Albums du moment
Pochette The Dusk In Us
Pochette In Contact Pochette Sterilize
Chroniques
Pochette Mass VI
Pochette Vestigial
Pochette Urn
Pochette United States of Horror
Pochette 06 72 43 58 15
Pochette No Land Pochette Will To Power
Découverte
Pochette Démo Rose

Samedi 04 novembre 2017

Live report : Le 17 octobre, Unsane et Pamplemousse débarquaient à Petit Bain. Metalorgie y était et nous vous racontons tout juste ici

Samedi 21 octobre 2017

Chronique et nouvel album du moment avec le dernier UnsaneSterilize : "Près de trente ans après ses débuts, Unsane est toujours là et bien là, sans beaucoup d’illusions, mais avec suffisamment de colère en lui pour rester pertinent. Plus que jamais [...]".

Mardi 17 octobre 2017

Concerts du Jour :
- Ce soir, Our Last Night, Bless The Fall et The Color Morale seront au Connexion Live (Toulouse). Toutes les infos sont sur l'event FB et les places sont en vente par là. 
- Unsane et Pamplemousse seront ce soir à Petit Bain (Paris). Alors que toutes les infos sont sur le site de la salle, l'event FB est par là. Ouverture des hostilités à 20H.
- Ce soir, Andy James et Angel Vivaldi seront au O'Sullivans Backstage by the mill (92 Boulevard de Clichy, 75018 Paris). Toutes les infos sont sur l'event FB et les places en vente par ici. 
In Hearts WakeSilent Screams et Gideon seront ce soir à l'Iboat (Quai Armand Lalande Bassin à flot n°1, 33300 Bordeaux). Toutes les infos sont sur l'event FB.
Mars Red Sky et Powder For Pigeons jouent ce soir à la Boule Noire de Paris. Event FB / Billetterie

Lundi 25 septembre 2017

Concours : Unsane et Pamplemousse seront le 17 octobre à Petit Bain (Paris). Alors que toutes les infos sont sur le site de la salle, l'event FB est par là. Ouverture des hostilités à 20H. Pour l'occasion, 2 places sont en jeu par ici !

Jeudi 21 septembre 2017

Pamplemousse (Noise Rock / Ile de la Réunion) fera la première partie d'Unsane le 17/10 à Paris (Petit Bain). Le groupe sera également en tournée : éville le 14/10 (Festival Monkey Week avec Swans, 17/10 à Paris (Petit Bain + Unsane), 18/10 à Tours, 19/10 à Angers (Jokers Pub), le 20/10 à Montaigu (Zinor).

Mercredi 20 septembre 2017

Unsane streame The Grind par là

Vendredi 15 septembre 2017

Unsane dévoile le titre Aberration et ça s'écoute dans la suiteSterilize sortira le 29 septembre chez Southern Lord Recordiongs.

Vendredi 04 août 2017

Grosse tournée pour Unsane à la rentrée qui viendra présenter son nouvel album, Sterilize (sortie le 29 septembre chez Alternative Tentacles). :
14.10 Anvers (Desertfest - Belgique)
15.10 Dunkerque - Les 4Ecluses
17.10 Paris - Petit Bain
18.10 Nevers - Café Charbon
19.10 Bordeaux - Rock School Barbey (avec Burning Heads)
20.10 Orléans - L'Astrolabe (avec Burning Heads)
23.10 Lyon - L'épicerie Moderne
24.10 Marseille - Razzle

Mercredi 28 juin 2017

Unsane a annoncé un nouvel album pour le 29 septembre chez Alternative Tentacles. Celui-ci s'appelle Sterilize et sa pochette est par là

Vendredi 09 juin 2017

Le huitième album d'UnsaneSterilize, sortira le 29 septembre prochain. Le groupe a rejoint pour l'occasion le label Southern Lord.

Samedi 03 juin 2017

Unsane revient avec un nouveau titre "Fix It!". On a hâte.

Jeudi 18 mai 2017

Un album tribute à Unsane va sortir le 11 septembre, dessus on retrouvera des groupes comme Membrane, Suma, Sofy Major, Hawks ou encore KEN Mode, un court extrait de Broke repris par ces derniers est d'ailleurs à écouter ici.

Dimanche 14 mai 2017

Cinq ans après Wreck, Unsane est de retour! Le nouvel album est déjà enregistré et mixé, ne reste plus qu'à attendre plus d'infos. 

Lundi 25 juillet 2016

Le nouveau numéro du New Noise Magazine vient de sortir avec en couverture : Dinosaur Jr. Vous pourrez aussi y lire des interviews de AutechreBoredoms, Drive Like Jehu, The Melvins, Unsane, Verdun et bien d'autres. Retrouvez le sommaire intégrale et où se le procurer juste ici

Lundi 20 juin 2016

Fin de Hellfest, on passe en mode déprime post-festival, heureusement on a de jolies photos pour vous permettre de surmonter cela (merci à Chazo de nous avoir accompagné pour la partie photo sur cette édition 2016).

Photos du dimanche au Hellfest (pour les autres jours : SamediVendrediJeudi). Il manque encore quelques galeries qui devraient arriver vite comme Ghost, GojiraSlayer, ...).

Report :

Dernière journée de cette édition 2016, et aujourd’hui y’a du lourd et il va falloir soit courir soit faire des choix, entre Puscifer, Refused, Black Sabbath, Ghost, Gojira, Mgla, Kadavar, Heaven Shall Burn, …y’a de quoi becter!
Encore une fois cette journée semble moins “fun” que ce qu’on a pu connaître les années précédentes, météo ? climat actuel ? public modifié ? (mais pourquoi ?)
En tout cas le Hellfest a fait fort cette année encore, le site est de plus en plus dingue, l’orga continue d’optimiser le bonheur des festivaliers et c’est appréciable. On est certes un peu serré du coté des mainstages, et on se retrouve parfois très loin de la scène, mais c’est le jeu !

Voilà le résumé des concerts de la journée :

Les amplis des américains de Fallujah ont résonné aux alentours de 13 heures sous la Altar avec un son fidèle au groupe. Alternant les passages atmosphériques très mélodiques et les passages saccadés propres au Deathcore, le quintet offre un beau début de journée avec un set presque trop court pour embrasser pleinement le talent de la formation. Avec trois albums forts intéressants au compteur, Fallujah aurait peut-être mérité quelques minutes supplémentaires pour déballer son approche aérienne du Metal technique.

Direction la Warzone, aujourd'hui ensoleillée et prête à accueillir un groupe de Hardcore totalement convivial et fraternel répondant au nom de Turnstile. Blindé d'énergie, le combo balance du riff bon pour taper du pied et hocher frénétiquement la nuque. Et l'ambition ne va pas beaucoup plus loin, puisque Turnstile s'assure avant tout que son public passe un bon moment et s'éclate sur la demie-heure qui leur est allouée. Pari réussi car encore une fois la disposition de la scène joue en faveur des artistes : que l'on veuille pogoter au premier rang ou regarder depuis les gradins, le rendu sonore est excellent et permet de profiter quoi qu'il arrive de cette ambiance bon enfant et à la cool.  

La question était de savoir sur quel format allait se présenter le King Dude entre Folk ou version électrique. C’est en fait cette seconde option à laquelle nous aurons le droit, le musicien étant accompagné d’une bassiste, d’un second guitariste et d’un batteur pour une setlist très axée Post-Punk / Deathrock. On sent d’avantage les réminiscences de Fields Of The Nephilim que la scène Néo-Folk avec des morceaux froids et presque répétitifs. Parfois on pense à Wovenhand pour ses aspects mystiques et la prestation est aussi froide que captivante, à un niveau bien supérieur de Grave Pleasures l’an dernier.

The Vision Bleak c’est peut-être le seul groupe de Goth Metal du Hellfest. Les Allemands s’en tirent bien, menés par la voix grave de Schwadorf. Les titres sont variés, les mélodies se retiennent et ça tire parfois vaguement sur le Black Metal mélodique. Question ambiance, pas facile d’instaurer un climat d’horreur et de tristesse en plein après-midi, mais le groupe y parvient tout de même avec un feeling à la Tiamat qu’on apprécie. Dommage que le groupe ne fasse pas plus parler d’eux en France, car la musique proposée est de qualité.

Dans le genre des groupes qui portent très bien leur nom Power Trip est en bonne position, ambiance de feu à 15 h sur la Warzone, qui pour le coup portait elle aussi merveilleusement bien son blase. La guerre thrash crossover, musicalement et physiquement. Un circle pit d’enfer s’est formé rapidement devant la scène, son énorme, set hyper calibré, propre, limpide. L’une des prestations les plus puissantes de la journée, gorgée de feeling et de groove, idéal après Turnstile.

Enchaînement magique avec Unsane sous la Valley après Power Trip, section rythmique gargantuesque comme d’habitude avec les New-Yorkais, bien que leur set soit davantage “gras” que noise. Un show somme toute classique mais beaucoup trop habité pour ne pas succomber sous les scuds plus ou moins récents du trio. Groove destructeur et incontournable, sans doute l’un des meilleurs concerts de la scène, voir même du jour. On attend maintenant un nouvel album (depuis 2012 !) avec une terrible impatience.

La claque Gojira. Les Landais reviennent remontés comme jamais devant un public blindé et extrêmement motivé. Côté setlist, que du lourd : "Flying Whales", "The Heaviest Matter Of The Universe", "Wisdom Comes", "Backbone", "Vacuity", ainsi que trois nouveaux morceaux dévoilés dont "Silvera" et "Stranded" qui possèdent déjà leurs clips et sont accueillis très favorablement par le public. Le son est lourd, mais propre, Mario ne retient pas ses coups et les guitares cassent des dents. L’enthousiasme des musiciens est palpable, notamment sur le joyeux anniversaire pour Mario - qui a entre “25 et 35 ans” dixit Joe - repris en coeur par la foule. Vivement la nouvelle tournée sur Magma !

Après avoir du annuler leur venue il y a deux ans, la formation polonaise Mgla ne bénéficie pas d'un excellent créneau puisqu'ils jouent en même temps que les superstars du Metal francais Gojira. Pourtant les fans sont venus en nombre pour assister à leur concert et ils ne s’y sont pas trompés. Leur dernier album Exercises In Futility, à compter parmi les meilleurs du genre de ces dernières années, fût plutôt bien représenté dans une setlist qui fera le tour du parcours du groupe. Tout de cuir noir vêtus, visages voilés, sans un mot et avec peu de mouvement scénique, le quatuor délivre un concert bluffant de maîtrise de bout en bout. Le son de la temple est lui aussi exceptionnel car c’est tout simplement le meilleur qui me sera donné d'entendre de tout le week-end sur cette scène. De quoi me faire rapidement oublier que j’ai du m’abstenir d’aller voir Gojira.

À la sortie du show de Mgla, la Valley semble bien difficilement accessible mais est ce une surprise sachant le groupe qui va suivre? Sous une ovation instantanée, le trio allemand de Kadavar commence son concert sur les chapeaux de roue. Il faut dire que ce groupe à la notoriété exponentielle n'en est pas à son premier Hellfest. Malgré tout, il faudra attendre un ou deux morceaux avant d'avoir un son suffisamment bien équilibré entre les musiciens pour discerner le jeu du groupe. Un bon concert de Stoner sans plus en somme, comme Kadavar sait si bien en faire en enchaînant les tubes pour le plus grand plaisir de ce public qui déborde littéralement des limites de la Valley.

Le début de Blind Guardian n’étant pas particulièrement convaincant car trop de batterie et chant convenable mais sans plus, direction la Altar pour le Death Metal mélodique d’Insomnium. Le son est moyen, les six cordes sont noyées dans une basse - batterie également trop mise en avant. Du coup les Finlandais perdent en nuance, notamment en ambiance nostalgique typique de leur son, ce qu’ils gagnent en efficacité. Pas mal d’anciens titres sont joués telles que "Mortal Share" ou "Bereavement", ce qui est très appréciable avec une belle conclusion sur "The Day It All Came Down", épique à souhait. Insomnium, ça reste une valeur sûre du Death Metal mélodique à la finlandaise.

De passage sur la Mainstage 1, Slayer est comme à son habitude en phase avec le public, Paul Bostaph derrière les fûts assure les titres classiques ("Raining Blood", "Angel of Death", etc) comme les plus récents issus de Repentless. RAS, Tom Araya et les siens sont toujours au taquet malgré le poids des années, ça fait plaisir à voir, et à entendre, comme d’habitude finalement.

On croyait bien parti le concert d’Amon Amarth. Deux têtes de dragons crachant de la fumée encadrent la scène lorsque le groupe ouvre sur le très glorieux "The Pursuit Of Vikings", mais l’on se rend rapidement compte de l'entourloupe. La double pédale vient bouffer le reste des instruments de manière atroce au point de ne presque plus entendre les guitares, ni même la voix de Johan. Même en reculant au fond du site le problème reste constant, pénalisant les riffs des pourtant excellents "Death In Fire" ou "Runes To My Memory". "First Kill" sera par ailleurs le seul titre joué du dernier album récemment sorti, Jomsviking. Dans l’ensemble le concert est décevant ce qui est d’autant plus dommage que le groupe est content d’être là et n’est pas avare en headbang sur scène.

L’album fraîchement sorti de Katatonia est joliment mis en valeur d’entrée avec le titre "Takeover" qui place immédiatement le contexte mélo-metal propre aux Suédois, point de départ d’un collier de perles de tubes qui remontent jusqu’à la pierre angulaire discographique The Great Cold Distance. A ce moment précis l’Altar n’est que partiellement remplie mais les forces en présence s’agitent en chœur. Très bon moment qui aurait mérité plus de longueur pour en apprécier toute la substance.

Voir Empyrium au Hellfest a quelque chose d’assez unique. Reformé en 2010, le groupe est extrêmement rare en concert et n’a même jamais joué en France. Ajoutez à cela que Schwadorf et Allen B. Konstanz de The Vision Bleak épaulés du français Fursy Tessier (Les Discrets également en session live de TVB) réalisent leur deuxième concert de la journée et l’évènement prend des proportions assez folles. Leur mélange de Metal mélodique / Doom / Néo-Folk à ce quelque chose de captivant et propice au recueillement. On pense parfois à Agalloch à la fois dans la dimension musicale, mais aussi mystique, ce qui est un beau compliment. Une belle prestation.

L’expectative est de mise concernant Jane’s Addiction, encore un groupe “qui surfe sur son succès passé”, mais le résultat est fort plaisant, aussi classe et cool en terme de scénographie (deux performeuses en suspension dans les airs au-dessus des membres) que sur le choix des morceaux. D’accord, les penchants “hard FM” toujours présents peuvent  déstabiliser mais le rendu est excellent - comme souvent sous la Valley - et ça joue à mort. On ne s’attendait pas à une prestation flamboyante mais on a eu de quoi manger, avec du rab imprévu. Le plus important, Jane’s Addiction n’a pas vieilli, et c’est déjà bien. Y compris Dave Navarro, étrangement...
(NB : pour une autre partie de l'équipe ce concert était une purge, sauvé par quelques fulgurances des zicos et les performeuses qui font des suspensions pendant le concert se balançant au dessus du public)

Ghost et le Hellfest c’est une longue histoire d’amour que le groupe célébra durant cette édition par un concert spécial pour le public clissonnais. La nuit commence doucement à tomber sur la scène lorsque l’intro "Masked Ball", musique extraite du film Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, résonne rapidement suivie par le titre "Spirit". On ne présente plus ce groupe dont l’aspect visuel en concert a beaucoup aidé à accroître leur notoriété. "Body And Blood" est l’occasion pour le maître de cérémonie Papa Emeritus d’appeler sur scène une vingtaine de nonnes prêtes à descendre dans la fosse, verres de whisky en main, communier avec le public. Changement de tenue de soirée pour Papa avant "Cirice" puis "He Is" dont le refrain a été repris en coeur par le public. Frissons garantis.
Cinq ans après le premier concert qu’il m’ai été donné de voir de Ghost, c’est fulgurant à quel point le groupe a su acquérir en notoriété et en assurance. "Monstrance Clock" vient sans surprise clôturer ce concert spécial où une vingtaine d’enfants sur scène rejoints par les nonnes pour scander les “Come together, together as one” avec un nouveau feu d’artifice en guise de final. Le show spécial Hellfest de Ghost a tenu ses promesses.

Nous avons la chance d’assister à un set un peu spécial d’Enslaved ce soir. Les Norvégiens ont décidés, comme pour le Roadburn en 2015, d’axer leur set sur des morceaux anciens tels que "The Crossing", "Return To Yggdrasil" ou "Convoys To Nothingness" ou "Fenris". On a rarement connu un Enslaved aussi agressif et haineux sur scène depuis des années mené par un Grutle Kjellson qui en a gros.Tout transpire le Vinking Black Metal des débuts, sans les (excellentes) tournures progressives actuelles et ça fait du bien. L’ingé son a fait au mieux pour sonoriser tout cela, même si on n’atteint pas les nuances des albums.

Sur la warzone les allemands de Heaven Shall Burn vont prendre d'assaut la scène, effets pyrotechniques, lancer de confettis, … on se croirait en mainstage. Sauf qu’on a droit à du gros deathcore qui tâche. Normalement tout pour me faire fuir mais au final nos amis teutons savent y faire, la warzone est réellement en guerre. Efficace!

Si l’on excepte Ozzy Ozbourne plus ou moins mort attaché à son micro telle une huître sur son rocher, le concert de Black Sabbath est de bonne qualité. Heureusement le chanteur est plus en forme qu’en 2014, Tony Iommi = toujours dieu tant son touché de guitare est incroyable et la présence de basse de Geezer toujours aussi groovy. Tommy Clufetos a nuancé son jeu et en fait moins des tonnes que par le passé. A partir de là, on résiste difficilement aux plus grand tubes du Metal comme "N.I.B", "Iron Man", "War Pigs" ou "Children Of The Grave" repris en coeur par la foule, jusque dans ses moindres lignes de guitare. Un bien beau concert, même si l’on se pose la question, de pourquoi Tony et Geezer apparaissent si peu sur les grands écrans?

S’il est une figure emblématique de la scène Rock/Metal que je n'espérerais plus voir en France c’est bien Maynard James Keenan. Son projet Puscifer, bien moins connu que Tool ou A Perfect Circle mais infiniment plus prolifique, est ainsi programmé suite à l’affaire Phil Anselmo qui conduit à l’annulation de Down cette année. Neuf longues années que Maynard ne nous avait pas gratifié de sa présence en France, c’est donc un concert particulier qui se profile sous la Valley ce dimanche soir.
Puscifer sur scène c’est avant tout une scénographie étonnante et un fil théâtral qui, part leur dernier album Money Shot sorti l’année dernière, tourne autour de la discipline du catch. Ainsi, quatre performeurs se baladeront sur scène tout au long du show, jouant avec Maynard et Carina Round. Une prestation captivante au son absolument parfait et une setlist variée. Espérons que ce passage présagera la venue futur de Tool au Hellfest, enfin. 

Quatre ans après leur dernière venue à Clisson, Refused est programmé cette année en clôture du festival, sur une Warzone pleine de viande saoûle, néanmoins alerte sur les morceaux phares des Suédois : "Rather Be Dead", "The Deadly Rhythm" qui a eu droit à une coupure/reprise de "Raining Blood" (de qui ?), "Refused Are Fucking Dead", et bien évidemment "New Noise" pour finir qui fera exploser un auditoire qui semblait attendre que ça. Les morceaux de Freedom ("Elektra" en ouverture, "Dawkins Christ"…) leur dernier album controversé, passent très correctement en direct, et se fondent dans une setlist bien rodée.  Une chose est sûre, Refused est toujours aussi fabuleux sur scène, comme doté d’une fougue éternelle, moins évidente sur album, mais il paraît qu’un nouveau bébé est en chemin...


A voir aussi : Vendredi et Samedi

Top 3 du dimanche :
Bacteries : Refused, Puscifer, No One Is Innocent
Chazo : Refused, Puscifer, Ghost
Nonohate : Puscifer, Refused, Mgla
Pentacle : Refused, Gojira, King Dude
Tang : Power Trip, Unsane, Refused

Samedi 18 juin 2016

Interview : En amont du concert de ce soir, nous avons pu envoyer quelques questions par email à Dave de Unsane. Vous pouvez lire le résultat par ici.

Concert du Jour :
- Ce soir, concert de Unsane, Sofy Major, Victims, WarsawwasrawCocaine Piss (Noise Rock), Verbal Razors et Bain de sang (Punk / Crust) à Mains d'Oeuvres dès 15H (et pas une minute de plus et que toutes les infos sont sur l'event FB. En complément, une sérigraphie sera dispo la semaine prochaine par mail à synckop_AT_hotmail.com. Visuel dans la suite.

Vendredi 10 juin 2016

Un extrait (qualité pro) du concert d'Unsane à l'Astrolabe d'Orléans le 1er juin a été mis en ligne. Quatre morceaux et une bonne baffe à recevoir dans la suite.

Mercredi 01 juin 2016

Concert du soir : 
- Unsane et Sofy Major seront à l'Astrolabe d'Orléans. Pour l'occasion, vous pouvez retrouver toutes les infos sur l'event FB, le site de la salle et prendre vos places par là

Jeudi 19 mai 2016

L'affiche de Unsane, Sofy Major, Victims, WarsawwasrawCocaine Piss (Noise Rock), Verbal Razors et Bain de sang (Punk / Crust) se dévoile ici. On rappelle que la date aura lieu à Mains d'Oeuvres le 18 juin prochain dès 15H (et pas une minute de plus et que toutes les infos sont sur l'event FB.

Dimanche 08 mai 2016

L'affiche de Unsane, Sofy Major, Victims, WarsawwasrawCocaine Piss (Noise Rock), Verbal Razors et Bain de sang (Punk / Crust) se dévoile dans la suite. On rappelle que la date aura lieu à Mains d'Oeuvres le 18 juin prochain dès 15H (et pas une minute de plus et que toutes les infos sont sur l'event FB.

Vendredi 06 mai 2016

Concours : Unsane et Sofy Major seront à l'Astrolabe d'Orléans le 1er Juin prochain. Pour l'occasion, vous pouvez retrouver toutes les infos sur l'event FB, le site de la salle et prendre vos places par là
La salle s'associe à nouveau à Metalorgie pour mettre en jeu 2 places pour ce concert des légendes US !

Samedi 16 avril 2016

Rhin (Stoner / Noise Rock US pour amateurs de The Sword, Unsane) sortira son nouvel album Passenger le 6 mai chez Grimoire Records. Le clip Uncle Tuck se visionne dans la suite.

Jeudi 24 mars 2016

Unsane et Sofy Major seront en tournée dès fin mai :
31.05 Lyon - Epicerie Moderne (Billetterie)
01.06 Orléans - L’Astrolabe (Event FB - Billetterie)
02.06 Toulouse - Metronum (Event FB)
05.06 Nimes - Festival This Is Not A Love Song (Event FB - Billetterie)
14.06 Lausanne - Romandie (Event FB - Billetterie)
15.06 Strasbourg - La Laiterie (Event FB - Billetterie)
17.06 Clermont-Ferrand - Poco Loco (Event FB - Billetterie)
18.06 Paris - Mains d'Oeuvres avec VictimsWarsaw Was RawCocain Piss, Verbal Razors et Bain De Sang (Event FB - Billetterie)
19.06 Hellfest

Mardi 08 mars 2016

Unsane sera de passage à la Laiterie de Strasbourg le 15 juin prochain.

Mardi 09 février 2016

Le Hellfest a annoncé sa nouvelle salve de groupe et clôture ainsi son affiche 2016 : GutterdämmerungJane's Addiction, Magma, Bad Religion, Ludwig Von 88, Sunn O))), Killswitch Engage, Nashville PussyLoudness, Municipal WasteRaveneyeAtreyuTarja, Aura Noir, Mgla, UnsaneSkeletal RemainsDrownedUndead PropheciesBrodequin, AgressorCorrosive Elements.
Le Hellfest a également confirmé l'annulation de Winter, Kylesa et Marduk, remplacés par Magma, Unsane et Aura Noir. La répartition par jour et par scène est à voir dans la suite.

Mise en vente des pass 1 Jour aujourd'hui à 18h sur le site du festival.

Lundi 01 février 2016

L'album du groupe UXO, dans lequel on retrouve Chris Spencer (Unsane) et Steve Austin (Today Is The Day), est en écoute intégrale sur soundcloud.

Lundi 25 janvier 2016

On vous parlait récemment de UXO (Unsane, Today Is The Day). Un deuxième morceau, Redlegs, est en écoute chez Stereogum. Sortie de l'album le 29 janvier.

Vendredi 22 janvier 2016

Le Primavera Sound de Barcelone aura lieu du 1er au 5 juin 2016. Les (nombreuses) têtes d'affiche seront RadioheadLCD Soundsystem, Sigur Ros, PJ Harvey, Tame ImpalaBrian Wilson...On y retrouvera également Dinosaur JrAction Bronson, Drive Like Jehu, Explosions In The Sky, Unsane, Kamasi Washington, Shellac et beaucoup d'autres.

Vendredi 15 janvier 2016

UXO est un nouveau projet mené par Chris Spencer (Unsane) et Steve Austin (Today Is The Day). L'album éponyme sortira le 29 janvier chez Reptilian Records. Trauma, un premier extrait qui ne rigole pas, a été mis en ligne.

Vendredi 13 mars 2015

Chronique VirusThe Agent That Shapes The Desert : "On peut toujours citer Unsane pour la rencontre Noise/Metal ou Ephel Duath, Shining pour la collision Metal/Jazz/Noise, mais les rapprochements s'arrêtent aux mélanges de styles. La seule influence clamée par le groupe reste Voïvod. [...]"

Jeudi 23 octobre 2014

Trois ans après Highway To Health, Pneu reviendra le 22 janvier avec Destination Qualité, leur nouvel album. Neuf titres ont été enregistrés aux Etats-Unis par Andrew Schneider (Pigs, Unsane, Made Out Of Babies) et Pete Simonelli (Enablers) chantera sur l'un des titres. L'album sortira chez Head Records et voici l'artwork réalisé par JB, le batteur. Le morceau Municipal Geographic se découvre par là.

Lundi 08 septembre 2014

Alternative Tentacles for Beginners 2014 est le titre de la compilation mise à disposition par le label pour qui souhaiterait découvrir son roadster. En vrac : du Jello Biaffra, 16 Horsepower, Triclops!, Voivoid, Unsane...

Dimanche 06 avril 2014

Le batteur de Justin(e), Poésie Zéro, François Xavier Josset parle de Limp Bizkit, Unsane, At The Drive in ici.

Lundi 17 février 2014

Avant-première : une nouvelle écoute en avant-première avec aujourd'hui Jack And The Bearded Fishermen et leur nouvel album Minor Noise, dont la sortie est prévue le 28 février.
Stoner, Post Hardcore, Post Punk, Noise, etc. La recette est la même, augmentée par une puissance nouvelle. Pour l'anecdote, le disque a été mixé à Brooklyn par Andrew Schneider (Unsane, Rosetta, Great Falls) et masterisé à Chicago par Carl Saff (Big Business, The Shrine, Grails)

Écoute chaudement recommandée ici.

Pour commander l'album : Bandcamp.

Et pour en savoir plus sur le groupe :
- Site Officiel
- Le clip du titre éponyme.

Lundi 02 décembre 2013

Minor Noise nouvel album de Jack And The Bearded Fishermen, enregistré au studio Zèbre et mixé par Andrew Schneider (Unsane, Converge, Cave in...) sortira en LP et CD le 28 février 2014 grâce à l'aide de Vouhvoue, Slow Death, Impure Muzik, GPS Prod, AMT et Long Legs Long Arms Records

Jeudi 19 septembre 2013

Avant premièrePigs (avec des membres d'Unsane) sera en Europe prochainement (dont en France) et à cette occasion le label Solar Flare sort un EP au format vinyle 10" intitulé Gaffe ( préco ici). Et on est très heureux de vour faire écouter un titre de cet EP avec If I'm In Luck
Voici les dates en France / Belgique / Suisse de leur tournée avec Sofy Major :
- 16/10 : Paris (Instant Chavirés) + Chaos E.T. Sexual
- 17/10 : Bruxelles (Magasin 4), Belgique
- 27/10 : Montpellier (Black Sheep) + Alabaster
- 28/10 : Toulouse (Dynamo)
- 29/10 : Montaigu (Zinor) + Death Engine
- 30/10 : Clermont Ferrand (La coopérative de mai)
- 31/10 : Lyon (Le Sonic) + Alabaster
- 01/11 : Delemont (Le Sas), Suisse + General Lee
- 02/11 : La Chaux de Fonds (Le Bikini Test), Suisse
- 03/11 : Genéve (PTR Usine), Suisse

Vendredi 19 juillet 2013

Chronique Death EngineAmen : "C'est dans les sillons Hardcore / Noise évasés par Today Is The Day, Daughters, Unsane et Ken Mode que l'on trouve le récent trio Death Engine, et franchement, ils n'ont pas à rougir de la comparaison de leurs aînés tant les quatre petits titres de cet ep en ont dans le pantalon. [...]"
Death Engine est en concert ce soir au Gazoline de Rennes, en compagnie de Dust.

Vendredi 03 mai 2013

Un nouveau titre de Sofy Major, qui voit la participation de Dave Curran (Unsane, Pigs) est en écoute chez Invisible Oranges. Sur la même page, vous y trouverez un trailer du documentaire réalisé lors de la tournée US des Français en 2012.

Dimanche 03 février 2013

Le groupe de Noise / Metal français Sofy Major vient de poster les deux premiers teasers de l'enregistrement de leur second album Idolize à Brooklyn, produit par Andrew Schneider (Unsane, Keelhaul, ConvergeJulie Christmas...) en collaboration avec Dave Curran (Unsane, Pigs). Les vidéos sont disponibles sur la chaîne Youtube du groupe. Un documentaire relatant les deux mois que le groupe a passé aux USA en fin d'année 2012 sortira peu avant le disque.

Samedi 26 janvier 2013

You Ruin Everything, premier album du trio new-yorkais de Pigs (avec Dave Curran d'Unsane) se voit repressé au format vinyle par le label français Solar Flare Records. Le disque, dont la sortie est prévue pour le mois de février 2013, est d'ors et déjà disponible en prévente.

Mercredi 24 octobre 2012

Sofy Major enregistrera en novembre son second album Idolize, avec le producteur Andrew Schneider (Unsane, Keelhaul, Converge…) au Translator Audio Studio à Brooklyn. Le power trio enchaînera sur sa première tournée américaine en compagnie des américains d'Uncle Touchy et des canadiens de Biipiigwan. A cette occasion le label canadien No List Records (Ken ModeVilipend...) sortira un split vinyle 45 tours Sofy MajorUncle Touchy disponible en pré-commande ici.

Mardi 18 septembre 2012

Un concert entier d'Unsane qui date de 1997, ça vous dit?

Vendredi 20 juillet 2012

Sofy Major va donner une suite à Permission To Engage paru en 2010. Leur second album sera enregistré à Brooklyn au côté du producteur Andrew Schneider (Unsane, Cave In, Converge, Keelhaul) et un ep est également en prévision chez Coextinction Records. No List Records prévoit aussi un split Sofy MajorUncle Touchy en version vinyl avec un titre inédit de chaque groupe.

Samedi 07 juillet 2012

Interview : Suite à leur excellent concert au Hellfest, on a pu poser quelques questions aux membres d'Unsane qui se produisaient le soir même à l'Epicerie Moderne de Lyon. Tout cela se lit par ici.

Dimanche 01 juillet 2012

Cycle sur les labels : Difficile de parler de Metal extrême sans évoquer une seule fois le nom de Relapse Records. Fondé en 1990 par Matthew F. Jacobson dans la cave de ses parents à Aurora dans le Colorado, Relapse fait désormais figure de label culte et incontournable ayant signé des acteurs majeurs de la scène Metal au sens large. Au départ, Relapse commence comme un label de Death-Metal avec des groupes aujourd'hui indispensables comme Incantation, Suffocation, Hypocrisy, AmorphisRepulsion et quelques combos de Grindcore avec Phobia, Anal Cunt ou Disrupt. En 1992, Release Entertainment, une sous-division du label est créé, spécialisée dans la musique expérimentale, l'indus, la noise et l'ambient représentée notamment par Merzbow. Vers les années 95/96, Relapse se diversifie en signant des artistes plus proches de la scène Hardcore comme Neurosis, Today Is The Day ou Unsane. Toujours très attachés au Death et Grind, Agoraphobic Nosebleed, Nile, Nasum et Brutal Truth font leur apparition dans le catalogue. Depuis les années 2000, les combos de qualité se multiplient avec The Dillinger Escape Plan, Origin, Pig Destroyer, Dying Fetus, High On Fire, jusqu'à la sortie la plus remarquée du label jusqu'alors : Remission de Mastodon en 2002. Suivront Leviathan en 2004 et Blood Mountain en 2006. Plus récemment, Baroness, Tombs, Obscura, 16, Revocation et Kylesa ont rejoint les rangs de Relapse Records. La page du label pour découvrir les albums de ces groupes (et d'autres).

Mercredi 20 juin 2012

Pelecanus.net a mis en ligne trois vidéos du concert parisien d'Unsane. A déguster.

Dimanche 17 juin 2012

Les photos du Samedi au Hellfest 2012Hellfest 2012 : samedi.
- Les photos.
- Le report : Seconde journée pour le Hellfest 2012, et si le début de journée s’est fait dans la boue, le soleil va vite faire sécher le site, tout en gardant quelques mares de boues, histoire d’avoir des combats!
Aujourd’hui les deux événements : les Guns N’Roses en tête d’affiche (et du coup la plus forte affluence du festival) et le passage de Refused, mort depuis pas mal d’année mais récemment rescussité.

Amen Ra : débuter par les belges, voilà de quoi tomber en dépression. 6ème fois que je les vois, et 6ème claque. Toujours aussi efficace, lourd, oppressant. Pas d’artifice ici, on plombe l’ambiance à l’ancienne. Poisseux.

Steel Panther : boobs. Plus sérieusement, même si l’on peut difficilement parler ainsi avec ce groupe, Steel Panther sait mettre l’ambiance. Concert placé sous le signe de la déconne avec des “boobs” ou “pussy” hurlés entre chaque titre (quand c’est pas directement dans les paroles). Le pire c’est que ça joue très bien et que les gars sont capable de faire de vrai morceaux qui sonnent déjà comme des tubes. La relève de Mötley Crüe est assurée.

Big Business : GROSSE PATATE. Depuis leur intégration au sein de The Melvins on a rarement l’occasion de les voir. Et c’est bien dommage, car comme The Melvins l’an dernier, le concert était ultra énergique, pas de répis, on fonce. Epique! (et ça joue avec un sacré niveau).

Ufomammut : Malgré un léger creux dans leur discographie (Eve), les italiens ont repris du poil du mammouth en livrant un concert lourd, dense, hypnotique et captivant.

Djerv : les groupes à chanteuse se faisant assez rare cette année, autant ne pas se priver d’aller voir Djerv pour écouter un Rock / Metal assez efficace et entrainant, comme si Queen Adreena se lachait sur les saturations. Une sympathique découverte.

Unsane : la grosse claque aller-retour avec des musiciens qui prennent beaucoup de plaisir à être là. Une floppée de titres qui tabassent, un groove irréel, du blues cradingue, bref un des meilleurs concert de ce Hellfest.

Dog Eat Dog : Voyage dans le temps, hardcore, rap et saxo, ça ne rajeunit pas. Et même si ça fait bien plaisir d’entendre un titre comme Who's the King sur la longueur on se lasse vite. Bonne patate tout de même pour ces vétérans.

Shining (SUE) : concert assez classique pour ceux ayant déjà eu la chance de les voir auparavant. Les suédois ont fait le boulot, avec une nette dominance de morceaux Heavy/Black issus des deux derniers albums. Pas mal, mais il manquait les ambiances galuques à se tailader les veines.

Edguy : ça peut être aussi marrant que son chanteur est insupportable. Entres les “arrêtez defrapper dans vos mains, écoutez cette superbe mélodie” ou “la dernière fois en France notre concert était à chier”, Tobias Sammet n’a pas sa langue dans poche et le groupe essaye tant bien que mal de secouer le public. Sauf que les morceaux joués sont loin d’être les meilleurs et que son attitude ne rend pas les choses plus facile à part sur les derniers titres (Lavatory Love Machine, King Of Fools).

YOB : Oh que c’est gras! Décidemment aujourd’hui la Valley va suinter (Amen Ra, Unsane, Ufomammut, Big Business ça ne fait pas semblant), et YOB va lui délivrer un set doomesque à souhait. Comme quoi la reformation a été une bonne idée.

Unearth : comme il y a deux ans, Unearth délivre un show super carré et très très puissant avec des moshpart qui envoient tout voler. Grosse énergie dans la fosse, mais il faut s’éloigner de la Warzone pour distinguer les passages mélodiques.

In Extremo : Petit incursion dans la Temple et belle surprise! In Extremo a de la pyrotechnie et y’a une grosse ambiance dans l’impressionante tente bleue. Ca danse, chante, et il faut avouer que les allemands savent y faire. Malheureusement faut se placer pour Saint Vitus, mais à appronfondir.

Saint Vitus : les papas du Doom reviennent au Hellfest après un set d’anthologie lors de leur tournée de reformation. Cette fois c’est avec un nouvel album sous le bras que les papys monte sur les planches. Sous la Valley : parfait, un commité réduit leur va bien. Et c’est une belle plongée dans le psyché / rock / doom / stoner. Finale forcément sur un Born Too Late. Grosse prestation, et une énergie digne d’un groupe tout jeune.

Machine Head : le groupe le plus Metal que tous tes amis réunis. Un énorme son, une machine extrêmement bien huilée et des morceaux imparables à faire headbanguer un paraplégique. Difficile de résister à la puissance de feu de Robb et sa bande.   

Guns N’Roses : une reformation pour le fric? Ah pardon, le groupe n’a pas splitté. Bon évidemment gros show et spectacle, après Axl Rose semblait en petite forme (non?), mais bon y’a Refused à 200m donc on ne pourra juger sur la durée.

Refused : une autre reformation pour le fric? On y croit pas (plus) trop. Du moins, il fallait être à la Warzone entre 1 et 2h pour se rendre compte que Refused ne fait pas semblant. Si les suédois avaient voulu lancer une émeute, ils auraient pu. Un chanteur qui saute dans tous les sens, une fosse ultra réactive, des tubes à pleuvoir et un (quasi) final sur New Noise d’anthologie. Un concert qui restera dans les mémoires. 

Top 3 du jour :
Bacteries : Refused, Amen Ra, Saint Vitus
Matthieu : Refused, Emmure, Machine Head/Cancer Bats
Pentacle : Refused, Unsane, Steel Panther

Pour vendredi : Photos + Report.

Dimanche 27 mai 2012

Cycle sur les labels : Division Records est un label suisse formé en 1996 d'abord intéressé par des groupes de Hardcore comme Schizma ou Out For Blood. Le label évolue progressivement et vers les années 2000, l'on commence à trouver des groupes plus expérimentaux ou la lenteur, les sons écrasants et les ambiances étouffantes sont de mise. C'est pourquoi, l'on retrouve une bonne partie des fleurons de la scène Postcore / Sludge / Doom suisse avec des combos comme Kehlvin, Unfold, Impure Wilhelmina ou Zatokrev. Plus récemment, on doit à Division Records des rééditions d'Unsane, My Own Private Alaska ou Knut. Dernièrement, les suisses ont sortis les derniers albums de Rorcal, Lost Sphere ProjectDirge et Kehlvin dont on a dit du bien dans nos pages. La page du label pour découvrir ces albums.

Mercredi 16 mai 2012

Concours : Unsane et Big Business seront en concert le mardi 05 juin au Glazart (Paris). Kongfuzi et Glazart mettent en jeu 2x2 places. Pour participer rien de plus simple il vous suffit de répondre à la question. Les places sont en vente sur Digitick et Fnac. Toutes les infos sur le site de la salle. Bonne chance !