Albums du moment
Pochette Fallow
Pochette Material Control
Pochette Eroded Corridors Of Unbeing Pochette The Dusk In Us
Découverte
Pochette Démo

Biographie

Venosa

Groupe de screamo créé en 2005 sur les cendres de divers groupes de la région de Rouen, Venosa sort sa première démo The Whisper Sound en 2005, puis un premier maxi A Last Trip to Infinity en mai 2007. En juin 2008, peu avant un changement de chanteur, un split cd voit le jour avec Nesseria.

13.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Dancing Together under a Rain of Ashes ( 2009 )

Venosa nous avait abandonné, lessivé, sur le bord de la route suite au split avec Nesseria. Dancing Together Under A Rain Of Ashes, premier album du combo, déboule en ce début d'année 2009 et se doit, on l'espère, de reprendre là où la précédente production du groupe nous avait délaissé.
Mais ici, le screamo semble avoir ralenti le tempo, s'orientant vers un rock'in screamo aux très légères effluves de postrock. Pas de quoi s'émoustiller après les sulfureuses compos que Venosa nous avait précédemment livré. Car il faut bien l'avouer, Venosa a perdu une partie de son charme une fois les premières écoutes de Dancing Together Under A Rain Of Ashes passées. Il y en a pour tous, peut être trop tant le groupe semble avoir mis un certain point à développer ses compos, si bien que les musiciens se perdent parfois dans leur propre jeu : le break douloureux de "Never Say Goodbye" ou le passage très typé Pelican sur "Little Miss Mental Anorexia". Les interludes, véritables havres de paix, auront le mérite de permettre à l'auditeur de souffler, mais le malheur de casser le rythme de Dancing Together Under A Rain Of Ashes.

Bon, ne nous voilons pas la face, Dancing Together Under A Rain Of Ashes est heureusement empreint de petits moments de folie telle la fin de "I've Slept With The Devil's Bitch" ou le break Orchidien de "We Are All Living In A Romero Movie". On retrouve la touche très Gameness / Daïtro sur "Our Spiritual Fathers Has Been Sterilized", ce qui n'est pas pour déplaire lorsqu'on l'on écoute ce qu'avait pu faire Venosa sur le split avec Nesseria. En sus, l'outro, "Dancing Together Under A Rain Of Ashes (Baby, I Think You Should Close Your Eyes)", glauque à souhait, apporte une certaine aura ténébreuse à la furie précédemment livrée par les français. Bref, de gros riffs intéressants, mais trop disséminés dans l’album, arrivant malgré tout à créer un équilibre avec les parties les plus faibles du disque.

La baffe infligée par le split précédent semble moins forte avec cet opus. Peut être plus tempéré, s'orientant dans une mouvance Rock'In Screamo teinté de Postrock, Dancing Together Under A Rain Of Ashes a le mérite de déménager, mais a le tort de ne pas être assez stable. Reste à Venosa de creuser sa musique, de gommer ses quelques défauts, et la pluie de cendres deviendra peut être pluie de larmes..

A écouter : We Are All Living In A Romero Movie - I've Slept With The Devil's Bitch

Split avec Nesseria ( 2008 )

Ce split est le fruit de la rencontre des orléanais de Nesseria et des rouennais de Venosa. Fans de screamo pour Nesseria et de Hardcore torturé pour Venosa, vous allez être servis : en 5 morceaux, 2 de Venosa et 3 de Nesseria, les deux groupes vous présentent leur nouveau-né, un magnifique bébé de 23 minutes.

Ce sont les enragés de Venosa qui ouvrent la marche. 2 morceaux de screamo au chant à fleur de peau, rappelant par moment celui de Gameness ou des premiers Daitro, "Alka Setzer Breakfast" et "This Apocalyptic Universe Will Be Our House", sont là pour permettre à Venosa de cracher sa souffrance et ses pleurs. On retrouve chez Venosa ces mélodies émouvantes, où les larmes font vibrer les cordes. Le son se veut (presque) parfait, la voix étant mise en avant pour transmettre sa souffrance sans pour autant supplanter les autres instruments. Ceux-ci se lâchent sur "Alka Setzer Breakfast", alternent passages doux et déchainés sur "This Apocalyptic Universe Will Be Our House", sans jamais placer une note de trop, rappelant ces moments assagis sur les dernières compositions de Daitro. Venosa joue donc ici sa carte maîtresse, donnant envie de se rouler en boule et de pleurer jusqu’à se noyer…

Nesseria, quant à eux, jouent un hardcore metallisé presque étouffant, envahissant, comme une sensation de malaise qui colle à la peau. "Les Solutions A Court Terme", "Des Vengeances De Fiction" ou encore "Mornes Plaines". Dès le début, le ton est donné : sombre. A l'image du cercueil sur l'artwork, la lumière a quitté le disque dès les premières notes de Nesseria. Pour donner une rapide idée, "Des Vengeances de Fiction" se rapproche du son sur le premier Norma Jean. Rien de moins. "Mornes Plaines" frôle les excellents Converge. Nesseria s’inspire de beaucoup de choses, mais ne les copie pas, cherchant plutôt à composer à partir de celles-ci. Au niveau des paroles, le vertige est de mise : "Je voudrais te croiser seul et savoir si tu gères les coups de batte aussi bien que tes plans sociaux" ou encore "Les gosses morts de dysentérie auront compris le pragmatisme des petites gens. Ecarter les cuisses, puis bomber le torse.". Malaise social, on pourrait presque sentir le vomi sur chaque mot, ce raz-le-bol de la société, sans jamais tomber dans la facilité ou la caricature. Julien (remplacé après ce disque par Mikro) crache ses paroles, les cordes sont tonitruantes, tandis que la batterie déborde d’énergie. Nesseria a été bercé au son du hardcore chaotique, cela s’entend sur chaque riff, mais les 3 morceaux sont tellement efficaces et séducteurs qu’on ne peut que reconnaitre leur excellente prestation sur  ce split.

Disque sorti en toute discrétion, il n'en reste pas moins un excellent split. Venosa et Nesseria sont prometteurs et au vu de ce 5 titres, comptent bien participer au paysage musical actuel. Sans atteindre le statut de leurs ainés (Daitro pour les uns et Norma Jean pour les autres), la fibre artistique des musiciens ressort et offre un excellent moment, court mais terriblement intense.

Vous pouvez jeter un oeil à la page de Nesseria et à leur Myspace.

A écouter : Alka Setzer Breakfast - Des Vengeances De Fiction