logo (hed)P.E.

Biographie

(hed)P.E.

Groupe de néo-métal californien de plus ? Pas vraiment car (hed)p.e. existe depuis 1994 mais n'a pas obtenu le succès de certains. Difficile de définir (hed)pe, mélange de rap et de métal, il ne sonne pourtant pas comme un Limp Bizkit mais évolue plutôt dans un "rap-metal" mélodique qui change mais qui apparemment ne plait que moyennement outre-atlantique vu le peu de succès rencontré par Jahred et sa bande.
(hed)pe est pourtant un groupe à découvrir pour tout ceux qui en ont marre d'écouter toujours le même néo-métal.

15 / 20
6 commentaires (14.75/20).
logo amazon

New World Orphans ( 2009 )

New World Orphans, nouveau brûlot rap-métal de (hed)P.E. pour aborder cette année 2009. Avec un disque (live ou studio) par an, on devine que les américains ne manquent pas d'idées. 20 titres pour environ 50 minutes (je vous laisse calculer la durée moyenne d'un morceau), que reste-il d'(hed)P.E. après plus de 10 ans ? 

(hed)P.E. est en forme et ne le cache pas, comme avec les relents hardcore sur Live Or Die Free ou Middle Class Blues, les passages plus ragga sur Ordo (Ab Chao) aux airs de Skindred ou même du rock punkisant plus traditionnel sur Tow The Line (un brin de Rancid dans le refrain). Pourtant Jared et ses acolytes n'oublient pas leur coté hip hop avec Stepping Stone (toujours vulgaire au possible) ou même le velouté This Love, faisant penser à de nombreux chanteurs classés "bande son pour soirée romantique". Les détracteurs du groupe pourront à nouveau élever la voix, les lyrics naviguant toujours entre « fuck », « bitch » ou « shit ». Une fois dépassé le premier aspect de la musique d’(hed)P.E., on a pourtant un album musicalement complet, réussi et fidèle au passé du groupe.

Pour les habitués aux précédents opus du groupe, il n'y aura pas forcément de grande surprise, pour les autres, imaginez un groupe de rap métal déchainé brandissant son "Parental Advisory : Explicit Content" à bout de bras sur le moindre refrain. On retrouve le "gros" son typé fusion, avec un chanteur au flow débité à 100 à l'heure mais sachant aussi hurler lorsque cela lui est nécessaire (l’énorme Renegade). Pourtant, (hed)P.E. ne s’embourbe pas dans un énième album pompeusement inspiré des précédents. En effet, la diversité est au rendez-vous, entre punk, hip hop, hardcore ou même tout simplement métal.

Le principal défaut de New World Orphans est la durée, ou simplement la tracklist de l'album. Plutôt que de développer un morceau et entrainer l'auditeur dans un pogo endiablé, (hed)P.E. ne prend pas le temps de souffler, rendant le disque difficile à assimiler, voire même à apprécier. Les fans et curieux apprécieront, les autres seront parfois dépités par la vulgarité, les derniers n'y jetteront même pas une oreille.

A écouter : Un peu tout.
13.5 / 20
26 commentaires (16.08/20).
logo amazon

Broke ( 2000 )

Broke est un album qui fait du bien aux oreilles. Pas de problèmes (hed)pe fait dans le "rap-métal" mais le groupe apporte quelque chose au genre, et ça, c'est plutôt rare pour un style qui tourne en rond depuis quelques années. (hed)pe flirt la plupart du temps avec le hip-hop mais n'oublie pas pour autant la mélodie avec notament l'aide de choeurs (Crazy Legs, Pac bell). Broke est un album plutôt calme tout en atmosphere, pas vraiment fait pour pogoter mais plutôt pour se reposer les oreilles sur le flow de Jahred.
Anoter deux invités de marque sur Feel Good , Serj Tarkan de System of a down et Morgan de Kittie, qui nous offrent là certainement le meilleur morceau de l'album mais aussi le plus violent; mais comment fait-elle pour chanter si grave?

Broke est un album qui change un peu de ce que l'on a l'habitude d'écouter, sans pour autant être un album majeur il reste un album très correct et très sympa à écouter. Certainement l'une des références hopcore à posséder pour tout les amateurs du style.

A écouter : Feel Good - Killing time - Waiting to die - Bad dreams