voulait commencer à jouer de la basse. Medusssa a fait deux tournées depuis le début de cette année et Amygdala ne fera pas beaucoup de tournée avant l'été 2018. Il y a d'autres projets en cours, ils sont sans nom pour le moment.

Quelques conseils pour nous faire découvrir de nouveaux groupes ?

Soul GloJoyboyBad ExampleLovers TouchMedusssaProtocolCloudgayzer

Quels sont tes projets ? Un nouveau LP si je ne me trompe pas ?

Nous avons un nouvel EP qui a juste besoin d'enregistrer le chant, un split de 7 "avec Soul Glo et on bosse sur un nouvel album.

Quelques derniers mots ?

Nous jouerons en Europe l'été 2018, nous avons besoin d'une camionnette et d'un chauffeur. Email : [email protected]



Version Anglaise

Hello Amygdala. First of all, thanks for taking the time to answer to these questions. Can you introduce yourselves to french readers ?

Hello, of course anytime! My name is Yole and i play bass. The other folx in Amygdala are Bianca, Cesar, Carlos.

Why did you choose these name ? Because of the Emotional part or with the idea of fear&anxiety comportemental answers ?

Amygdala is the name Bianca chose, for that exact reason. When we started as a band, she was currently going to college for biology at the time. She is now a bio major.

Queer Punk / Hardcore, and non-white scenes have become more visible recently, as if it were something new, when it has been around for years. How do you feel?

Its very true, it has always been around. But was it talked about, in the way white men in punk talk about each other? Most likely not, which is why, its great to see such a visible platform for queer punks of color.

I was blown away by the fury of "Population Control" (especially the vocal part), and also by the words. How was the recording of the disc? Who wrote the songs?

We all take a part of the writing process. Carlos and i wrote all the songs for Population Control, Bianca then will write lyrics over them. Sometimes i just sit on riffs for a long time and never play em, till it gets closer to the date of recording, at practice i will present them but it'll feel more natural that way.

You talk about patriarchy, misogyny, racism, ... Do you think that society has evolved on these aspects? Even if there is still a long way to go, I think.

Its still very patriarchal, misogynist and racist here in the U.S . it has even gone worse..But what helps is being around communities or building communities where we are free and educate ourselves of these issues. For example: i think talking to your family, friends about misogyny, racism, patriarchy, is the first step.

I read an interview or Yole explained that you came from immigrant families, first or second generation. Is that something symbolic for you? Also getting to have a reputation in a hardcore environment rather white.

Symbolic, on a personal view, Yes. We/I do have love for our cultural. What are families had to do, how hard they had to work to make a home and a life here in the united states. Thats the great thing about hardcore, is that its people from different cultures coming together, from different backgrounds. Growing up in a poor neighborhood, poor school districts, Coming from that, We/i have a different view and outlook on what hardcore means to us/me. An example, when I organize a hardcore show, I do my best to host the shows at community spaces, local mexican restaurants in the neighborhood, or even our own punk house, rather than a music venue that's owned by rich white men gentrifying neighborhoods, (essentially hiking the cost of living and pushing people out because they can no longer afford to live there) hardcore should always be accessible and for the community, not for self interest.

Do you think that the protesting roots of hardcore punk are what brings all these communities together? One can also make the link with the hip-hop also born in New-York, where conversely one sees more and more whites.  

Hardcore punk has the ability to bring communities together, i am a firm believer in that. I dont really understand the hip hop question.

With the arrival of Trump in power, one has the impression to observe (from the outside of the US) a real decline in social rights. This is also what happens in France as well. What is your inner vision of this? Does this bring anything to your music?

There has always been racist ass white people in the U.S., they never went away, they just hid in the cracks. They are at our grocery stores, movie theatres, restaurants, they are everywhere, oh lets not forget, they go to punk/hardcore shows as well.  The trump administration, has made people more comfortable with coming out with their bigotry.  DACA has been taken away, so now undocumented folx are at risk of being deported. Trans lives are at risk and are not having their rights respected. Police are killing and getting  away with murder of black lives. Trump isnt giving and denied all relief to puerto rico. Fuck this admistration, fuck white supremacy. We are working on new music for a new album.

There is an ultra-violent side on some titles, but also Post-Hardcore on others. Is that a reflection of what you are listening to? How did you get to this style of music with Amygdala?

Well i started listening to Orchid and other heavy bands when i just graduated from high school. All the other hardcore music i was into before “Screamo” were bands like FugaziRites of spring, Los CrudosDespise you, Rage against the machineHis hero is goneTragedy,  Then i got into bands like Spirit of versaillesPg. 99, La quiete, and way more. I guess the shape of our sounds comes from our playing style. We all come from melodic and death metal/hardcore backgrounds.

In "Punkerxs Del Barrio", you have fairly correct words in what can also be seen in aspects other than music. As this finding that the right to abortion is validated by a band of elderly white men, when they are the last concerned. How are these themes and words? I imagine there are personal experiences.

Well if a band of old white men, want to fight for the right for abortions, i would say that's a great thing? Nothing to glorify to be honest. The answer to your question is, in punkerxs del barrio, were simply stating, dont sing and boast about how much society affects you (being a white heterosexual male) because that shit aint punk. Society in the U.S. doesnt affect white men, it benefits them. Singing about how the system and society here is corrupt is fine, but dont pretend that it affects your life. White people listen to white people. We need more white people standing against injustices, but without the white savior complex.

How is the writing process in general?

I write riffs and ideas down and record them on my phone. The rest of collective does the same, when its time to start putting new songs out we just come together and start practicing. We usually plan our releases and make goals to have new music out for tours.

If you were to describe your music to someone so they discovered it, what would you say?

Hardcore Punk.

Connie Sgarbossa has done the artwork. Was it inspired by your music before you realized it or did you describe what you wanted?

Connie did what they wanted, i threw some ideas but in the end they are an amazing artist and put together what they did also by listening to the album for some influence (from what they told me) i love the art so much.

I saw that some of you were playing in Medusssa. Do you have any other projects next?

Amygdala is kinda slow these days, were active in a sense that were not broken up haha. But Medusssa started as a project, i wanted to get better at drums and bianca wanted to start playing bass. Meudusssa has been on two tours since we started february of this year because, Amygdala isnt doing much touring till summer 2018. There will be more projects in the works, they are nameless at the moment tho.

Some tips to give us in bands to discover?


Soul GloJoyboyBad ExampleLovers TouchMedusssaProtocolCloudgayzer

What are your projects ? A new full-length if i’m right ?

We have a new EP that just needs a vocals to be recorded, a split 7” with Soul Glo and were working on a new album.

Some last words ?

Were coming to europe summer 2018, we need a van and driver. Email [email protected]

Euka (Octobre 2017)
Partager :
Kindle

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment